"On ne peut pas réécrire le scénario du climat"

Présent à Paris pour la COP21, Arnold Schwarzenegger a tenu à réserver une plage de son agenda surchargé de superstar de l’environnement aux étudiants de Sciences Po, lundi 7 décembre 2015. Dans un amphi plein a craquer, l’acteur et ancien gouverneur a raconté comment il a fait de la Californie l’État le plus avancé des États-Unis en matière de lutte contre le changement climatique et d'énergies renouvelables. Il a aussi accepté de répondre à une interview.

“À Sciences Po, nous avons l’habitude d’accueillir des grands noms de la politique. Il nous arrive aussi de recevoir des stars. Il est en revanche exceptionnel d’avoir la visite de quelqu’un qui incarne ces deux mondes en même temps”, a rappelé Frédéric Mion, directeur de Sciences Po, devant un amphi électrisé par la présence lundi 7 décembre 2015 d’Arnold Schwarzenegger.

“Une économie verte est une économie florissante”

Sacrifiant de bonne grâce à sa légende en gratifiant la salle d’un “I’ll be back” qui déchaîne un tonnerre d’applaudissements, celui qui incarna Terminator à l’écran sait comment user de son aura hollywodienne au service du climat. “Ce n’est pas du cinéma, c’est la réalité : on ne peut pas réécrire le scénario”, a rappelé celui qui, au cours de ses deux mandats en tant que 38è gouverneur de l’État de Californie, a accompli une révolution écologique locale. “Né en Autriche, fabriqué en Amérique”, l’histoire de l’ancien bodybuilder qui a conquis Hollywood avant de s’engager en politique a pourtant tout du script à l’américaine. “J’ai grandi à la campagne. Jamais je n’aurais imaginé quand j’allais traire les vaches tous les matins qu’on en viendrait à rendre notre air irrespirable. Mais jamais je n’aurais imaginé non plus que je deviendrais gouverneur d’un État américain”, raconte cet optimiste convaincu et déterminé : “Regardez ce qui se passe en Californie : une économie verte est une économie florissante. On peut et on va gagner ce combat”.

“N’attendez pas que le gouvernement agisse à votre place”

Pour y arriver, “tout est dans la communication”, insiste Arnold Schwarzenegger. On se trompe de message en essayant d’alerter sur les conséquences à 20, 30 ans. Il faut créer un lien avec les gens, ce qu’ils vivent aujourd’hui et maintenant : et pour ça, il faut parler de la réalité, des dizaines de milliers de gens qui meurent tous les jours à cause de la pollution.”

Invitant à dépasser les clivages, ce Républicain présente son engagement écologique comme une évidence “qui n’a rien à voir avec mon idéologie politique”. Pas tant que ça, cependant : pour le libéral qu’il demeure, seuls l’initiative locale et l’apport du privé peuvent faire bouger les lignes. “Il ne se passe rien à Washington. Heureusement que je n’ai pas attendu que le gouvernement fédéral m’autorise à faire des lois en faveur de l’environnement en Californie. J’ai même dû porter le combat jusqu’à la Cour Suprême pour pouvoir agir”, raconte l’ancien gouverneur, qui incite les pouvoirs locaux à “montrer leurs muscles”, et se félicite qu’ils aient été conviés à réfléchir à la conférence climat. Après une heure et demie de conférence et de discussion avec les étudiants, Arnold quitte une salle conquise et debout. En bon connaisseur de la machine à rêves, celui qui incite à “rendre le mouvement écologique attractif et cool” est le premier à mettre en pratique ce conseil.

À revoir : l'intégralité de la conférence d'Arnold Schwarzenegger

150 ans déjà !

150 ans déjà !

Aujourd’hui, au moment même où nous inaugurons notre nouveau campus du 1 Saint-Thomas, nous ouvrons la séquence des 150 ans de Sciences Po. Petit aperçu de notre programmation éditoriale des prochains mois.

Lire la suite
Joanne Hugues :

Joanne Hugues : "Transmettre le goût de l'art et du patrimoine"

Diplômée du double master Sciences Po / École du Louvre en Histoire en 2021, Joanne Hugues travaille actuellement comme médiatrice culturelle et guide-conférencière au sein de la Fondation Louis Vuitton et en parallèle en tant que médiatrice hors-les-murs pour le compte du musée du Louvre. Elle a remporté l'année dernière le Prix du jury du concours “Mon Master en histoire de l’art en 180 secondes” pour la présentation de son mémoire : Rêver Byzance. Les mosaïques de la cathédrale de Westminster (Londres) dans le contexte du Byzantine Revival, fin du XIXe - début du XXe siècle. Rencontre.

Lire la suite
Le Baromètre de la confiance politique, c’est quoi ?

Le Baromètre de la confiance politique, c’est quoi ?

Le “Baromètre de la confiance politique”, édité depuis douze ans par le Centre d'études politiques de Sciences Po (CEVIPOF), est réputé pour son sérieux. Scruté par tous, découvrons cette étude, son histoire, ses ambitions, la lecture de la vie politique française à laquelle il donne accès. Sa dernière vague, parue à moins 88 jours de l'élection présidentielle, donne des clés de compréhension d'un paysage tout en contrastes. Interview croisée de Bruno Cautrès et Luc Rouban, spécialistes des comportements et des attitudes politiques, chercheurs au CEVIPOF.

Lire la suite
Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Près de 200 partenaires, lycées conventionnés et autorités académiques étaient réunis pour le traditionnel Séminaire annuel de l’Égalité des chances organisé les 18 et 19 janvier autour de deux temps forts. Lors de la première journée de séminaire, les participants ont pu découvrir la philosophie du Collège universitaire et précisément la scolarité sur chacun des sept campus en régions de Sciences Po, puis connaître les trajectoires scolaires et professionnelles d’anciens élèves. Des ateliers thématiques sur les épreuves de la procédure d'admission leur ont été proposés le lendemain. Morceaux choisis.

Lire la suite
Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Lundi 17 janvier dernier se tenait la rentrée académique du semestre de printemps du Collège universitaire à Reims. Une session inédite qui a réuni, sous format hybride, Mathias Vicherat, le directeur de Sciences Po, Stéphanie Balme, la doyenne du Collège universitaire, les directeurs et directrices des campus, les équipes du campus de Reims sans oublier les étudiants des sept campus de Sciences Po. Moments choisis.

Lire la suite
Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Vous souhaitez étudier les sciences sociales à Paris le temps d'un été ? Sciences Po, première université française en sciences sociales, ouvre ses portes à des étudiantes et étudiants venus du monde entier pour leur permettre de suivre des programmes d'études intensifs en ligne ou en présentiel. Voici ce qu’il faut savoir avant de postuler !

Lire la suite
Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

[Les livres] restent, en définitive, avec le feu, la seule façon de combattre les ténèbres. - Mathias Énard, Rue des voleurs

Nouveau titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence à Sciences Po, Mathias Énard dispensera ce semestre deux ateliers d’écriture de création auprès des étudiantes et étudiants. Il leur enseignera l'art de combattre les ombres, non pas avec le feu, mais avec la littérature.

Lire la suite