The Yin and Yang of entrepreneurship: Gender differences in the importance of communal and agentic characteristics for entrepreneurs' subjective well-being and performance.

Hmieleski, K. M., & Sheppard, L. D. (2018). Journal of Business Venturing.

 

Thématiques : Entrepreneuriat, Écart de Genre, Performance

Année: 2018

Pays : États-Unis

Les auteur·e·s de cet article examinent la relation entre les différences de genre en termes de caractéristiques, et le bien-être et la performance. Idée à retenir : Les caractéristiques masculines (affirmées) (créativité) sont plus bénéfiques pour les femmes, et les caractéristiques féminines (ou communautaires) (travail d'équipe) sont plus utiles pour les hommes, en termes de bien-être subjectif et de performance.

Résumé

Les hommes entrepreneurs sont présumés avoir des capacités qui correspondent mieux à l'entrepreneuriat. Mais la prise en compte de « l'importance à la fois des caractéristiques masculines et féminines » fournit une perspective plus précise de l'entrepreneuriat. Cette étude examine les différences de genre en termes de caractéristiques affirmées (masculines) et communautaires (féminines) et leur relation avec les mesures de bien-être subjectif et les performances des nouvelles entreprises. Les auteur·e·s suggèrent « que les femmes entrepreneures qui ont un haut niveau de créativité (c.-à-d. une caractéristique masculine ou affirmée) et les hommes entrepreneurs qui ont un haut niveau de travail d'équipe (c.-à-d. une caractéristique féminine ou communautaire) se percevront comme adaptés à leur travail » et atteindront des niveaux plus élevés de bien-être subjectif (conflit travail-famille, satisfaction au travail) et de la performance de l'entreprise (ventes par employé).

Méthodologie

Ils·elles ont testé leur modèle en utilisant un échantillon aléatoire stratifié (basé sur le sexe) national (au niveau des États-Unis) de PDG fondateur·rice·s, soit 303 PDG fondateur·rice·s, dont 165 hommes et 138 femmes. Ils·elles utilisent des modèles de régression linéaire pour l'adéquation travail-personne, la satisfaction au travail, les conflits travail-famille et la performance de l'entreprise.

Résultats

Dans une perspective « Yin et Yang », les résultats montrent qu'une « caractéristique affirmée masculine (créativité) » est avantageuse pour les femmes, et une « caractéristique communautaire (travail d'équipe) » féminine est bénéfique pour les hommes, en termes de réalisation de niveaux élevés de bien-être subjectif et de performance d'entreprise.

Ces résultats ont des conséquences sur le dialogue sur la question du genre, car ils montrent que « les femmes et les hommes peuvent prospérer de manière unique en tant qu'entrepreneur·e·s », et démontrent également « comment l’incompatibilité entre les sexes peut avoir des effets positifs dans un contexte entrepreneurial ». En termes d'implications du point de vue des investisseur·euse·s lors de la sélection des entrepreneur·e·s, les résultats suggèrent que permettre aux femmes de montrer leur créativité en leur posant des questions axées sur la promotion est plus utile que de se concentrer uniquement sur le côté affirmé masculin.

Une préoccupation avec la présente recherche est que les données proviennent d'une seule source, ce qui serait associée à un biais de méthode. Les recherches futures pourraient examiner si la relation démontrée serait confirmée aux différentes étapes du processus de développement de l'entreprise.

Retour en haut de page