Un modèle original

Combinaison de règles de droit privé et de droit public unique en France, les statuts de Sciences Po lui ont permis de développer en toute liberté un modèle pédagogique innovant, au cœur du service public de l’enseignement supérieur français. La réforme de janvier 2016 confirme cette architecture, tout en la clarifiant.

Gouvernance & budget

Les instances de gouvernance : qui fait quoi ?

Le modèle de gouvernance de Sciences Po est dual et s’organise autour de la Fondation nationale des Sciences politiques (FNSP), fondation de droit privé, d’une part, et de l’Institut d’études politiques de Paris (IEP), établissement public à caractère scientifique et professionnel, d’autre part.

La Fondation Nationale des Sciences Politiques (FNSP) a la responsabilité des grandes orientations stratégiques et de la gestion administrative et financière de Sciences Po. Elle est administrée par un conseil d’administration.

L’Institut d’Études Politiques (IEP) a un rôle de formation, de recherche et de documentation, à l’instar de toutes les universités de recherche de rang international. Ses instances de gouvernance sont :

  • le conseil de l’Institut, qui administre l'IEP
  • Le conseil de la vie étudiante et de la formation, qui a un rôle décisionnel en matière de vie étudiante et un rôle consultatif en matière de pédagogie. Il est compétent en matière disciplinaire.
  • Le conseil scientifique, consulté sur l’ensemble des questions intéressant la politique scientifique, en matière de recherche et de formations doctorales, de procédures d’évaluation scientifique et de liaison entre l’enseignement et la recherche. Il est en outre consulté sur la politique de l’établissement en matière de recrutement des enseignants et des chercheurs et de principes communs régissant leur carrière.

Le Comité Exécutif (COMEX) constitue l’instance opérationnelle de pilotage de l’établissement. Sous l’autorité du directeur, il réunit les directeurs des différents services de Sciences Po. Le COMEX met en œuvre les orientations stratégiques et prend les décisions opérationnelles touchant au fonctionnement et à la gestion de l’institution. Consultez la liste des membres et l'organigramme de Sciences Po

Sciences Po est dirigé depuis 2013 par Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po, Administrateur de la FNSP.

 

Le rôle du conseil d’administration de la Fondation Nationale des Sciences Politiques (FNSP)

façade d'un des bâtiments de Sciences Po à Paris
Martin Argyroglo/Sciences Po
Le bâtiment du 28, rue des Saints-Pères, sur le campus de Paris

Le conseil d'administration de la FNSP comprend 25 membres. 

Afin de jouer pleinement son rôle d’orientation stratégique, il satisfait aux exigences d’une institution qui a besoin de regards indépendants, avec des personnalités extérieures qui occupent la majorité des sièges, sur le modèle des boards of trustees de nombreuses institutions étrangères.

A partir de 2016, au gré de la réforme des statuts, il s’ouvre aux étudiants de Sciences Po, aux chargés d’enseignement, et aux personnels académiques permanents de Sciences Po. Deux représentants de l’État assistent au conseil d’administration.

La composition du conseil d'administration

Le conseil d'administration de la FNSP rassemble :

  • Le Vice-président du Conseil d’État
  • Le Président du conseil de l’Institut d’études politiques de Paris et le président du conseil d’administration de l’association des anciens élèves de l’institut
  • Un professeur au Collège de France
  • Trois représentants du personnel de la Fondation nationale des sciences politiques, parmi lesquels un élu issu des cadres, autres que les enseignants et les chercheurs, un élu issu des employés et le secrétaire du comité d’entreprise
  • Trois représentants élus des enseignants et des chercheurs relevant, à titre permanent, de la Fondation nationale des sciences politiques, de l’Institut d’études politiques de Paris ou des unités de recherche auxquelles l’institut est partie
  • Un représentant élu des chargés d’enseignement à l’Institut d’études politiques de Paris
  • Deux représentants élus des étudiants de l’Institut d’études politiques de Paris
  • Un représentant des organisations syndicales de salariés et un représentant des organisations syndicales patronales
  • Dix représentants des fondateurs appartenant au monde des universités, des affaires publiques, des activités économiques et sociales ou ayant consenti une libéralité à la Fondation nationale des sciences politiques.

