Evaluation: fondements, controverses, perspectives

Une anthologie de textes fondamentaux en évaluation traduits pour la première fois en français

Dans le cadre de ses activités transversales en évaluation des politiques publiques, le LIEPP a participé à la préparation d’une anthologie de 33 textes fondamentaux en évaluation, initialement publiés en anglais et qui ont fait l’objet d’une traduction originale en français dans le cadre de ce recueil. L’ouvrage est paru aux éditions Sciences et Bien commun (Québec) ; il est intégralement accessible en ligne en Open Access.

Ce projet s’inscrit dans la dynamique d’extension du périmètre interdisciplinaire du LIEPP dans le contexte de son redéploiement en partenariat avec Université de Paris. En effet, ce redéploiement a été l’occasion d’intégrer les riches apports des réflexions menées en santé publique, par le biais de la participation de Valéry Ridde, chercheur au CEPED et initiateur de ce projet.

Mais ce projet marque aussi le souhait du LIEPP de renforcer le dialogue entre recherches universitaires et pratiques professionnelles de l’évaluation. Le champ international de l’évaluation est en effet nourri par ces pratiques professionnelles : celles-ci ont donné lieu à d’importantes innovations méthodologiques et à l’essor de réflexions moins présentes dans l’univers académique, notamment concernant les valeurs, le jugement, et l’utilisation des savoirs. Un évaluateur et une évaluatrice travaillant dans une société coopérative, Thomas Delahais et Agathe Devaux-Spatarakis, ont ainsi participé à la coordination de l’ouvrage.

Les grandes thématiques traitées au fil de ce recueil de textes reflètent cette diversité de perspectives sur l’évaluation, en combinant des questions plus centrales dans le champ académique (statut de l’évaluation comme science, définition des paradigmes) et d’autres plus présentes dans la pratique professionnelle (A quoi sert l’évaluation ? Qui évalue et comment ? Comment juger de la valeur des interventions ?).

L’ouvrage rend ainsi accessibles en français et en Open Access 33 textes fondateurs du champ international de l’évaluation, dont les apports publiés en anglais restent peu diffusés dans le monde francophone.

Ce choix d’une publication en Open Access, rendu possible par l’appui financier du LIEPP, correspond au souhait de rejoindre un lectorat le plus large et divers possible dans le monde francophone. Il s’est concrétisé par un partenariat avec les éditions québécoises “Science et bien commun” (ESBC) qui, intéressées par le projet, ont fait preuve d’une grande réactivité rendant possible la publication de l’ouvrage dans des délais très courts. L’ouvrage s’adresse ainsi à l’ensemble des personnes pratiquant l’évaluation ou intéressées par celle-ci (dans des contextes universitaires, administratifs, professionnels, associatifs...). Il entend par là contribuer à la définition d'un socle de références communes entre cette diversité d’acteurs qui dialoguent encore relativement peu entre eux.

Pour chaque question traitée, la sélection d’extraits de textes fondamentaux traduits est précédée d’un propos introductif, et suivie d’une mise en discussion par différents acteurs de l’évaluation, afin de mieux incarner le propos en complétant les références théoriques par des témoignages sur leurs usages.

Ouvrage coordonné par :

  • Thomas Delahais : évaluateur et cofondateur de la société coopérative Quadrant Conseil. Ses travaux portent sur l’évaluation des interventions complexes et en particulier sur l’analyse de contribution ; sur l’évaluation des initiatives de transition ; et sur la sociologie de l’évaluation. Il est membre du bureau éditorial du Evaluation Journal.

  • Agathe Devaux-Spatarakis : consultante et chercheuse pour la Scop Quadrant Conseil. Agathe conduit des missions d’évaluation de politiques publiques et d’accompagnement méthodologique pour le compte d’organisations publiques en France et à l’international. Docteure en science politique, elle est spécialisée dans les méthodes d’évaluation adaptées aux innovations et expérimentations ainsi que l’étude de l’utilisation des résultats par les décideurs publics.

  • Anne Revillard : professeure associée en sociologie à Sciences Po, membre de l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et directrice du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP).

  • Valéry Ridde : directeur de recherche au CEPED, une unité de recherche commune à l’Université de Paris et à l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Il est actuellement basé à l’Institut de la santé et du développement (ISED) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal).

Ouvrage préparé avec l’appui de :

  • Carine Gazier

  • Edgard Dewitte

  • Léo Le Roux

Liens : 

Introduction générale de l'ouvrage

Lien vers le sommaire et la publication en ligne 

Premiers retours sur l'ouvrage 

Communications : 

Retour en haut de page