Enrico Letta, nouveau doyen de PSIA

Enrico Letta, ancien premier ministre italien, succède à Ghassan Salamé en tant que doyen de l’École des affaires internationales de Sciences Po (Paris School of International Affairs - PSIA). Un nouveau défi pour cet acteur de premier plan du monde contemporain, qui a contribué à de multiples titres depuis vingt ans à l'effort de construction européenne. Entretien sur ses ambitions pour PSIA. 

Ghassan Salamé, doyen de l’Ecole des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), ayant souhaité se consacrer à d’autres projets au terme de l’année universitaire 2014-2015, Frédéric Mion a choisi Enrico Letta pour lui succéder. Il prendra ses fonctions le 1er septembre 2015.

Un acteur de premier plan du monde contemporain et de la construction européenne

Diplômé en droit international de l’Université de Pise et titulaire d’un doctorat en droit communautaire de l’École supérieure Saint-Anne de Pise, Enrico Letta enseigne depuis un an à Sciences Po et participe aux activités du Centre d’études européennes. Il est un acteur de premier plan du monde contemporain et a contribué à de multiples titres depuis vingt ans à l'effort de construction européenne.

Député du parlement italien, il a été successivement ministre des Affaires européennes (1998-1999), ministre de l’industrie et du commerce extérieur (1999-2001), député au Parlement européen (2004-2006) avant d’être Président du Conseil des Ministres (2013-2014). Il saura consolider la réussite de l’école des affaires internationales de Sciences Po devenue en cinq ans, sous la direction de Ghassan Salamé, son fondateur, la plus grande école d’affaires internationales dans le monde.

1500 étudiants dont 70% d'internationaux 

Elle rassemble plus de 1500 étudiants dont 70% sont internationaux, provenant de plus de 100 pays. La réussite de l’école à laquelle a œuvré Ghassan Salamé doit beaucoup à son corps professoral composé à parts égales d’universitaires et de praticiens, tous réputés dans leur domaine et leur champ d’action.

Parmi les 350 enseignants de l’école, outre le corps d'enseignants permanents de Sciences Po, on compte des personnalités aussi diverses que Lakhdar Brahimi, ancien Ministre des affaires étrangères d’Algérie et ancien représentant du Secrétaire général des Nations Unies en Afrique du Sud, en Haïti, en Afghanistan et en Syrie; Howard Davies, Chairman de la Royal Bank of Scotland, ancien Président de la London School of Economics; Olivier de Schutter, Professeur de droit international à l’Université Catholique de Louvain et au Collège d’Europe; Miguel Angel Moratinos, ancien ministre des affaires étrangères d'Espagne, ou encore Sir Paul Collier, professeur à Oxford.

Une école d'affaires internationales de renommée mondiale

Avec 30 programmes, l’école offre un curriculum riche et divers. Elle a noué des partenariats et créé des doubles diplômes avec des universités de premier rang telles que la LSE, Columbia University ou l'université de Pékin (Beida). Sa réputation et son attractivité, attestées par plus de 2000 candidatures internationales chaque année, tiennent également à la place qu’occupe l’école dans les débats sur les sujets internationaux. Régulièrement, des personnalités au cœur des affaires internationales y donnent des conférences ouvertes à tous les élèves de Sciences Po. Les étudiants ont ainsi pu échanger avec Kofi Annan, Irina Bokova, le Général David Petraeus, Jimmy Carter, Laurent Fabius et bien d’autres.

Pour Ghassan Salamé, "Sciences Po, et en particulier PSIA, sont au carrefour de la formation universitaire et de l’action publique. Je me rejouis qu’un homme de l'envergure d'Enrico Letta ait fait le choix de s'y engager. Il saura perpétuer l'identité et le rôle de notre jeune école des affaires internationales auprès des jeunes de tous pays et conforter la place de premier rang qu'elle a acquise en quelques années". Enrico Letta: "J'ai décidé de consacrer mon énergie et ma passion à la formation des responsables de demain. C'est la raison pour laquelle je quitterai mon mandat au parlement italien le 1er septembre prochain. Je suis honoré de rejoindre Sciences Po à la demande de Frédéric Mion pour y poursuivre le travail si brillamment engagé à la tête de PSIA par Ghassan Salamé, auquel je dis ma reconnaissance et mon admiration". 

Pour aller plus loin

Que deviennent nos diplômés ?

Que deviennent nos diplômés ?

