Docteurs honoris causa : 3 profils exceptionnels

Après Vaclav Havel, Boutros Boutros Ghali ou Lakhdar Brahimi, Sciences Po s’apprête à honorer, le 12 décembre, trois nouveaux docteurs honoris causa. Une promotion 2017 exceptionnelle à plus d’un titre. D’abord parce qu’elle distinguera deux femmes, qui rejoignent Helen Wallace, première Docteure honorée en 2011. C’est également la première fois que Sciences Po décerne ce titre à un universitaire d’Afrique subsaharienne. Trois profils remarquables et inédits à découvrir ci-dessous.

Daphne Barak-Erez, spécialiste du droit constitutionnel

Daphne Barak-Erez est née aux États-Unis en 1965 et a émigré en Israël en 1966. Elle a accompli l’essentiel de sa carrière universitaire à la Faculté de droit de l'Université de Tel-Aviv. Juriste reconnue internationalement, Daphne Barak-Erez est une spécialiste du droit constitutionnel et du droit administratif. Juge de la Cour suprême d’Israël depuis mai 2012, elle a été doyenne de la Faculté de droit de l'Université de Tel-Aviv. Elle a débuté son parcours académique comme post-doctorante à la Harvard Law School. Elle a également enseigné en tant que professeur invité dans de nombreuses facultés de droit, dont celles de Stanford, Columbia, Duke, Virginie, UCLA et Toronto.

Jane Mansbridge, un grand nom de la théorie politique contemporaine

Jane Mansbridge, née en 1939, est un grand nom de la théorie politique contemporaine. Connue pour ses travaux sur la démocratie participative, en faveur de laquelle elle s’est engagée avec passion, elle est l’auteure d’un livre devenu un classique : Beyond Adversary Democracy (publié pour la première fois en 1980). Elle est actuellement Adams Professor of Political Leadership and Democratic Values à la Kennedy School of Government de Harvard University (USA). Elle a enseigné au Center for Advanced Study in the Behavioral Sciences de Stanford (1997–1998 et 2001–2002), à la Russell Sage Foundation (1991–1992) et à l’Institute for Advanced Study de Princeton (1985–1986). Elle a été élue membre de l’American Academy of Arts and Sciences en 1994. 

Ibrahima Thioub, spécialiste de l'historiographie africaine

Ibrahima Thioub, né en 1955, est un historien et universitaire sénégalais, professeur à l'université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, dont il est le recteur depuis 2014. Ses travaux et son enseignement portent principalement sur l’historiographie africaine, notamment les systèmes de domination et leurs idéologies, les esclavages et les traites négrières. Il a été professeur invité à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et dans plusieurs universités aux États-Unis, en Europe, en Asie (Népal, Inde, Sri Lanka) et de nombreux pays africains (Gambie, Sierra Leone, Afrique du Sud). En 2008-2009, il a été chercheur-résident au Wissenschaftskolleg de Berlin.

En savoir plus

“La fiction permet d’évoquer des questions qui traversent la société”

“La fiction permet d’évoquer des questions qui traversent la société”

Passée par la London School of Economics et par Sciences Po, Fanny Herrero débute une carrière de comédienne avant de devenir scénariste. Elle est la créatrice et la femme-orchestre de l’écriture de la série Dix pour cent, dont la très attendue troisième saison démarre le 14 novembre 2018. Rencontre avec cette "showrunner" qui a façonné la série phare de France 2.

Lire la suite
États-Unis : des militants écologistes de plus en plus organisés

États-Unis : des militants écologistes de plus en plus organisés

Par Mario Del Pero (CHSP). Les questions environnementales n’ont certes pas été au centre de la campagne des midterms au États-Unis. Mais cette réalité ne signifie pas que le déni de Donald Trump concernant le dérèglement climatique et le démantèlement des règles établies par Barack Obama n’ont pas suscité dans le pays une riposte vigoureuse, et souvent efficace, voire une forme de résistance.

Lire la suite
On vous dit tout sur le Collège universitaire !

On vous dit tout sur le Collège universitaire !

Le Collège universitaire, qui donne le grade de bachelor, est la formation de premier cycle de Sciences Po. On répond à vos questions concernant les procédures d'admission, la préparation aux épreuves, les enseignements ou encore la vie quotidienne sur les sept campus de Sciences Po dans nos émissions live en français le 14 novembre à 19h30 et en anglais le 26 novembre à 14h.

Lire la suite
Nos campus en régions vous ouvrent leurs portes !

Nos campus en régions vous ouvrent leurs portes !

Vous êtes lycéen, vous voulez vous porter candidat à Sciences Po ? Enseignements, vie de campus : venez poser toutes vos questions lors des Journées Portes Ouvertes de nos campus en régions. Une occasion unique de rencontrer étudiants, professeurs et responsables pédagogiques du Collège universitaire (le 1er cycle de Sciences Po en trois ans).

Lire la suite
70 chefs d’État au Paris Peace Forum

70 chefs d’État au Paris Peace Forum

Du 11 au 13 novembre 2018, se tient à Paris la première édition du Paris Peace Forum. Initié par le président Emmanuel Macron et co-organisé par 6 membres fondateurs dont Sciences Po, ce forum réunit de nombreux acteurs de la gouvernance mondiale. 70 chefs d’État ont répondu présents.

Lire la suite
Engagée pour les océans

Engagée pour les océans

À l’occasion de la Semaine des Océans à Sciences Po, nous avons rencontré Ève Isambourg, étudiante en 3ème année du Collège universitaire et activiste pour la protection des océans. Après deux ans sur les bancs du campus de Paris, Ève a consacré sa troisième année à l’étranger à mobiliser les esprits sur les questions océaniques autour du monde. Dernière étape de sa mission et non des moindres : une conférence devant l’ONU à New York.

Lire la suite

"La guerre m'a fait oublier bien des choses..."

Au milieu de la Première guerre mondiale, alors que la France connaissait une hécatombe sans précédent, ont été créés des enseignements spéciaux pour les officiers blessés au front. Œuvre patriotique, ces enseignements eurent lieu à l’École libre des Sciences politiques - le premier nom de Sciences Po - alors dirigée par Eugène d’Eichthal, de 1916 à 1920. Une promesse d’avenir pour ces hommes qui sortaient de l’horreur.

Lire la suite