Nouveaux membres du CEE

  • @De VLADGRIN_Shutterstock@De VLADGRIN_Shutterstock

 Bienvenue aux nouveaux membres du CEE ! 

Nouveaux chercheurs et enseignante chercheure statutaires

Cyril Benoit est chargé de recherche CNRS au CEE depuis octobre 2018. Formé en histoire et en science politique, il a soutenu en 2016 sa thèse de doctorat à l’IEP de Bordeaux. Il a depuis occupé des postes d’enseignement et de recherche dans divers établissements, incluant l’IEP de Paris, l’Institut catholique de Paris, l’Université de Rouen et l’Université de Rennes. Il a par ailleurs enseigné dans le programme parisien de Boston University, a été Visiting Fellow à l’Université de Sheffield (2014-2015) et sera, en 2018-2019, Visting Scholar à la Hoover Institution à Stanford University. Lire la suite

Caterina Froio est professeure Assistant Professor en science politique/e-politics à Sciences Po, rattachée au Centre d’études européennes et de politique comparée (CEE). Elle est également chercheure associée à l’Université d’Oslo au Centre pour la Recherche sur l’Extrémisme (C-Rex). Avant de rejoindre le CEE, Caterina a travaillé comme chercheuse post-doctorale Vox-Pol à l’Université d’Oxford, puis comme maîtresse de conférences en science politique à ESPOL (European school of political and social sciences) à Lille. Ses recherches s’intéressent aux partis politiques, à l’extrémisme de droite, à la digitalisation et aux formes de participation politique. Depuis 2016, elle est co-responsable scientifique de la section thématique Extremism & Democracy au sein du European Consortium for Political Research (ECPR). Lire la suite

William Genieys William Genieys est directeur de recherche au CNRS. Après avoir passé une vingtaine d’années au CEPEL U.M.R. 5112 CNRS, il a souhaité rejoindre le CEE. Il fut Lauréat du Prix d’excellence en science politique de la Fondation Matéï Dogan (2013). Il vient d’achever un ouvrage consacré à l’étude du Gouvernement des Insiders dans le secteur de l’assurance maladie aux USA. Ce livre forme avec ses deux précédentes études cas sur les élites périphériques en Espagne et sur les élites des politiques en France (Welfare et Warfare) une trilogie comparative autours de différentes facettes de la question élitaire. Il a également rédigé un travail de synthèse sur la question : Sociologie politique des élites, Paris, Armand Colin (col. U), 2011. Lire la suite 

Nouveaux.elles. doctorant.e.s 

Pablo Cussac : Les politiques de la quantification en Amérique latine : savoirs, instruments et acteurs de la reconfiguration managériale des États. Une comparaison des dispositifs d’évaluation des enseignants au Chili et au Mexique, sous la direction de Philippe Bezes.  

Tirzah Hoejgaard Jensen : Le citoyen comme capital humain : néolibéralisme, gouvernementalité et citoyenneté dans le système de chômage danois, sous la direction de Jenny Andersson.   

Emilien Houard-Vial : Comment produit‐on et diffuse‐t‐on de l’idéologie aujourd’hui ? Une comparaison des droites partisanes française et italienne, sous la direction de Florence Haegel

Angeliki Konstantinidou : Between “here” and “there”: A comparative analysis of social protection policies for citizens abroad sous la direction de Laura Morales (en cotutelle avec Jean-Michel Lafleur, Université de Liège).  

Nouvelles Post-doctorantes 

Luisa Dolza Luisa Dolza was an Assistant Professor of History of Technology at the Turin School of Engineering and Architecture (Politecnico), and she has also  held visiting and temporary positions (chargée des cours) at EHESS, Centre Koyré and CNAM in Paris. Luisa obtained a Ph.D. from the University of Florence in 1999, and before that an M.A. and a M. Litt from Oxford University in 1995. Additionally, she has published extensively on the history of innovation in 15-19th century Europe. Luisa has also been the recipient of the International Scholar Award of the Society for the History of Technology in the United States, as well as numerous European fellowships (Isaac Berlin, NATO-CNR, Marie Curie-EC. To know more

Myrtille Picaud Myrtille Picaud a soutenu sa thèse, intitulée « Mettre la ville en musique (Paris-Berlin). Quand territoires musicaux, urbains et professionnels évoluent de concert », en juin 2017. Elle a ensuite été post-doctorante à Paris Sciences et Lettres dans le cadre de la chaire « Emodities – Rethinking Capitalism: How Emotions Became Commodities » dirigée par Eva Illouz (EHESS, CESSP) où elle a initié une recherche sur les enjeux économiques et urbains des transformations actuelles de la sécurité et du spectacle dans trois villes (Paris, Manchester, Istanbul). Depuis septembre 2018, Myrtille Picaud est post-doctorante au CEE dans le cadre de la chaire « Villes et numérique » de l'Ecole urbaine de Sciences Po Paris. Elle y enseigne également dans le master Stratégies Territoriales et Urbaines. Lire la suite

Ami Katherine Saji Ami Saji is originally from the United States. She brings analytical knowledge and experience from the NGO sector, where she has focused on refugee resettlement, migrant integration, and workforce development. Most recently, she completed a six-month consulting project with a London-based think tank to analyse legal pathways that create livelihood opportunities for migrants and refugees. Ami holds a Master of Public Administration (MPA) from the London School of Economics and Political Science (London, UK) and a BA in International Studies and French from the Ohio State University (Columbus, Ohio, USA). She is now working on the project COST Action CA16111 "International Ethnic and Immigrant Minorities’ Survey Data Network" (ETHMIGSURVEYDATA). To know more

 

 

 

Tags :