"Le métier de journaliste est tout sauf un exercice solitaire"

L’École de journalisme de Sciences Po a mobilisé tous ses étudiants pour couvrir la Présidentielle 2017. Objectifs : se mettre en situation de reportage comme de vrais journalistes mais, surtout, créer des contenus créatifs résolument orientés vers le digital. Entretien avec Alice Antheaume, directrice exécutive de l’École de journalisme de Sciences Po. #ScPo2017

En quoi est-ce important pour vos étudiants de couvrir la campagne présidentielle française ?

Le but du jeu, c’est que les étudiants vivent les conditions de leur future vie de journalistes. Or, dans ce métier, c’est souvent l’actualité qui décide du travail ! L’année à venir va être rythmée par l’élection présidentielle. C’est intéressant pour nos étudiants de se confronter à cette réalité et de voir comment s’organiser pour livrer des informations intéressantes. L’autre intérêt de leur implication, c’est de permettre d’avoir des promotions qui travaillent ensemble. Le métier de journaliste est tout sauf un exercice solitaire, il faut savoir travailler en équipe. Au gré des couvertures, on découvre comment collaborer avec d’autres, ses talents et ses forces, le « live » et le terrain…Ce sont les conditions réelles, il y a une énorme pression et cela nécessite une organisation importante et souple. Ce que l'on met en place pour la Présidentielle constitue un accélérateur d’apprentissage.

Concrètement, que vont faire les étudiants pendant cette période de campagne ?

Ils sont en train de développer une application mobile, « Contrechamps » disponible fin novembre sur IOS. Cette application innovante abordera 4 thématiques originales et décalées que les médias traditionnels ne suivront pas forcément. Par exemple, les gens qui travaillent dans l’ombre des candidats avec « Les petites mains de la présidentielle », les duos rivaux, amoureux et amicaux avec « Tandem 2017 », ou encore le rapport à la nourriture des candidats « Pain de campagne » et les coulisses des journalistes qui suivent les candidats « Rush 2017 ». Un autre groupe d’étudiants fait partie d’un dispositif que nous avons monté en partenariat avec Twitter qui va leur permettre de suivre les différentes personnalités qui passeront à Sciences Po. Nous avons installé au cœur de Sciences Po une Twitter room, où les étudiants vont interviewer les personnalités avec un dispositif léger, un smartphone ou un Ipad, et posteront leurs contenus depuis le compte twitter officiel de Sciences Po avec le hashtag #ScPo2017. Enfin, lors des deux tours de scrutin, les 23 avril et 7 mai, toute l’école sera mobilisée pour animer une édition spéciale diffusée en direct, avec des envoyés spéciaux, des présentateurs, des sujets tournés en amont…

Comment accompagnez-vous les étudiants sur ce travail d’un point de vue pédagogique ?

Nos 113 étudiants de master 1 et 2 sont mobilisés sur la Présidentielle. Les plus avancés vont travailler sur l’offre éditoriale, mais il n’y a pas de rôle prédéterminé. Ils travaillent aussi bien l’écriture, le tournage de sujets vidéo, le son, les infographies, le passage à l’antenne, la gestion de projet...Ils passent du poste de chef de projet à celui de reporter, de chroniqueur à éditeur, etc. Ils doivent aussi être capables de développer eux-mêmes leur application en mettant les mains dans le code informatique ! En fonctionnant ainsi, chaque étudiant peut s’essayer à diverses pratiques journalistiques lors d’une actualité très intense. Bien sûr, on cadre beaucoup au début de la mise en place des projets, mais on les laisse s’en emparer librement et s’organiser. Ensuite, toutes les équipes de l’école, administrative, pédagogique, technique, s’organisent en mode rédaction pour les accompagner, en validant au fur et à mesure les contenus, c’est une énorme mobilisation qui est possible grâce à l’engagement de nos enseignants, de nos techniciens et bien sûr de notre secrétariat. On couvre des matinales, des nuits…Il faut rester en permanence disponible pour répondre aux questions. L’année sera sans doute très chargée mais ce sera passionnant !

