Quelle politique économique pour le prochain quinquennat ?

Quelles seraient les mesures économiques que devrait réellement envisager le prochain président ? Le bilan de François Hollande est-il si désastreux ? A Sciences Po, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), organisme indépendant de prévision, de recherche et d’évaluation des politiques publiques, scrute les grands thèmes de la campagne présidentielle. Interview avec son président, Xavier Ragot.

À l’issue du mandat de François Hollande, quel bilan faites-vous de l'action économique de son gouvernement ?

Xavier Ragot : Celui d’un bilan assez intrigant, parce que marqué par une forte différence d’appréciation entre l’action de ce gouvernement et la réalité des mesures économiques prises. Au cours du quinquennat, le gouvernement de François Hollande a tenté de gérer les conséquences de la crise financière et européenne débutée en 2012 autour de deux axes forts : restaurer la compétitivité des entreprises et viser l’équilibre des finances publiques. Si l’action sur le premier axe semble positif, celle du second a été marquée par une politique trop brutale de hausse d’impôts qui a cassé la croissance et a mené à l’austérité. Dans le même temps, il faut reconnaître qu’on assiste au rétablissement, certes lent et poussif, mais bien réel, de la croissance, accompagné d’une réduction du chômage et de la dette publique. Par ironie du sort, il est probable que les effets bénéfiques de cette politique soient portés au crédit du prochain gouvernement.

Les enjeux économiques vous semblent-ils abordés à leur juste mesure par les candidats au cours de cette campagne présidentielle ?

X. R. : On est en plein paradoxe. L’analyse économique est présente partout mais ne cerne pas pour autant les enjeux politiques essentiels. Il y a une plus grande précision économique des programmes, résultat entre autres du processus des primaires et d’une demande d’information de la part des citoyens et des journalistes, mais les enjeux réels comme la question européenne, la transition énergétique, manquent cruellement au débat. Peut-être parce que les analyses économiques des candidats se fondent sur l’équilibre à court terme du budget de l’État, et non sur les questions essentielles de long terme qui impactent pourtant bien notre vie quotidienne.

Quelles devraient être les grandes mesures économiques prises par le prochain gouvernement  ?

X. R. : L'OFCE a réalisé un ensemble d'analyse sur les thèmes importants pour le prochain quinquennat : tissu productif, inégalités hommes-femmes, fiscalité du capital, revenu universel, etc. Trois domaines en particulier cependant me semblent essentiels. Tout d’abord, l’Europe.  Il faut construire une architecture européenne pour retrouver la croissance et le débat politique, et notamment gérer le problème de la Grèce qui empêche de se projeter dans le futur. Deuxième domaine important, la transition énergétique. Envisager un scénario cohérent à très long terme, avec toutes les implications en matières de dépense publique, de fiscalité écologique, de logement, de transport… et amorcer une modification profonde de nos modes de vie, au niveau français, européen et mondial. Enfin, l’éducation. Aller vers plus de justice sociale en pensant l’éducation dans sa globalité ; faire évoluer le système d’enseignement vers davantage de cohérence entre l’université, les grandes écoles, les organismes de recherche, le collège, le lycée, la formation professionnelle… Créer des porosités entre tous ces environnements pour les faire évoluer dans le sens de plus efficacité et de justice sociale.

par Sylvie Le Golvan (OFCE)

En savoir plus

Abonnez-vous à Une semaine à Sciences Po, et recevez chaque vendredi le meilleur de Sciences Po. 

Abonnez-vous à Cogito, la lettre de la recherche à Sciences Po

Le programme de la rentrée

Le programme de la rentrée

Alors que de nombreux étudiants profitent encore de leurs derniers jours de vacances, les élèves de Sciences Po feront leur rentrée dès la fin du mois d’août ! Premiers pas pour certains, retrouvailles pour d’autres, ce moment est un temps fort marqué par les différentes rentrées solennelles : celles de chaque campus du Collège universitaire (1er cycle) et celles de nos 7 écoles de second cycle. Retrouvez ci-dessous le programme complet. 

Lire la suite
"Pas de photo, c'est interdit"

"Pas de photo, c'est interdit"

Si votre photo n’est pas assez bonne, c’est que vous n’êtes pas assez près”, disait le photographe Robert Capa. Dans leurs cours consacré au photojournalisme, Dimitri Beck, Alain Genestar et leurs prestigieux invités poussent les futurs journalistes à aiguiser leur regard, leur curiosité, mais aussi leur humanité. Pour apprendre à capturer le réel dans l’obturateur, et parfois sa beauté. 

