5 conseils avant les écrits

Samedi 20 et dimanche 21 février prochains, vous serez des milliers de candidats à plancher sur les épreuves écrites pour l’entrée en 1ère année à Sciences Po. C’est le moment d’avoir confiance en soi : voici quelques rappels utiles pour arriver sereins.

1/ Il s’agit d’un examen, pas d’un concours ! et ça change tout.

On l’oublie trop souvent, mais les épreuves écrites pour entrer à Sciences Po en 1ère année, au Collège Universitaire, portent le doux nom de “procédure par examen”. Dans un concours, le nombre X d’admis est défini à l’avance : on sélectionne les X meilleurs, quels que soient leurs résultats. Dans un examen, comme celui que vous allez passer samedi, il n’y a pas de nombre d’admis prédéfini, mais un niveau à atteindre. Inutile de stresser le jour J en imaginant que vos voisins de salle ont l’air infiniment plus préparés/sérieux/intelligents : votre principal défi, c’est de vous dépasser vous-même !

2/ Il n’y a pas de profil type. Chaque profil a sa chance.

Il n’existe pas de “candidat type” pour nous. Sciences Po est ouvert à tous les profils. La preuve, en 2015, nous avons accueilli 1734 nouveaux admis qui venaient de 878 lycées différents, soit en moyenne 2 admis par lycée. Vous avez vos chances quel que soit votre lycée d’origine et quelle que soit votre série de Baccalauréat. Les résultats en attestent : les chances de réussite des candidats de S, ES et L sont comparables.

3/ Il n’y a pas que vos notes à l’écrit qui comptent (mais ça compte)

Bien sûr, les épreuves des 20 et 21 février prochains sont très importantes. Mais vos notes à l’écrit ne sont pas la seule indication que les évaluateurs vont prendre en considération pour décider ou non si vous êtes admissible. Le dossier que vous avez patiemment constitué, la lettre de motivation que vous avez soigneusement rédigée, tout cela compte aussi. C’est déjà la moitié du chemin vers l’oral que vous avez parcourue, mine de rien !

4/ Vous avez bien révisé (mais un peu de méthode, ça peut aider)

Vous êtes en Terminale : vous avez donc déjà deux ans et demi de révisions derrière vous. L’examen écrit que vous allez passer évalue les (nombreuses) connaissances que vous avez emmagasinées depuis la seconde, et le travail que vous avez déjà entamé pour vous préparer au Baccalauréat à la fin de l’année (et qu’il est nécessaire d’obtenir pour entrer à Sciences Po, rappelons-le). Le jour de l’examen, c’est la capacité à traiter le sujet qui compte : pour cela, nos fiches méthodologiques sur openclassrooms peuvent vous aider.

5/ Ne vous laissez pas impressionner !

En résumé, vous avez déjà la motivation, les révisions, un dossier, et des années de préparation au lycée. Autant d’atouts à garder en mémoire pour rester calme le jour des épreuves et ne se laisser impressionner ni par le lieu de l’examen ni par les autres candidats. Ni trop sûrs de vous, ni trop timides : ayez confiance en vous, tout simplement.

Bonne chance à tous !

Quelques conseils pratiques :

  • Prévoyez d’arriver suffisamment en avance afin de vous installer calmement
  • Assurez-vous d’avoir bien imprimé votre convocation et d’être munis de votre pièce d’identité
  • Apportez de quoi vous restaurer et boire légèrement pendant les épreuves
  • Prenez connaissance des consignes de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate,  afin de faciliter les contrôles le jour des épreuves

Liens utiles

Pourquoi et comment Marine Le Pen peut gagner avec moins de 50% d’intentions de vote

Pourquoi et comment Marine Le Pen peut gagner avec moins de 50% d’intentions de vote

Par Serge Galam (CEVIPOF). Jamais une élection présidentielle n’a été ponctuée par autant d’imprévus de toutes sortes, judiciaires et électoraux. Si Marine Le Pen est quasiment certaine d’être au second tour, l’incertitude est encore très forte pour savoir qui sera son challenger – François Fillon ou Emmanuel Macron – même si ce dernier est aujourd’hui le favori. The Conversation

Lire la suite
“Le fossé entre universités et grandes écoles s'est réduit

“Le fossé entre universités et grandes écoles s'est réduit"

Soyez en tête de la compétition mondiale mais coordonnez-vous à l’échelon territorial ! Dans son ouvrage La grande course des universités, paru en mars 2017, Christine Musselin, directrice de recherche CNRS, chercheuse au Centre de sociologie des organisations et directrice scientifique de Sciences Po revient sur cette injonction contradictoire adressée aux universités françaises. Elle analyse l’organisation par l’État d’une compétition généralisée entre enseignants-chercheurs et entre universités, et le remodelage du paysage universitaire qui fait émerger de nouvelles structures à marche forcée. Entretien.