Le conseil d'administration de la FNSP a été renouvelé en mars 2016. Vous pouvez consulter la liste actuelle de ses membres, les procès-verbaux et relevés de décisions.

Le conseil de l’Institut de l’IEP de Paris

Le conseil de l’Institut comprend 31 membres. Il associe des représentants de la faculté permanente et des représentants du monde académique extérieurs à Sciences Po, traduisant ainsi la place des enseignants et chercheurs dans la vie de l’institution et ses ambitions en matière de recherche, ainsi que des élèves et des salariés. Il intègre par ailleurs des partenaires de premier plan du Sciences Po d’aujourd’hui (Ville de Paris, représentant des collectivités locales des campus en région, COMUE USPC, CNRS).

Il comprend des membres élus

  • Trois professeurs des universités et personnels assimilés et un maître de conférences et personnel assimilé qui assurent un enseignement ou mènent des activités de recherche à l’Institut d'études politiques de Paris ou dans des unités de recherche auxquelles l’Institut participe ;
  • Cinq représentants des chargés d’enseignement ;
  • Un représentant des étudiants inscrits en doctorat ;
  • Huit représentants des autres étudiants ;
  • Quatre représentants du personnel de la Fondation nationale des sciences politiques, de l'Institut d’études politiques de Paris ou des unités de recherche auxquelles l'institut est partie, autres que les enseignants et les chercheurs ;

Le conseil rassemble également cinq membres de droit :

  • le Président de la Fondation nationale des sciences politiques
  • le Président du conseil scientifique
  • le Président de la communauté d’universités et d’établissements à laquelle l’Institut participe dans le ressort de son siège, ou son représentant
  • le Maire de Paris ou son représentant, membre du conseil de Paris
  • Le Président du Centre national de la recherche scientifique, ou son représentant

Le conseil comprend enfin cinq personnalités extérieures désignées par les autres membres du conseil de l’Institut :

  • Le président d’un établissement d’enseignement supérieur et de recherche ou d’un organisme de recherche, français ou étranger, ou son représentant
  • Le président de l’assemblée délibérante d’une collectivité territoriale sur le territoire de laquelle est situé un campus en région ou un membre de cette assemblée, ou son représentant
  • Trois membres proposés par le directeur de l’Institut d’études politiques de Paris, issus de l’enseignement supérieur et de la recherche, des affaires publiques et du monde économique et social.

Les membres élus du conseil de l'Institut ont été renouvelés lors du scrutin de mars 2016. Vous pouvez consulter la liste actuelle des membres du Conseil de l'Institut, les procès-verbaux et relevés de décisions.

Le conseil de la vie étudiante & de la formation

étudiant qui sortent d'un amphithéâtre
Martin Argyroglo/Sciences Po

Il comprend 18 membres :

  • Trois professeurs des universités et personnels assimilés qui assurent un enseignement ou mènent des activités de recherche à l’Institut d'études politiques de Paris ou dans des unités de recherche auxquelles l’Institut participe
  • Un maître de conférences et personnel assimilé qui assure un enseignement ou mène des activités de recherche à l’Institut d'études politiques de Paris ou dans des unités de recherche auxquelles l’Institut participe
  • Quatre représentants des chargés d’enseignement
  • Huit représentants élus des étudiants
  • Deux représentants du personnel de la Fondation nationale des sciences politiques, de l'Institut d’études politiques de Paris ou des unités de recherche auxquelles l'Institut est partie, autres que les enseignants et les chercheurs.

