5 conseils avant les écrits

Samedi 20 et dimanche 21 février prochains, vous serez des milliers de candidats à plancher sur les épreuves écrites pour l’entrée en 1ère année à Sciences Po. C’est le moment d’avoir confiance en soi : voici quelques rappels utiles pour arriver sereins.

1/ Il s’agit d’un examen, pas d’un concours ! et ça change tout.

On l’oublie trop souvent, mais les épreuves écrites pour entrer à Sciences Po en 1ère année, au Collège Universitaire, portent le doux nom de “procédure par examen”. Dans un concours, le nombre X d’admis est défini à l’avance : on sélectionne les X meilleurs, quels que soient leurs résultats. Dans un examen, comme celui que vous allez passer samedi, il n’y a pas de nombre d’admis prédéfini, mais un niveau à atteindre. Inutile de stresser le jour J en imaginant que vos voisins de salle ont l’air infiniment plus préparés/sérieux/intelligents : votre principal défi, c’est de vous dépasser vous-même !

2/ Il n’y a pas de profil type. Chaque profil a sa chance.

Il n’existe pas de “candidat type” pour nous. Sciences Po est ouvert à tous les profils. La preuve, en 2015, nous avons accueilli 1734 nouveaux admis qui venaient de 878 lycées différents, soit en moyenne 2 admis par lycée. Vous avez vos chances quel que soit votre lycée d’origine et quelle que soit votre série de Baccalauréat. Les résultats en attestent : les chances de réussite des candidats de S, ES et L sont comparables.

3/ Il n’y a pas que vos notes à l’écrit qui comptent (mais ça compte)

Bien sûr, les épreuves des 20 et 21 février prochains sont très importantes. Mais vos notes à l’écrit ne sont pas la seule indication que les évaluateurs vont prendre en considération pour décider ou non si vous êtes admissible. Le dossier que vous avez patiemment constitué, la lettre de motivation que vous avez soigneusement rédigée, tout cela compte aussi. C’est déjà la moitié du chemin vers l’oral que vous avez parcourue, mine de rien !

4/ Vous avez bien révisé (mais un peu de méthode, ça peut aider)

Vous êtes en Terminale : vous avez donc déjà deux ans et demi de révisions derrière vous. L’examen écrit que vous allez passer évalue les (nombreuses) connaissances que vous avez emmagasinées depuis la seconde, et le travail que vous avez déjà entamé pour vous préparer au Baccalauréat à la fin de l’année (et qu’il est nécessaire d’obtenir pour entrer à Sciences Po, rappelons-le). Le jour de l’examen, c’est la capacité à traiter le sujet qui compte : pour cela, nos fiches méthodologiques sur openclassrooms peuvent vous aider.

5/ Ne vous laissez pas impressionner !

En résumé, vous avez déjà la motivation, les révisions, un dossier, et des années de préparation au lycée. Autant d’atouts à garder en mémoire pour rester calme le jour des épreuves et ne se laisser impressionner ni par le lieu de l’examen ni par les autres candidats. Ni trop sûrs de vous, ni trop timides : ayez confiance en vous, tout simplement.

Bonne chance à tous !

Quelques conseils pratiques :

  • Prévoyez d’arriver suffisamment en avance afin de vous installer calmement
  • Assurez-vous d’avoir bien imprimé votre convocation et d’être munis de votre pièce d’identité
  • Apportez de quoi vous restaurer et boire légèrement pendant les épreuves
  • Prenez connaissance des consignes de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate,  afin de faciliter les contrôles le jour des épreuves

Liens utiles

Au travail, Manuel Valls et Benoît Hamon !

Au travail, Manuel Valls et Benoît Hamon !

Une analyse de Bruno Cautrès, chercheur au CEVIPOF. Durant toute la campagne du premier tour de la primaire, il a été beaucoup reproché à Manuel Valls d’avoir parlé de « deux gauches irréconciliables ». C’est le 15 février 2016, lors d’un rassemblement militant dans sa circonscription, que l’ancien Premier ministre avait voulu rappeler qu’il était opposé au principe d’une primaire de toute la gauche pour 2017.

Lire la suite
2017, année politique

2017, année politique

Comment est perçue la politique ? Comment se dessine le scrutin présidentiel et quelles en seront les conséquences sur la vie partisane ? Aperçu de la conférence animée le 18 janvier 2017 à Sciences Po par Elizabeth Martichoux, chef du service politique d'RTL, avec Olivier Duhamel, président de la FNSP, Pascal Perrineau, professeur des universités à Sciences Po et président des Alumni, et Jérôme Jaffré, directeur du CECOP.

