5 conseils avant les écrits

Samedi 20 et dimanche 21 février prochains, vous serez des milliers de candidats à plancher sur les épreuves écrites pour l’entrée en 1ère année à Sciences Po. C’est le moment d’avoir confiance en soi : voici quelques rappels utiles pour arriver sereins.

1/ Il s’agit d’un examen, pas d’un concours ! et ça change tout.

On l’oublie trop souvent, mais les épreuves écrites pour entrer à Sciences Po en 1ère année, au Collège Universitaire, portent le doux nom de “procédure par examen”. Dans un concours, le nombre X d’admis est défini à l’avance : on sélectionne les X meilleurs, quels que soient leurs résultats. Dans un examen, comme celui que vous allez passer samedi, il n’y a pas de nombre d’admis prédéfini, mais un niveau à atteindre. Inutile de stresser le jour J en imaginant que vos voisins de salle ont l’air infiniment plus préparés/sérieux/intelligents : votre principal défi, c’est de vous dépasser vous-même !

2/ Il n’y a pas de profil type. Chaque profil a sa chance.

Il n’existe pas de “candidat type” pour nous. Sciences Po est ouvert à tous les profils. La preuve, en 2015, nous avons accueilli 1734 nouveaux admis qui venaient de 878 lycées différents, soit en moyenne 2 admis par lycée. Vous avez vos chances quel que soit votre lycée d’origine et quelle que soit votre série de Baccalauréat. Les résultats en attestent : les chances de réussite des candidats de S, ES et L sont comparables.

3/ Il n’y a pas que vos notes à l’écrit qui comptent (mais ça compte)

Bien sûr, les épreuves des 20 et 21 février prochains sont très importantes. Mais vos notes à l’écrit ne sont pas la seule indication que les évaluateurs vont prendre en considération pour décider ou non si vous êtes admissible. Le dossier que vous avez patiemment constitué, la lettre de motivation que vous avez soigneusement rédigée, tout cela compte aussi. C’est déjà la moitié du chemin vers l’oral que vous avez parcourue, mine de rien !

4/ Vous avez bien révisé (mais un peu de méthode, ça peut aider)

Vous êtes en Terminale : vous avez donc déjà deux ans et demi de révisions derrière vous. L’examen écrit que vous allez passer évalue les (nombreuses) connaissances que vous avez emmagasinées depuis la seconde, et le travail que vous avez déjà entamé pour vous préparer au Baccalauréat à la fin de l’année (et qu’il est nécessaire d’obtenir pour entrer à Sciences Po, rappelons-le). Le jour de l’examen, c’est la capacité à traiter le sujet qui compte : pour cela, nos fiches méthodologiques sur openclassrooms peuvent vous aider.

5/ Ne vous laissez pas impressionner !

En résumé, vous avez déjà la motivation, les révisions, un dossier, et des années de préparation au lycée. Autant d’atouts à garder en mémoire pour rester calme le jour des épreuves et ne se laisser impressionner ni par le lieu de l’examen ni par les autres candidats. Ni trop sûrs de vous, ni trop timides : ayez confiance en vous, tout simplement.

Bonne chance à tous !

Quelques conseils pratiques :

  • Prévoyez d’arriver suffisamment en avance afin de vous installer calmement
  • Assurez-vous d’avoir bien imprimé votre convocation et d’être munis de votre pièce d’identité
  • Apportez de quoi vous restaurer et boire légèrement pendant les épreuves
  • Prenez connaissance des consignes de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate,  afin de faciliter les contrôles le jour des épreuves

Liens utiles

Quels enjeux pour les municipales ?

Quels enjeux pour les municipales ?

Reconfigurations des alliances politiques, marges de manœuvres budgétaires réduites : c'est dans un paysage politique à la fois brouillé et contraint que vont se dérouler les élections municipales de mars prochain en France. Analyse des enjeux par Patrick Le Lidec, politiste au Centre d'études européennes de Sciences Po.

Lire la suite
Le fact-checking est-il vraiment efficace ?