En savoir plus

Handicap :

Handicap : "En parler sans tabou"

Diplômée 2018 du master en Sécurité internationale de l’École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), Marie-Line a passé le prestigieux concours du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères via une voie spécifique de recrutement dédiée aux personnes en situation de handicap. Dans deux mois, elle prendra son premier emploi en tant que “secrétaire des Affaires étrangères”, un poste de catégorie A. Préparation des concours, futures missions à l’étranger ou encore accompagnement du handicap à Sciences Po, elle nous détaille son parcours.

Lire la suite
De Nairobi à Paris

De Nairobi à Paris

Sciences Po et l’université de Strathmore ouvrent un nouveau double diplôme en bachelor et master. Cette formation permettra aux étudiants de premier cycle inscrits à l’université de Strathmore d’obtenir, en cinq ans, un diplôme de bachelor de l’université de Strathmore suivi d’un diplôme de master de Sciences Po.

Lire la suite

"L'amour des textes"

Qu’est-ce qui peut réunir une ancienne ministre de la Culture et des étudiants réfugiés dans une salle de cours ? L'amour des textes d'Albert Camus et de Victor Hugo ! Avec la culture comme langage universel et outil d’intégration, Aurélie Filippetti transmet sa passion des grands textes aux étudiants réfugiés accueillis par Sciences Po depuis 2015. Quand littérature rime avec ouverture...

Lire la suite
FEMPO, la success story

FEMPO, la success story

FEMPO est une start-up qui propose des culottes en tissu lavable destinées à remplacer les protections hygiéniques. Accompagné par l’incubateur de Sciences Po en 2018, ce projet est né de la rencontre de deux alumnae, Fanny Abes, diplômée du master en politique économique internationale, et Claudette Lovencin, diplômée du master en politique publique. Lire la suite

Une histoire de femmes

Une histoire de femmes

Des premières étudiantes entrées dans nos murs en 1919 jusqu’à une politique active de soutien de l’égalité aujourd’hui, comment la place des femmes a-t-elle évolué dans l’École ? À l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, 5 dates clés de l’histoire des femmes à Sciences Po.

Lire la suite
Sciences Po 3ème université mondiale en

Sciences Po 3ème université mondiale en "science politique et relations internationales"

Sciences Po améliore encore son positionnement international en "science politique et relations internationales" en passant de la quatrième à la troisième place mondiale dans le classement international QS 2019 des meilleures universités par discipline, dévoilé ce 26 février 2019. Classée derrière Harvard et Oxford, Sciences Po est la première université d'Europe continentale dans cette discipline, devant LSE et Cambridge.

Lire la suite
“La propagande a été le ciment de la démocratie libérale”

“La propagande a été le ciment de la démocratie libérale”

La persuasion de masse n’est pas née avec Internet, mais le numérique et les réseaux sociaux marquent une révolution dans l’histoire de la propagande. Loin d’avoir disparu avec les régimes totalitaires du XXè siècle, la voici plus présente, plus efficace, et plus dangereuse que jamais pour la démocratie. Entretien avec David Colon, historien et enseignant à Sciences Po, sur son ouvrage Propagande. La manipulation de masse dans le monde contemporain.

Lire la suite
Léo Ferré : du sale gosse de Sciences Po au Joli môme de l’Olympia

Léo Ferré : du sale gosse de Sciences Po au Joli môme de l’Olympia

Avant de devenir l’un des plus célèbres chanteurs français du 20ème siècle, Léo Ferré a usé ses pantalons sur les bancs de Sciences Po, dont il est sorti diplômé en 1939 (non sans péripéties). De la Péniche aux plus grandes scènes françaises, retour sur un parcours rempli d’insouciance et de maladresse.

Lire la suite
Une semaine de visites exceptionnelles à Vienne

Une semaine de visites exceptionnelles à Vienne

Depuis 15 ans, les étudiants du campus de Nancy se rendent pendant une semaine à Vienne, Bruxelles ou Berlin pour y effectuer un séjour d’étude. Cette année, la promotion de première année s’est rendue dans la capitale autrichienne. Au programme : des visites d’institutions européennes et internationales, des rencontres avec des experts et des politiques… mais aussi la culture avec une visite célèbre du célèbre opéra de Vienne. Retour en vidéo sur un séjour riche d’enseignements.

Lire la suite