Lire la suite
Un nouveau master Innovation & transformation numérique

Un nouveau master Innovation & transformation numérique

Un nouveau master “Innovation & transformation numérique” proposé par l’École de management et de l’innovation ouvrira à la rentrée 2017. ll a pour objectif de former des acteurs de l’innovation en s’appuyant sur leur potentiel créatif et réflexif. La diversité et la complémentarité des profils recrutés sera un atout de la formation qui veut croiser les compétences, les connaissances et les cultures pédagogiques pour former des professionnels capables de penser les technologies et les usages numériques comme des leviers d’innovation et transformation structurelles. Ce projet se concrétise par un premier partenariat avec Télécom ParisTech.

Lire la suite

"Médias : la pression du sensationnel"

"On n'a pas besoin d'être journaliste pour s'intéresser aux médias". Notre Prof. de la semaine, l'économiste Julia Cagé, explique dans son cours sur l'avenir des médias les mécanismes à l'œuvre dans une industrie en pleine révolution. Avec une préoccupation majeure : comment préserver l'indépendance dans un secteur soumis à la pression du sensationnel et au poids de la concentration ? Un cours d'économie, et de démocratie. 

Lire la suite

La vie rêvée des algorithmes

La vie rêvée des algorithmes

Les algorithmes chiffrent le monde, le classent et prédisent notre avenir. Mais ce système de calcul très complexe nous a-t-il déjà tous phagocytés ? Comprendre les statistiques et cette forme nouvelle du lien social n’est pas mathématique mais relève d’un enjeu politique. C’est ce que démontre Dominique Cardon, professeur associé en sociologie au Médialab à Sciences Po, dans son livre, À quoi rêvent les algorithmes, nos vies à l’heure des big data, lauréat du jury prix du Livre Afci*.

Lire la suite
5 réformes pour bousculer la présidentielle

5 réformes pour bousculer la présidentielle

François Hollande en avait fait l’un des thèmes majeurs de sa campagne en 2012. Cinq années plus tard, en pleine campagne présidentielle, la jeunesse semble aujourd’hui être la grande absente des programmes des candidats. Lutte contre la corruption des élus, revenu universel, loi contre l’obsolescence programmée… les jeunes ne manquent pourtant pas d’idées ! Avec #Inventons2017, Sciences Po entend redonner voix aux moins de trente ans grâce à de nouvelles formes de démocratie participative. Explications.

Lire la suite
Euthanasie : comprendre les positions des candidats à la présidentielle

Euthanasie : comprendre les positions des candidats à la présidentielle

Par Virginie Tournay (CEVIPOF). La légalisation de l’euthanasie s’invite à chaque élection présidentielle parmi les questions de société, et celle de 2017 ne fait pas exception. Le mot ne signifie pourtant rien d’autre, littéralement, que la « mort douce », en grec, celle-ci pouvant être d’origine naturelle ou provoquée. Au cours des 20 dernières années, la mobilisation des associations et la médiatisation de cas tragiques ont transformé l’euthanasie en enjeu politique. The Conversation

Lire la suite
L'Europe est-elle menacée par les partis d'extrême droite ?

L'Europe est-elle menacée par les partis d'extrême droite ?

Ces dernières années, les partis d'extrême droite ont inexorablement gagné du terrain. L’Union européenne est-elle en passe de se cloisonner totalement ? Pas nécessairement. En raison de fortes disparités d'un pays à l'autre et une situation bien plus complexe qu'il n'y paraît, les Européens semblent en demande à la fois de davantage d'ouverture… et de plus de protection. Explications par Caterina Froio, chercheure au Centre d’études européennes et chercheure invitée à l’Université d’Oxford (réseau de recherche VOX-Pol) et Nonna Mayer, directrice de recherche émérite au CNRS, rattachée au Centre d’études européennes de Sciences Po.

Lire la suite

"Négocier au-delà des belles paroles"

Notre Prof. de la semaine vous ouvre les coulisses des négociations climatiques internationales. Tractations, pressions, jeux d'influence, vrais engagements et faux-semblants : Henri Landes, spécialiste des COP et co-auteur de l'ouvrage Le déni climatique, décrypte pour ses étudiants du campus de Poitiers la mécanique complexe et fragile sur laquelle repose l'avenir du globe. Au-delà des belles paroles, un épisode 16 qui ne se paye pas de mots.

Lire la suite

Sciences Po obtient le label Qualité Français langue étrangère

Sciences Po obtient le label Qualité Français langue étrangère

Sciences Po, grâce aux activités de son département des langues et de la Summer School du campus de Paris, a obtenu le label Qualité Français langue étrangère. La note maximale, celle des trois étoiles, a été attribuée pour la qualité des formations en Français langue étrangère (FLE), le professionnalisme et l’implication des enseignants et des personnels ainsi que les conditions dans lesquelles sont accueillis les étudiants.

Lire la suite