« Un regard critique sur l’entreprise »

Le Prix du Livre RH créé par Syntec recrutement en partenariat avec Le Monde et Sciences Po a récompensé le 3 octobre dernier l’ouvrage de Dominique Lhuillier et Anne-Marie Waser Que font les 10 millions de malades ? Vivre et travailler avec une maladie chronique qui dénonce l’exclusion des malades chroniques de l’entreprise. Entretien à cette occasion avec Henri Bergeron, directeur du master Organisations et Management des Ressources Humaines au sein de l’École du management et de l’innovation de Sciences Po et président du jury du Prix du livre RH.

Pourquoi les étudiants du master Organisations et Management des Ressources Humaines participent-ils à ce prix ?

Le Prix du Livre RH a la particularité de ne pas être un prix délivré par des professionnels ou des éditeurs. C’est un prix qui consacre un rôle fondamental des étudiants. Ils lisent 80 ouvrages au cours de l’année et en retiennent quatre ou cinq qu’ils présentent aux membres du jury du prix composé de partenaires et de DRH. Leur choix ne reflète pas forcément les préoccupations et les intérêts des professionnels confirmés. C’est tout l’intérêt. La sélection est à l’image des passions et des intérêts intellectuels de ces futurs jeunes professionnels.

Quels sont les intérêts de ces jeunes professionnels ?

Sur l’ensemble des livres qui paraissent sur le management, les RH, le travail et le salariat ou encore les nouvelles formes d’organisation, beaucoup d’ouvrages sont des guides de bonnes pratiques ou des manuels. Nos étudiants retiennent plus volontiers des ouvrages de réflexion inspirés des sciences sociales qui portent un regard distancié sur l’entreprise et l’entreprise en société. Cela crée, parfois, de la stupéfaction de la part des membres du jury du prix qui sont des DRH confirmés. Mais cela vient aussi nourrir leur réflexion.

Quel est l’objectif pédagogique attendu ?

L’objectif pédagogique est de faire lire intelligemment les étudiants. Ils doivent développer une argumentation pour défendre un ouvrage en quelques minutes devant le comité, puis le jury du prix. Cela les amène à prendre de la distance par rapport à l’ensemble des enseignements professionnalisant délivrés au sein de l’École du management et de l’innovation. Nous cherchons à entretenir une tension entre cours en sciences humaines et sociales et expérience et cours professionnalisants. Cette tension leur permet de maîtriser les codes et savoirs de l’entreprise tout en entretenant en même temps un regard critique.

Le choix final du jury, "Que font les 10 millions de malades ? Vivre et travailler avec une maladie chronique” de Dominique Lhuillier et Anne-Marie Waser est-il en rapport avec les sujets traités au sein de l’École du management et de l’innovation ? Vous surprend-t-il ?

Même s’il n’existe pas vraiment d’enseignements sur la santé en entreprise, cette problématique est au coeur de la mission de l’école. L’entreprise est un lieu d’intégration sociale, poreuse aux évolutions sociétales. Pour nous, c’est important que les étudiants comprennent que l’entreprise a aussi pour mission de contribuer au bien commun : la santé, le refus du stigmate....L’ouvrage a passionné les étudiants car il contribue à mettre en visibilité un problème invisible dans l’espace public et guère traité comme il devrait l’être dans une entreprise. Ce choix d’ouvrage est étonnant car l’actualité RH est plutôt dominée par les questions de la digitalisation, de la transformation du travail, du salariat ou encore du revenu universel.

À lire

Dominique Lhuillier, Anne-Marie Waser, Que font les 10 millions de malades ? Vivre et travailler avec une maladie chronique, Éd. Eres

En savoir plus

À propos du master Organisations et Management des ressources humaines de Sciences Po

À propos du Prix du Livre RH

Abonnez-vous à notre newsletter

Qui est Roland Marchal, incarcéré en Iran depuis juin 2019 ?

Qui est Roland Marchal, incarcéré en Iran depuis juin 2019 ?

Par Sandrine Perrot et Didier Péclard - Roland Marchal, incarcéré en Iran depuis juin 2019, est sociologue, chercheur CNRS au Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po depuis 1997. Il a consacré l’essentiel de son œuvre à l’analyse des guerres civiles en Afrique subsaharienne, notamment dans leur rapport à la formation des États. Homme de terrain, chercheur infatigable, méticuleux et exigeant, Roland Marchal est l’un des plus fins connaisseurs de la Somalie, mais son expertise s’étend à toute la Corne de l’Afrique, au Tchad, à la République centrafricaine et au Mali.

