Réussir la conférence climat

Les conférences climat échouent car elles se focalisent sur les conséquences et ne s’intéressent pas aux causes : c’est en partant de ce constat que Sciences Po et ses partenaires du projet Make it Work ont décidé d’organiser une “vraie”’ simulation avant la conférence officielle Paris Climat 2015. L’objectif : tester d’autres façons de négocier. Une expérience sans équivalent à suivre les 29,30 & 31 mai prochains au théâtre Nanterre-Amandiers.

“Les conférences climat sont surtout connues pour le fait qu’elles ne marchent pas !”, rappelle souvent Bruno Latour, professeur à Sciences Po et co-fondateur de l’initiative Make it Work. Après l’échec de la conférence de 2009 à Copenhague, les étudiants de Sciences Po avaient déjà tenté - et réussi - le compromis  qui avait échappé aux “vrais” acteurs (à revivre en vidéo). En 2015, Sciences Po mobilise toute ses énergies pour faire marcher la conférence climat avant la conférence climat, à travers l’initiative Make it Work.

Une simulation des négociations fin mai

Objectif majeur de ce projet : l’organisation les 29, 30 & 31 mai prochain au théâtre des Amandiers à Nanterre d’une simulation des négociations, six mois avant la prochaine COP qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. Avec un espoir : que les résultats influent sur la “vraie” négociation grâce au relais de Laurence Tubiana : la professeure de Sciences Po, co-fondatrice de Make it Work et présidente de l’IDDRI, sera aussi la Représentante spéciale du gouvernement français pour la conférence Paris Climat 2015.

Cette simulation, à la fois jeu de rôle, expérience pédagogique et laboratoire de recherche, rassemblera 200 étudiants de Sciences Po et de ses universités partenaires internationales, qui “joueront” les négociations sur la scène des Amandiers devenue  “théâtre des opérations”, face à un public de 3000 invités et partenaires.

Représenter les océans

Inédite par son ampleur, l’expérience l’est aussi par les nouvelles règles du jeu qu’elle va expérimenter. Aux côtés des délégations représentant des États, la simulation va faire intervenir un nouveau genre de puissances. Celles qu’on n’a pas l’habitude de voir siéger aux Nations Unies et qui représentent pourtant un poids considérable : les océans, le combustible fossile enfoui dans le sol, ou encore les peuples indigènes auront leurs délégations.

“Les populations indigènes, c’est 280 millions de personnes de par le monde : plus que la population des États-Unis ! précise Bruno Latour. Ils ne pèsent jamais car ils sont dispersés, mais si une entité les représente, cela forme une puissance énorme.” En introduisant ces entités non étatiques, humaines ou terrestres, dans la négociation, et représentant leurs intérêts grâce à des données, Make it Work entend tester une géopolitique différente. Une expérience pédagogique, scientifique, artistique et citoyenne sans équivalent : à suivre les 29, 30 & 31 mai 2015 au théâtre Nanterre-Amandiers.

En savoir plus

Le campus de Nancy fête ses vingt ans !

Le campus de Nancy fête ses vingt ans !

À la rentrée de l’année 2000, 42 étudiants rejoignaient le premier campus régional de Sciences Po, inauguré par Richard Descoings, et dont l’ouverture précéderait celle des sites de Reims, du Havre, de Poitiers, de Dijon et de Menton. Ce campus accueille aujourd’hui 300 étudiants (dont plus de la moitié sont internationaux) pour les deux premières années d’un bachelor avec une spécialisation géographique sur l’Europe et l’espace franco-allemand. En 20 ans, plus de 2000 étudiants sont passés par ce campus. 

Lire la suite

"Le romantisme de l'Amérique latine"

L’Amérique Latine, continent des écrivains, de la passion et des révolutions ? Oui, mais pas seulement ! Avec le cours “Relations Internationales en Amérique Latine”, Kevin Parthenay invite les étudiants du campus de Poitiers à poser un regard neuf sur ce continent qui, loin de jouer les seconds couteaux, est en fait au coeur des dynamiques mondiales. 

Lire la suite

" C'est toi qui t'occupes des enfants aujourd'hui ? "

En période de confinement, les uns sont-ils “plus égaux que les autres” ? La Chaire pour l’Entrepreneuriat des Femmes à Sciences Po, en coopération avec Ipsos, a mené l’enquête auprès de 1000 actifs constituant un échantillon national représentatif de la population active âgée de 18 ans et plus en France. Cette enquête nous livre une image contrastée : si les femmes ont été plus durement touchées par l’inactivité professionnelle que les hommes, elles sont aussi 30% dans les couples hétérosexuels à avoir constaté une meilleure répartition des tâches domestiques, et 24% à avoir ressenti une hausse de leur satisfaction générale (contre 19% des hommes). Quelles perspectives cela dessine-t-il pour l’avenir ? Quelques jours avant la publication d’un document de travail portant sur l’analyse des données de l’enquête, Anne Boring, directrice de la chaire, nous livre ses premières conclusions. 

Lire la suite
Drôle d'économie !

Drôle d'économie !

Les personnes dotées de grands pieds sont-elles meilleures en orthographe ? Quel rapport entre le PIB, le réchauffement climatique et une crosse de hockey ? Peut-on mesurer le Bonheur National Brut ? Questions bizarroïdes et réponses tout en couleurs : c’est la marque de fabrique d’Econofides, un projet qui a pour ambition de redonner le goût de l’économie aux élèves de lycée par le biais d’une pédagogie interactive, narrative et ludique. 

Lire la suite
Sciences Po soutient Fariba Adelkhah, condamnée à 6 ans de prison

Sciences Po soutient Fariba Adelkhah, condamnée à 6 ans de prison

Le samedi 16 mars 2020, Sciences Po a appris la condamnation de Fariba Adelkhah, chercheuse au CERI, par la 15e chambre du tribunal de Téhéran. Détenue depuis près un an dans la prison d'Evin, Fariba s'est opposée à une libération conditionnelle en échange de l'arrêt de ses recherches. Elle a été condamnée à six ans de prison, la peine la plus lourde qu'elle encourait. 

Lire la suite
Un été connecté : rejoignez la Summer School

Un été connecté : rejoignez la Summer School

Sciences Po s'adapte à la crise sanitaire mondiale et propose une Summer School 2020 entièrement en ligne. Vous êtes lycéen ou étudiant ? Vous souhaitez étudier les sciences humaines et sociales à Sciences Po le temps d'un été ? Les candidatures pour l’édition 2020 de la Summer School sont ouvertes, avec deux programmes distincts : le programme universitaire, à destination des étudiants, et le programme pré-universitaire, à destination des lycéens. Voici ce qu’il faut savoir avant de déposer sa candidature.

Lire la suite
Une rentrée 2020 inédite et novatrice

Une rentrée 2020 inédite et novatrice

Comment organiser la rentrée universitaire dans le contexte actuel ? Après un semestre à distance, Sciences Po continue de se mobiliser afin de garantir à tous ses étudiants une scolarité complète et exigeante, fidèle à sa vocation de former des esprits libres, engagés et critiques, structurés intellectuellement par la recherche, les expériences de terrain et les contacts avec les professionnels, et de leur donner les moyens d’agir plus que jamais dans un monde incertain.

Lire la suite