Le fact-checking est-il vraiment efficace ?

Par Manon Berriche - Le fact-checking ne date pas d’hier. Dès son lancement, en 1923, le magazine Time avait déjà recruté une équipe de fact-checkers. Leur rôle à l’époque : vérifier scrupuleusement toutes les informations avant qu’elles ne soient publiées. Mais à l’ère du numérique, l’essor des réseaux sociaux a entraîné un bouleversement du fonctionnement de l’espace public traditionnel.

Lire la suite
Sciences Po crée un Institut des compétences et de l'innovation

Sciences Po crée un Institut des compétences et de l'innovation

Sciences Po crée un Institut des compétences et de l’innovation pour une formation qui s'adapte aux transformations profondes que connaît la société. Son rôle est d’accompagner étroitement les enseignants dans leurs réflexions et actions pédagogiques, et de renforcer pour les étudiants la lisibilité et l’appropriation des compétences acquises tout au long de la formation.

Lire la suite
Les sciences sociales au prisme du genre

Les sciences sociales au prisme du genre

PRESAGE, le Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre de Sciences Po, a été créé en 2010. Destiné à promouvoir la recherche sur le genre, à développer l’offre de cours et à diffuser les savoirs sur ce champ, c’est l’un des plus anciens programmes transversal et pluridisciplinaire dédié au genre en France. Rencontre avec ses fondatrices, Hélène Périvier et Françoise Milewski, chercheuses à l'Observatoire français des conjonctures économiques.

Lire la suite
Ne jetez plus vos couverts, mangez-les !

Ne jetez plus vos couverts, mangez-les !

Écologiste convaincue et diplômée de Sciences Po en 2015, Tiphaine Guerout a mis ambition entrepreneuriale au service de la cause environnementale. Elle a fondé Koovee, une start-up qui propose une alternative aux couverts jetables en plastique : des cuillères et fourchettes en biscuit, fabriqués en France, qui ont la particularité d’être suffisamment résistants pour que l’on puisse manger avec. Rencontre avec une jeune diplômée qui ambitionne d’inonder les marchés français et européens dans les prochaines années.

Lire la suite
La France est-elle vraiment une

La France est-elle vraiment une "startup nation" ?

Spécialiste de l’histoire politique des États-Unis, Denis Lacorne enquête dans son ouvrage Tous Milliardaires !, paru chez Fayard en novembre 2019, sur le mythe de la "startup nation". L'ambition de la France à figurer parmi les nations capables de produire des géants du numérique est-elle une réalité ?

Lire la suite
Patrick Chamoiseau, nouvel écrivain en résidence

Patrick Chamoiseau, nouvel écrivain en résidence

Après Kamel Daoud et Marie Darrieussecq, Patrick Chamoiseau est le nouveau titulaire de la chaire d’écrivain en résidence de Sciences Po. Lauréat du Prix Goncourt 1992, primé à maintes reprises, Patrick Chamoiseau est auteur de romans, contes, essais, scénarios. À partir de janvier 2020, il donnera cours aux étudiants de Sciences Po.

Lire la suite
Et si vous étudiiez à Sciences Po cet été ?

Et si vous étudiiez à Sciences Po cet été ?

Vous êtes lycéen ou étudiant ? Vous souhaitez étudier les sciences humaines et sociales à Sciences Po le temps d'un été ? Les candidatures pour l’édition 2020 de la Summer School sont ouvertes, avec deux programmes distincts, l'un pour les étudiants, l'autre pour les lycéens. Voici ce qu’il faut savoir avant de déposer sa candidature.

Lire la suite

"On peut sortir de la croissance sans sortir du capitalisme"

Économiste engagé pour une société visant le bien-être, Éloi Laurent démontre dans son dernier ouvrage, Sortir de la croissance, mode d’emploi, pourquoi la crise écologique ne pourra être résolue sans abandonner l’objectif de croissance. Utopiste ? Non, d’après lui, il s’agit au contraire d’un objectif non seulement humaniste mais aussi tout à fait réaliste. Preuves à l’appui.

Lire la suite