Entreprenariat : pourquoi les filles osent moins

Moins présentes que les garçons dans les projets de start-up incubés à Sciences Po, les étudiantes ne se sentent parfois pas suffisamment légitimes pour se lancer. Anne Boring, économiste, spécialiste des inégalités femmes-hommes et chargée de mission à Sciences Po, nous explique pourquoi. Et comment s’attaquer aux stéréotypes qui les freinent.

Pourquoi faudrait-il inciter davantage les filles à se lancer dans la création d’entreprise ?

Anne Boring : Les filles osent moins franchir le cap de l’entreprenariat : c’est un constat. Nous l’avons vérifié à Sciences Po : dans le cours d'initiation à l'entreprenariat, il y a autant d’étudiantes que d’étudiants, et elles réussissent aussi bien. Mais dans l’incubateur de Sciences Po, on ne compte que 30 % de projets avec au moins une co-fondatrice. Si vous comptez la proportion de filles dans l’ensemble des projets passés par l’incubateur, on tombe à 20 % du total.

Comment expliquer cela ?

A. B. : Nous avons mené une étude auprès d’étudiantes de Sciences Po qui se trouvaient à différents stades de leur projet de création d’entreprise. La motivation principale pour les filles, c’est le désir d’autonomie, et l’envie de travailler dans un projet où elles ne seront pas qu’un petit maillon de la chaîne. Elles souhaitent s’investir dans un projet qui a un sens pour elles. Quant aux obstacles qu’elles perçoivent, ils sont nombreux. Globalement, elles ne se sentent pas suffisamment compétentes ou légitimes pour se lancer... et leur fameux “syndrome de perfection” n’aide pas. La pression familiale n’incite pas toujours à la prise de risque. Il faut citer aussi le côté très compétitif du milieu, et la peur de devoir gérer des situations où elles se retrouvent seules dans un contexte largement masculin.    

Que peut-on faire pour lutter contre ces freins à l’entreprenariat des étudiantes ?

A. B. : Pour changer les mentalités des filles et des garçons, il faut sensibiliser. Nous avons un projet de chaire sur l’entreprenariat des femmes. L’objectif sera de proposer des cours, des ateliers, des interventions destinés en priorité aux étudiantes qui veulent se lancer. C’est entre le moment du projet et le passage à l’action qu’il faut intervenir. Nous avons déjà réalisé il y a quelques semaines un atelier d’initiation au “design thinking” pour les étudiantes.

En quoi le “design thinking” peut aider spécifiquement les filles à se lancer ?

A. B. : La méthode du design thinking est une approche qui permet d’identifier les besoins et de développer sa créativité. C’est une méthode efficace pour tout le monde, mais c’est intéressant pour les étudiantes car il n’y a pas de jugement sur la créativité. Cela permet de se libérer de la peur de ne pas être à la hauteur. Et surtout, cela donne des points de départ pour celles qui ne savent pas par où commencer : on se met à la place de l’autre, c’est l’observation et l’écoute qui fait naître les idées.

Vous souhaitez aussi travailler sur le poids des stéréotypes négatifs…

A. B. : Oui, car ils pèsent lourd dans la vision que les étudiantes ont d’elles-mêmes. De très nombreuses études ont mis en évidence la “menace du stéréotype” : le fait d’être confronté à un stéréotype négatif qui concerne sa propre personne conduit à sous-performer. Nous devrons examiner quels sont les stéréotypes que l’on diffuse à Sciences Po, parfois sans le vouloir. Car ils peuvent avoir des conséquences lourdes sur la scolarité des étudiantes et sur l’image qu’elles projettent d’elles-mêmes et de leur avenir.

En savoir plus

L’incubateur de Sciences Po s’ouvre aux alumni

L’incubateur de Sciences Po s’ouvre aux alumni

Après douze ans d’existence et une belle série de réussites pour les étudiants entrepreneurs, l’Incubateur de Sciences Po ouvre ses portes aux projets portés par les alumni. Entraide, réseau, expérience dans le coaching, ouverture à tous les secteurs : Bérengère de Drouas, chargée de développement, nous explique ce qui fait la force de cet incubateur. 