L’enquête jeunes diplômés 2019 portant sur la promotion 2017 montre une accélération de l’insertion sur le marché du travail des diplômés de Sciences Po : 87% des diplômés trouvent un emploi en moins de six mois (83,6% pour la promotion 2016). Ce chiffre conforte l’attractivité des étudiants de Sciences Po auprès des employeurs. Plus nombreux dans un emploi stable (76%), ils sont aussi mieux rémunérés avec un salaire brut moyen annuel passant de 37k euros à 38,6k euros. Majoritairement, les diplômés 2017 sont très satisfaits de leur emploi comme le mesure le nouvel indicateur du bien-être au travail. Découvrez tous les résultats de notre enquête !

Lire la suite
Soutien à Fariba Adelkhah

Soutien à Fariba Adelkhah

Nous avons été choqués d’apprendre l’arrestation de notre collègue Fariba Adelkhah en Iran et sa détention depuis apparemment plusieurs semaines, sans possibilité de contact avec les autorités françaises.

Lire la suite
Commissaires de police 2019 : 70% des admis issus de Sciences Po

Commissaires de police 2019 : 70% des admis issus de Sciences Po

Depuis sa création en 2012, la classe préparatoire aux concours de police et de gendarmerie de l’École de droit de Sciences Po s’affirme chaque année comme l’une des meilleures préparations aux métiers de la sécurité. Cette année, sur les 33 postes ouverts au concours externe de commissaire de police, 23 places sont occupées par nos étudiants. Félicitations !

Lire la suite
Alliance U7+ : les universités s'invitent à l'agenda du G7

Alliance U7+ : les universités s'invitent à l'agenda du G7

47 responsables d'universités de 18 pays différents étaient réunis à Sciences Po les 9&10 juillet 2019 pour le sommet inaugural de l’alliance U7+, sous le haut patronage du Président Emmanuel Macron. Durant deux jours, les membres de ce nouveau réseau ont débattu, voté et signé 6 principes et 247 engagements pour répondre aux défis majeurs de l’agenda multilatéral. L’objectif : peser sur les débats mondiaux, et notamment le prochain sommet du G7 à Biarritz en août. 

Lire la suite
Leçons indiennes

Leçons indiennes

Louis Assier-Andrieu a réalisés ses premiers pas dans la recherche aux côtés de Claude Lévi-Strauss. Devenu anthropologue, puis historien, sociologue et juriste, il a longtemps étudié sur le terrain la vie de peuples dits "autochtones ": Cheyennes, Inuits et Cajuns en Amérique du Nord. De ses observations humanistes, il conçoit une appréhension singulière du droit. Explications.

Lire la suite
Artillerie : premiers coups de truelle

Artillerie : premiers coups de truelle

C’est parti pour les grands travaux ! Le rituel de pose de la première pierre a eu lieu le 8 juillet dernier sur le site de l’Artillerie, futur cœur du campus parisien de Sciences Po. Après l’acquisition du site en décembre 2016 et la présentation du projet lauréat en janvier 2018, cette cérémonie marque le début de la phase de rénovation et de construction. Reportage. 

Lire la suite
Une recherche pointue et accessible

Une recherche pointue et accessible

Directeur scientifique et professeur au Département d’économie, Guillaume Plantin a longtemps exercé à l’international  avant de rejoindre Sciences Po. Une expérience qui l’amène à concevoir les recherches dans un contexte global : global, par les enjeux à décrypter - environnement, numérique, populisme... - global, par la compétition mondiale dans laquelle la science évolue. Pour lui, la recherche à Sciences Po dispose d’acquis solides et fait preuve de la créativité nécessaire pour relever ces défis. À sa façon. Explications. 

Lire la suite
Cérémonies du diplôme 2019 : les meilleurs moments

Cérémonies du diplôme 2019 : les meilleurs moments

Plus de 7300 personnes ont assisté les 28 & 29 juin 2019 aux quatre cérémonies de remise des diplômes de la promotion 2019. Des parents, des amis, des professeurs, des compagnons, et parfois des enfants : c’est sous le regard fier, ému, et chaleureux de leurs proches et de leurs camarades que les diplômés ont ceint leur écharpe rouge pour ce premier jour du reste de leur vie. Découvrez quelques uns de ces moments uniques en vidéo et le résumé ci-dessous.  

Lire la suite
Comprendre les populismes

Comprendre les populismes

Les 1er et 2 juillet, une cinquantaine d’économistes, de politistes, d’historiens et de sociologues se réunissent à Sciences Po dans le cadre d’un tout nouveau groupe de recherche au sein du Centre for Economic Policy Research. Objet de cette rencontre : la question très actuelle du populisme et des politiques à mener pour lutter contre son emprise. Comment aborde-t-on le sujet épineux du populisme en recherche ? Eléments de réponse avec Sergei Guriev, professeur d’économie à Sciences Po et membre du comité d’organisation.

Lire la suite