Lire la suite
Un incubateur pour les politiques publiques

Un incubateur pour les politiques publiques

Réaliser du fact-checking pour les responsables politiques, aider les citoyens à se retrouver dans le maquis des aides sociales ou inventer des frigos publics pour lutter contre le gaspillage alimentaire : c'est le type de solutions concrètes qu'entend imaginer le nouvel "incubateur de politiques publiques" de Sciences Po. Lancé par l’École d’affaires publiques le 16 janvier, ce programme rassemble étudiants, chercheurs et partenaires publics et privés autour d'une même conviction : la révolution numérique est aussi une révolution du politique. Reportage en vidéo (ci-dessus). 

Lire la suite
Quand la route de Davos passe par Sciences Po

Quand la route de Davos passe par Sciences Po

La veille de l’ouverture du 47ème Forum Économique Mondial de Davos, plusieurs leaders internationaux s’étaient donné rendez-vous à Paris pour rencontrer les étudiants de Sciences Po lors du Youth&Leaders Summit le 16 janvier 2017. L’objectif de cet événement annuel organisé par l’École des affaires internationales : faire dialoguer les leaders internationaux d’aujourd’hui et ceux de demain. Le best-of en vidéo.

Lire la suite
Concours juridiques : un palmarès brillant

Concours juridiques : un palmarès brillant

Après les très bons résultats obtenus à l'examen du barreau 2016 avec 65 admis sur les 78 candidats présentés, l’École de Droit de Sciences Po confirme son excellent positionnement dans la préparation aux concours juridiques avec un taux de réussite de 50 % au concours de l’École Nationale de la Magistrature (ENM).

Lire la suite
“Ne pas laisser la jeunesse aux portes des grandes écoles”

“Ne pas laisser la jeunesse aux portes des grandes écoles”

“Cette jeunesse recèle des talents dont la société ne peut se passer ; nous ne pouvons la laisser aux portes des grandes écoles.” Philippe Bonneville, proviseur du lycée Jean-Jacques Rousseau à Sarcelles, connaît bien le quotidien d’un établissement scolaire situé dans une zone défavorisée. Ses marges de manoeuvres et, malheureusement, aussi, ses limites.

Lire la suite
Assassinats ciblés :

Assassinats ciblés : "Messieurs les Français, tirez les derniers !"

La France – en l’occurrence son exécutif secondé par certains de ses militaires et de ses agents du renseignement – a établi une liste de noms de personnes, des Français notamment, dont les jours sont comptés. Ces personnes devraient être tuées au nom du danger sécuritaire qu’elles représentent pour la vie d’autres Français. Elles se trouvent au Proche-Orient, notamment en Syrie.

Lire la suite
“L’État doit devenir une plateforme mue par la multitude”

“L’État doit devenir une plateforme mue par la multitude”

L’École d’affaires publiques de Sciences Po inaugure lundi 16 janvier son incubateur de politiques publiques qui, associé à d’autres écoles, universités, institutions publiques et entreprises, permettra à des équipes pluridisciplinaires d'imaginer et de développer concrètement des solutions innovantes relevant de l’intérêt général. Le programme combine ingénierie, design et numérique avec les sciences sociales et privilégie l’expérience des citoyens.

Lire la suite
ENA : 82 % des nouveaux admis viennent de Sciences Po

ENA : 82 % des nouveaux admis viennent de Sciences Po

Les étudiants de Sciences Po constituent 82 % de la promotion qui va faire son entrée à l’ENA, mais aussi près de 60 % des futurs adjoints de direction à la Banque de France et un tiers des futurs directeurs d’hôpital. Les derniers résultats des concours administratifs consacrent la préparation assurée par l’École d’affaires publiques comme la meilleure en France pour réussir les concours de la haute fonction publique (en photo ci-dessus, Justine Boniface, l'une des 35 étudiants de Sciences Po qui viennent d'être admis à l'ENA.)

Lire la suite

"Se dire que l’on a autant de chances de réussir que les autres"

Le 13 décembre 2016, à l’occasion du 15ème anniversaire de la création des Conventions éducation prioritaire (CEP), le programme qui permet à des lycéens issus de zones défavorisées d’intégrer Sciences Po, des étudiants, des diplômés et un proviseur de lycée ont raconté leurs parcours et leur vision de l’égalité des chances. Découvrez le témoignage de Pablo Ahumada, originaire de Chelles en région parisienne.

Lire la suite