Lire la suite
Un siècle de femmes à Sciences Po

Un siècle de femmes à Sciences Po

Les étudiantes représentent près de 60 % de la promotion diplômée en juin 2019. Il y a un siècle, les premières femmes entraient à Sciences Po. Des premières étudiantes en 1919 jusqu’à une politique active de soutien de l’égalité aujourd’hui, comment leur place a-t-elle évolué dans l’École ? À l’occasion de ce centenaire,  retour sur 5 dates clés de l’histoire des femmes à Sciences Po.

Lire la suite
Engagée pour les océans

Engagée pour les océans

À l’occasion de la Semaine des Océans à Sciences Po, nous avons rencontré Ève Isambourg, étudiante en 3ème année du Collège universitaire et activiste pour la protection des océans. Après deux ans sur les bancs du campus de Paris, Ève a consacré sa troisième année à l’étranger à mobiliser les esprits sur les questions océaniques autour du monde. Dernière étape de sa mission et non des moindres : une conférence devant l’ONU à New York.

Lire la suite
L’Allemagne, le pays où les hauts fonctionnaires se forment à l’université

L’Allemagne, le pays où les hauts fonctionnaires se forment à l’université

Par Cornelia Woll (CEE). Le débat sur la suppression de l’École nationale d’administration est d’autant plus vif qu’il se situe à la convergence de plusieurs enjeux : principes de la méritocratie, ascension sociale, fonctionnement de l’administration publique, réseaux d’influence et rentes professionnelles que procurent les grands corps. D’autres modèles existent chez nos voisins. Une comparaison avec l’Allemagne éclaire le rôle que peut jouer l’université dans la formation de la haute fonction publique.

Lire la suite
Salomé Zourabichvili, alumna et Présidente

Salomé Zourabichvili, alumna et Présidente

Diplômée de Sciences Po en 1972, professeure à Sciences Po entre 2006 et 2015, Salomé Zourabichvili est la première femme élue présidente de Géorgie depuis le 28 novembre 2018. Mais aussi l’une de nos rares alumna femmes et cheffes d’État. À l’occasion de sa conférence du 18 février 2019 dans son alma mater, retour sur la brillante trajectoire d’une étudiante prometteuse, et timide. 

Lire la suite
Fact-checking, un combat difficile à gagner

Fact-checking, un combat difficile à gagner

Les «fake news», ou infox, sont devenues les grandes animatrices des campagnes électorales récentes, de la campagne pro-Brexit au Royaume-Uni jusqu’à l’élection du nouveau président brésilien Jair Bolsonaro, en passant par diverses élections en Europe et aux États-Unis. Emeric Henry, professeur au Département d'économie de Sciences Po a mené une étude pour étudier comment luttre contre ces "fakes news".

Lire la suite
Paul Claudel, diplomate à ses heures

Paul Claudel, diplomate à ses heures

Poète et dramaturge français, frère de la sculptrice Camille Claudel, membre de l’Académie française, Paul Claudel est un ancien élève de Sciences Po. Bien que son parcours étudiant fut en demi-teinte, les années qu’il passa à Sciences Po ont été déterminantes dans le choix de sa carrière diplomatique. Parallèlement à ses fonctions de consul, Claudel a écrit des poèmes, pièces et essais, loués pour leur lyrisme. Catholique fervent souvent controversé pour ses positions politiques très à droite, Paul Claudel fut un grand artiste symboliste. 

Lire la suite
Voix afghanes

Voix afghanes

Diplômée 2018 de l’École des affaires internationales de Sciences Po, Samina Ansari a choisi de s’engager pour son pays, l’Afghanistan. Devenue directrice exécutive du Centre pour les femmes à l’université américaine d’Afghanistan, elle encourage les femmes de son pays à créer des entreprises. Portrait vidéo d’une alumna engagée.

Lire la suite
Civiliser le capitalisme

Civiliser le capitalisme

Dans son dernier ouvrage, Civiliser le capitalisme (Fayard), Xavier Ragot, président de l’OFCE, propose de repenser le libéralisme économique afin de réduire l’insécurité économique et de défendre la démocratie. Parmi les solutions proposées, la mise en place d’une assurance chômage européenne, comme cela a été fait au niveau national avec les États-providence. Interview.

Lire la suite