Lire la suite
MedLiban : une initiative étudiante pour aider Beyrouth

MedLiban : une initiative étudiante pour aider Beyrouth

Dans l'après-midi du 4 août 2020, deux explosions se sont produites sur le port de Beyrouth, la capitale du Liban. La catastrophe a fait plus de 170 morts, 6 000 blessés, entre 10 et 15 milliards de dollars de dégâts matériels et laissé 300 000 personnes sans-abri. Sur l’impulsion de leur directrice, Yasmina Touaibia, les étudiants libanais du campus de Sciences Po à Menton, ont immédiatement commencé à réfléchir à la manière dont ils pourraient leur venir en aide.

Lire la suite
Maylis de Kerangal, nouvelle autrice en résidence

Maylis de Kerangal, nouvelle autrice en résidence

Après Kamel Daoud, Marie Darrieussecq et Patrick Chamoiseau, Maylis de Kerangal rejoint Sciences Po comme titulaire de la Chaire d’écrivain invité : le passage de relais a eu lieu lundi 28 septembre 2020 lors d'un événement à suivre en ligne. L’occasion de revenir sur un an et demi d’aventures littéraires avec Delphine Grouès, Directrice de l'Institut des Compétences et de l'Innovation. 

Lire la suite
Des sculptures pour le futur campus : découvrez l’artiste lauréat !

Des sculptures pour le futur campus : découvrez l’artiste lauréat !

À son ouverture, le nouveau site du 1, Saint Thomas accueillera des étudiants, des chercheurs, des enseignants, mais aussi des sculptures ! Celles d’un jeune artiste colombien, Iván Argote, que notre jury vient de choisir pour inviter la création contemporaine dans cet écrin patrimonial. Avec un groupe d’étudiants, il démarre la création d’une série d’œuvres, parfois bancs, parfois sculptures, toujours porteuses de symboles et de messages... Découvrez son parcours et sa vision. 

Lire la suite
Covid-19 : une crise organisationnelle

Covid-19 : une crise organisationnelle

La crise du Covid-19 révèle la difficulté des décideurs à appréhender des problèmes complexes : pour les sociologues Olivier Borraz et Henri Bergeron (CSO), le réflexe qui consiste à créer de nouvelles organisations en réponse à l’incertitude a fait la preuve de son inefficacité. Selon eux, les dirigeants devraient, face aux défis de la crise sanitaire en cours, adopter une démarche scientifique plutôt que d’attendre de la science une vérité absolue. Entretien.                        

Lire la suite
Olivier Duhamel : “Vous allez apprendre à penser par vous-mêmes”

Olivier Duhamel : “Vous allez apprendre à penser par vous-mêmes”

C’est une leçon de rentrée historique à tous points de vue qui s’est déroulée ce jeudi 10 septembre 2020 : délivrée en ligne, l’intervention d’Olivier Duhamel, président de la Fondation nationale des sciences politiques, s’adressait à tous les étudiants du Collège universitaire, mais aussi à un large public grâce à une diffusion en direct sur Youtube. “Argumentez, doutez, écrivez, découvrez qui vous êtes, et faites l’amitié” : l’éminent Professeur de droit constitutionnel a prodigué ses conseils et répondu aux questions des étudiants. Une ode à l’esprit de liberté, à revoir en intégralité. 

Lire la suite
3 conseils pour devenir le photographe politique de l’année

3 conseils pour devenir le photographe politique de l’année

Plus que quelques jours pour participer à la quatrième édition du Prix de la Photographie Politique, ouvert à toutes et tous : vous avez jusqu'au 15 septembre pour envoyer vos images ! D'ici là, le jury nous rappelle qu’une bonne photographie politique n’est pas une question de sujet mais une affaire de regard - une façon d’observer ce monde parfois surprenant qui est le nôtre, au-delà des compétitions électorales et des manifestations de rue. Voici trois conseils pour se lancer. 

Lire la suite
Enseignement : qu’est-ce que la pédagogie hybride ?

Enseignement : qu’est-ce que la pédagogie hybride ?

Après un semestre de printemps qui a basculé en ligne dans l'urgence, le semestre d'automne démarre à Sciences Po sous le signe du "double campus", avec des cours au format largement réinventé. À quelques jours de la rentrée fixée au 14 septembre 2020, tour d'horizon de cette réinvention pédagogique avec Delphine Grouès, Directrice de l'Institut des compétences et de l'innovation. 

Lire la suite