Culture de masse et société de classes

Culture de masse et société de classes

Philippe Coulangeon
Puf, septembre 2021
  • Images WiP-studio (via Shutterstock) et PUFImages WiP-studio (via Shutterstock) et PUF

Culture de masse et société de classes. Le goût de l'altérité

Philippe Coulangeon, Directeur de recherche CNRS (Sciences Po - OSC)

Presses universitaires de France, septembre 2021, 368 p.

Philippe CoulangeonCe livre trouve son origine dans un intérêt ancien pour les questions liées à la composante culturelle des inégalités sociales et des rapports de classes. Il entend à ce titre défendre la portée analytique de la notion de classe sociale (...) dans un contexte où elles apparaissent pourtant moins clairement identifiées que par le passé à des cultures de classes unifiées et cohérentes. Ce brouillage des frontières symboliques entre les classes sociales, qui n'implique pas la réduction des inégalités au chaos anarchique des rivalités individuelles, trouve son origine dans une série de facteurs qui tiennent notamment aux transformations des modes de production et de circulation des biens et services culturels et à la diffusion de l'éducation.  

Figure 6 - Nombre de genres musicaux écoutés selon la PCS (p. 299)SOMMAIRE

Introduction
  De la culture comme identité à la culture comme ressources
  Le brouillage des frontières culturelles et politiques entre classes
  Les mutations de l'économie des ressources culturelles
  Le capital culturel au XXIème siècle
  Une société de classes sans culture de classes ?
Chapitre 1 - Culture et inégalité
  Qu'est-ce qu'une inégalité culturelle
Du relativisme au culturalisme - Désirabilité et légitimité - Inégalité d'accès et inégalité de traitement
  Culture, stratification sociale et rapports de classe
La stratification sociale de l'accès aux ressources - La superstructure culturelle des rapports de classe - La culture comme frontière et comme marqueur de statut - Volume et structure des capitaux
Chapitre 2 - La culture comme capital
  Capital culturel et handicap scolaire
  Arbitraire culturel et « violence symbolique »
  La supériorité empirique des usages faibles du concept de capital culturel
Chapitre 3 - Un siècle d'expansion scolaire et de diffusion culturelle
  Les conséquences sociales et culturelles de la diffusion de l'éducation
  Un décalage transatlantique
  La pluralité des modèles d'expansion : école de masse et écoles de classes
Chapitre 4 - Expansion scolaire et inégalités
  Les trois dimensions de l'inégalité scolaire
La réduction incertaine de l'inégalité globale de la distribution des ressources éducatives - L'inertie du biais socioculturel de l'école - Les forces de rappel de l'origine
  L'érosion de la rente scolaire et culturelle
L'inflation des diplômes - L'affaiblissement du magistère culturel de l'école
Chapitre 5 - Les fonctions émancipatrices de l'expansion scolaire en question
  L'investissement éducatif au coeur de l'accumulation
Éducation et croissance - Rendements sociaux et financement public
  L'éducation et la culture, arguments du bien-être individuel et collectif
  Le salut scolaire à l'épreuve des théories critiques de l'École
L'École capitaliste - L'éducation au service de l'accaparement des opportunités - Qui trop éduque mal intègre ?
  Les théories critiques de l'expansion scolaire au défi de ses effets
La robustesse des effets sui generis de l'éducation - L'effet compensateur des transferts culturels
Chapitre 6 - Le savant, le populaire et le mélange des genres
  La métaphore de l'omnnivore
Un tropisme musical - Ouverture culturelle et distance sociale entre les répertoires
  L'essor controversé d'un contre-modèle
Des formes éclectiques de la distinction culturelle - Des élites sans élitisme
  Le recul de la distinction savante
  Socialisation plurielle et éclectisme
Chapitre 7 - Les formes émergentes du capital culturel
  Un capital multiculturel
  Capital savant et capital technique
  Capital culturel et réflexivité
  La politique culturelle au défi de la redéfinition des clivages
Chapitre 8 - La recomposition des structures sociales du goût et des attitudes culturelles
  Une mise à l'épreuve empirique de la portée du syncrétisme des goûts musicaux
  Légitimité académique et légitimité éclectique
Chapitre 9 - L'ouverture à la diversité à l'épreuve des inégalités
  Ouverture culturelle et rapports de classe
La gentrification comme relation de pouvoir et instrument paradoxal de l'entre-soi - Le capital multiculturel au risque de l'approriation
  La déhiérarchisation incertaine des répertoires culturels
L'asymétrie des échanges symboliques entre les groupes sociaux - Les ambiguïtés du relativisme culturel  - Les ressources relationnelles de l'ouverture - Un capital versatile inégalement accessible
Chapitre 10 - L'ouverture politique et culturelle comme horizon de la légitimité
  Les avatars du vote de classe
Aux origines du vote « non naturel » - Les déterminants sociaux de l'ouverture à l'altérité
  Le moteur générationnel du changement
De la révolution silencieuse au backslash conservateur - La structure générationnelle des changements culturels - Le double visage de l'expansion éducative
Chapitre 11 - Normes politiques, normes culturelles et normes morales
  Le libéralisme culturel et son double
  Quatre profils d'attitudes politiques
  La superposition imparfaite des clivages hétérogènes

A lire au fil de la conclusion (extraits)...
  • La massification scolaire, partout où elle s'est produite, a exercé des effets modestes et incertains sur la dynamique historique des inégalités. La diffusion de l'éducation ne s'est pas toujours accompagnée d'un réduction substantielle de l'inégalité sociale des chances d'accès aux différents niveaux de diplômes et de l'inégalité sociale des performances scolaires, frappées l'une et l'autre d'une assez forte inertie...
  • Par ailleurs, l'école n'a favorisé la plupart du temps qu'un accroissement limité de la mobilité sociale au regard du rôle que lui prêtaient les doctrines de la méritocratie scolaire.
  • Les changements associés à l'intensification et à la diversification de la production et des échanges culturels [analysés dans l'ouvrage] décrivent des sociétés traversées par des clivages culturels qui correspondent de moins en moins à l'opposition traditionnelle des registres savants et populaires mais de manière croissante au clivage entre l'ouverture et la fermeture à la diversité culturelle.
  • Les transformations culturelles observées plus particulièrement depuis les années 80 au sein de la société française procèdent ainsi plus largement d'une inversion historique de la relation entre la distance symbolique et la distance physique entre groupes sociaux.   
POUR EN SAVOIR PLUS

Site de l'éditeur (PUF)
Page de Philippe Coulangeon
Entretien sur France Culture (1er octobre, podcast, La Suite dans les idées par Sylvain Bourmeau)

Tags :
Retour en haut de page