Les membres élus du conseil de la vie étudiante & de la formation (anciennement Commission paritaire) ont été renouvelés lors du scrutin de mars 2016. Vous pouvez consulter la liste actuelle des membres du conseil de la vie étudiante & de la formation, les procès-verbaux et relevés de décisions.

Le conseil scientifique

En formation plénière, le conseil scientifique compte au plus trente-neuf membres

Il comprend vingt  membres  de droit, parmi  lesquels  le directeur de l’Institut et les titulaires  des fonctions suivantes :

  • Le directeur scientifique
  • Le directeur des études et de la scolarité
  • Le directeur de l’École doctorale
  • Le directeur de chacune des dix unités de recherche
  • Le président de l’OFCE et un autre représentant désigné selon des modalités définies par cette structure opérationnelle
  • Le directeur de l’un des programmes transversaux de recherche (MaxPo, LIEPP)
  • Le directeur de chaque département disciplinaire qui ne cumule pas cette fonction avec celle de directeur d’une unité de recherche

Le conseil scientifique comprend également dix-neuf membres élus, parmi lesquels un assistant de recherche post-doctorant, trois étudiants inscrits en doctorat et :

  • Dix membres du collège des professeurs
  • Cinq membres du collège des maîtres de conférences.

La formation restreinte du conseil scientifique comprend les membres de ce conseil ayant la qualité de professeur des universités ou assimilé et de maître de conférences ou assimilé. Vous pouvez consulter la liste actuelle des membres du Conseil scientifique et les procès-verbaux.

Les ressources

Les ressources de Sciences Po ont été multipliées par trois en quinze ans, passant de 55 M€ en 2000, à 105 M€ en 2008 et prévues à 167 M€ en 2015. Elles sont anticipées à 172 M€ en 2016.

L’accompagnement de l’État via les subventions publiques structurelles n’a cessé de croître, pour être quasiment doublé : 36,0 M€ en 2000, 53,8 M€ en 2008 et 68,7 M€ selon les perspectives d'exécution 2015. Mais sa part relative a progressivement diminué, passant de 66 % en 2000, à 51 % en 2008 et environ 41 % en 2015, soit une réduction de plus d'un tiers, sous l’effet de la croissance des ressources propres de l’institution.

Les ressources propres ont en effet connu un développement très dynamique. Elles ont été multipliées par 5, passant de 18,3 M€ en 2000 à 48,8 M€ en 2008, pour atteindre 95,2 M€ selon les perspectives d'exécution 2015. Leur part relative est progressivement devenue majoritaire : 34 % en 2000, 46 % en 2008 et 57 % en 2015, soit une croissance de plus de deux tiers. 

Les dépenses

Les dépenses de Sciences Po s’élevaient à 54,7 M€ en 2000, puis 105,7 M€ en 2008. Ces dépenses sont aujourd’hui dans une phase de croissance maîtrisée : elles se monteraient à 164 M€ en 2015 (+3,5 %) et sont anticipées à 170 M€ en 2016 (+3,3 %).

Cette maîtrise s’attache aux dépenses de personnel et de fonctionnement. Celles relatives à l’enseignement évoluent en lien avec la croissance des activités de la formation continue et des effectifs étudiants en formation initiale.

L’institution est par ailleurs soucieuse de maintenir un effort soutenu en faveur des bourses et de l’aide sociale, avec une croissance annuelle de 14 % de ce poste depuis 2000. Elle y consacre un budget global de 9,9 M€ en 2015, un chiffre qui devrait s'élever à 10,4 M€ en 2016, en augmentation de 5,6 %. 

ZOOM SUR

portrait de Frédéric Mion

Frédéric Mion, directeur de Sciences Po

Directeur de Sciences Po et administrateur de la Fondation Nationale des Sciences Politiques depuis avril 2013, Frédéric Mion, 46 ans, est maître des requêtes au Conseil d’État. Ancien élève de l’École nationale d’administration et de l’École normale supérieure, il est diplômé de Sciences Po.
Lire la suite