Lire la suite
Soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal

Soutien à Fariba Adelkhah et Roland Marchal

Jeudi 17 octobre 2019. 

La détention en Iran de notre collègue Roland Marchal, directeur de recherche CNRS au CERI, vient d'être rendue publique. Pour des raisons de sécurité, les autorités françaises n'avaient pas encore révélé la nouvelle de son arrestation et nous avaient demandé de respecter cette consigne de discrétion.

Lire la suite
Qui est Fariba Adelkhah, incarcérée en Iran depuis juin 2019 ?

Qui est Fariba Adelkhah, incarcérée en Iran depuis juin 2019 ?

Par Jean-François Bayart - Incarcérée depuis le début du mois de juin en Iran, Fariba Adelkhah, spécialiste de l’anthropologie sociale et de l’anthropologie politique de l’Iran postrévolutionnaire, est chercheuse au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI) depuis 1993. Ses travaux initiaux portaient sur les femmes et la Révolution islamique. Ses recherches actuelles portent sur la circulation des clercs chiites entre l’Afghanistan, l’Iran et l’Irak. Portrait scientifique de cette chercheuse de terrain, reconnue internationalement et respectée par ses pairs, aujourd'hui prisonnière scientifique.

Lire la suite
“Venir d’un lycée de zone rurale et faire Sciences Po

“Venir d’un lycée de zone rurale et faire Sciences Po"

A l’origine association dédiée uniquement aux jeunes basques, “Des territoires aux grandes écoles” est aujourd’hui une fédération établie à l’échelle de toute la France. Son objectif ? Encourager les lycéens des zones rurales à oser candidater dans l’enseignement supérieur. Interview avec Mandine Pichon Paulard, étudiante et présidente de l’antenne Sciences Po de l’association. 

Lire la suite
16 nouveaux chercheurs à Sciences Po

16 nouveaux chercheurs à Sciences Po

16 académiques permanents ont rejoint Sciences Po en cette rentrée 2019. Une grande diversité les caractérise, qu'il s'agisse de leurs universités d'origine, de leurs parcours, de leurs disciplines ou encore de leurs spécialités.

Lire la suite
Solitude moderne

Solitude moderne

Des électeurs qui ne croient plus en rien et surtout pas en leurs institutions, qu’elle soient politiques ou autres. Une solitude prégnante liée à la société post-industrielle et à ses modes de travail et de vie. Voici le cocktail détonnant qui serait aux origines du populisme d’après quatre chercheurs. Après avoir mené un long travail d’enquête, ils livrent les résultats de leurs travaux - et des pistes de solutions -, dans “Les origines du populisme”, paru chez Seuil. 

Lire la suite
Jeremy Rifkin : transformer nos sociétés grâce à un

Jeremy Rifkin : transformer nos sociétés grâce à un "New Deal vert"

Révolutionner l'économie pour sauver la planète : oui, mais comment ? Jeremy Rifkin était le 17 octobre 2019 l'invité de Sciences Po pour défendre son "New Deal vert", un ambitieux programme visant à penser l'après-carbone. Pour l'essayiste américain, spécialiste des questions énergétiques et climatiques, il ne faudra qu'une décennie pour voir les énergies fossiles s'effondrer. Il est dès lors urgent de construire un nouveau modèle de société.

Lire la suite
Erasmus : Vivre L’Europe

Erasmus : Vivre L’Europe

Sur l'année universitaire 2018-2019, plus de 500 étudiants de Sciences Po ont participé à un programme Erasmus+, et 650 ont été reçus à Sciences Po : comme chaque année, Sciences Po participe activement au programme Erasmus ! Notre université n’est pas seulement membre active de ce programme, elle est aussi impliquée dans de nombreuses initiatives visant à construire une Europe plus forte et plus unifiée dans les domaines de l'éducation et de la mobilité. 

Lire la suite
Qu'apprend-on au Collège universitaire ?

Qu'apprend-on au Collège universitaire ?

La pluridisciplinarité. La troisième année à l’étranger. L’histoire. La science politique. Étudier à Paris. Ne pas étudier à Paris. Chaque étudiant a sa raison bien à lui de choisir le bachelor de Sciences Po. Mais de quelles sciences humaines et sociales parle-t-on ? À quoi cela peut-il bien servir plus tard ? Entretien avec la doyenne du Collège universitaire, Stéphanie Balme, sur cette formation “iconique” du parcours à Sciences Po.

Lire la suite