"Je veux défendre la dignité humaine et la liberté"

Ils viennent de France ou d’ailleurs. Ils sont fraîchement diplômés du bac ou de son équivalent à l’étranger. Ils souhaitent travailler dans la fonction publique, dans le marketing, dans le journalisme ou encore dans l’humanitaire. Ils ont choisi d’étudier à Sciences Po. C’est la rentrée et nous vous faisons découvrir nos “premières années”. Cette semaine, place à Malak Gadalla, étudiante égyptienne qui s’enthousiasme pour l’étude du Moyen-Orient sur notre campus de Menton.

Pour quelle raison avez-vous choisi d’étudier à Sciences Po et plus particulièrement son campus à Menton ?

Je m’intéresse beaucoup aux sciences sociales, surtout à l’histoire et à l’économie, et je trouve que Sciences Po offre une excellente opportunité d’étudier en profondeur les sciences sociales et de développer à la fois compétences analytiques et pensée critique. Quant au choix de Menton, je suis égyptienne, et j’ai passé toute mon enfance au Moyen-Orient. J’avais 12 ans lorsque le Printemps arabe a éclaté en 2011. Il y a eu depuis des changements dramatiques dans cette région, que ce ce soit en Syrie, en Irak ou en Libye. Même en Égypte, nos vies ont changé, de plus en plus de personnes vivent dans des situations difficiles et avec une liberté restreinte. Du fait de l’actuel ralentissement de l’économie, certains dénoncent même ces révolutions, mais je continue à espérer qu’un jour nous verrons une issue positive. D’où mon intérêt pour ce cursus à Sciences Po, sur un campus spécialisé sur le Moyen-Orient et la Méditerranée, qui me permettra de m’investir dans la région.

Comment envisagez-vous votre année sur le campus ?

J’ai hâte de découvrir une nouvelle discipline, le droit, et en particulier le droit international public. J’ai aussi envie d’étudier une nouvelle langue, le persan, que j’ai choisie comme langue de spécialisation, parce que je trouve que l’Iran joue un rôle de plus en plus important dans la région, notamment dans sa relation avec l’Arabie Saoudite qui se caractérise par un antagonisme très fort. Il me paraît nécessaire de comprendre ce rapport de force d’un point de vue différent. La vie étudiante sur le campus est également très dynamique et riche ! Je suis intéressée par Amnesty International, qui est très impliquée dans la défense des droits de l’homme. Il y a également une nouvelle association sur le campus : le club de cuisine. J’aimerais bien  être membre de l’association pour faire découvrir la cuisine égyptienne qui est très particulière. Et ce serait une bonne manière d’explorer les cuisines d’autres pays. J’aimerais aussi intégrer le Bureau des Arts : je suis fascinée par la calligraphie arabe et le crochet. On pourrait créer des ateliers pour ces activités !

Quel métier souhaiteriez-vous exercer plus tard ?

Je souhaiterais préparer un master en droit international pour embrasser une carrière diplomatique ou travailler dans les organisations internationales comme l’ONU. J’aimerais aussi défendre les droits des femmes, protéger les minorités ethniques et religieuses au Moyen-Orient, dans le souci de la dignité humaine et de la liberté, valeurs auxquelles je suis fortement attachée.

En savoir plus

#FirstYearsScPo : les nouveaux étudiants de Sciences Po

Sciences Po est un voyage fort en émotions”, Jasdeep Singh Hundal, étudiant sur le campus de Reims

Abonnez-vous à notre newsletter

Une recherche au cœur du politique

Une recherche au cœur du politique

Mardi 21 novembre, Sciences Po présente son Forum de la recherche. Une occasion unique de découvrir les centres et de dialoguer avec des chercheurs. Mais en quoi consiste la recherche ? Christine Musselin, directrice scientifique, nous éclaire sur ce qui constitue l’un des fondamentaux de Sciences Po.

Lire la suite
“Je veux rester proche des étudiants”

“Je veux rester proche des étudiants”

Elle a passé ses 20 dernières années au coeur du réacteur de la formation à Sciences Po : la direction des études et de la scolarité (DES). “J’ai commencé ma carrière au sein de la direction des systèmes d’information mais, très rapidement, j’ai eu envie de basculer du côté de la formation, le coeur de métier de l’école”, se souvient-elle. Il y a encore peu directrice du pilotage transversal au sein de la DES de Sciences Po, Pascale Leclercq vient d’entamer une nouvelle étape de sa carrière en devenant la toute nouvelle directrice du campus de Poitiers. Portrait.

Lire la suite
Agir face aux urgences du développement

Agir face aux urgences du développement

Rémy Rioux, Directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD) et Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po, ont signé le 15 novembre un nouveau partenariat qui vient renforcer et élargir une longue tradition de coopération. Son ambition : alimenter la recherche et le débat public sur les questions de développement, et mieux former les futurs acteurs du développement.

Lire la suite
Un chef étoilé en masterclass

Un chef étoilé en masterclass

Propriétaire du restaurant trois étoiles L’Arpège, Alain Passard est venu donner, ce 8 novembre 2017, une masterclass exceptionnelle aux étudiants de l’École du management et de l’innovation de Sciences Po. Créativité, importance du respect des saisons et des produits ou encore vision du chef d’entreprise, il a partagé ses inspirations.

Lire la suite
Se spécialiser en défense et sécurité

Se spécialiser en défense et sécurité

Une nouvelle formation a vu le jour dans le cadre du master Politiques publiques de l'École d'affaires publiques de Sciences Po : la spécialité Sécurité et défense. Inaugurée à la rentrée 2017 avec une promotion de 62 étudiants,  celle-ci vise à permettre aux étudiants de se forger une culture et une compréhension des enjeux de sécurité et de défense du XXIe siècle : nouvelles menaces, coopération public-privé, cybersurveillance, etc. Les étudiants qui la suivent auront ensuite la possibilité de travailler aussi bien dans des ministères (de l’Intérieur, de la Défense) que dans des entreprises de services de sécurité et de défense.

Lire la suite
On vous dit tout sur le Collège universitaire !

On vous dit tout sur le Collège universitaire !

Accessible à partir du Baccalauréat (ou son équivalent à l’étranger), le Collège universitaire de Sciences Po est une formation de premier cycle fondée sur l’étude des sciences humaines et sociales, qui se déroule en trois ans sur l’un des sept campus de l’établissement. Elle permet d’obtenir un diplôme de bachelor (Bac +3).

Lire la suite
À la recherche du temps perdu : de Mohamed Merah au Bataclan

À la recherche du temps perdu : de Mohamed Merah au Bataclan

Par Yves Trotignon, enseignant à l'École des affaires internationales de Sciences Po. Le procès des complices du terroriste, qui vient de s’achever à Paris, a été l’occasion de revenir en détail sur la série de défaillances de nos services de sécurité et de renseignement ayant permis à Mohamed Merah de frapper notre pays.

Lire la suite
“Être LGBTI n’est pas une influence occidentale, c’est une réalité humaine”

“Être LGBTI n’est pas une influence occidentale, c’est une réalité humaine”


Œuvrer en faveur des droits des lesbiennes, gays, bis, transexuels et intersexes (LGBTI) dans un pays loin de l’Europe, qui en comprend encore souvent mal les enjeux… c’est la vocation de Anan Bouapha, président et fondateur de la première association LGBTI de l’histoire du Laos. De Vientiane à Paris, ce fervent défenseur du droit à la différence a choisi d’étudier à Sciences Po.

Lire la suite