Access to Abortion and Telemedicine abortion in France: A mixed-method study on why individuals resort to telemedical abortion over local abortion services in France

Porteurs du projet : 

Equipe de recherche :

  • Hazal ATAY (Sciences Po, CEVIPOF) 
  • Rebecca GOMPERTS (Women on Web) 
  • Jean GUILLEMINOT (AP-HP) 
  • Danielle HASSOUN (Centre de Santé du Square de la Mutualité) 
  • Judith HOTTOIS 
  • Marie MATHIEU (Université Paris 8, Cresppa-CSU) 
  • Janine MOSSUZ-LAVAU (Sciences Po, CEVIPOF) 

Descriptif du projet : 

Malgré le cadre légal, les femmes continuent de rencontrer des obstacles pour accéder à l’IVG en France. Les restrictions sur les conditions de pratique et les sites de prestations des services d’IVG, la bureaucratie accrue, la stigmatisation persistante de l'avortement et, plus récemment, la pandémie de COVID19, rendent l'accès à l'avortement difficile pour plusieurs personnes. Dans le contexte de la pandémie, en mars 2020, la France a temporairement légalisé l’IVG par téléconsultation, tout en prolongeant le délai de pratique de sept à neuf semaines. Cette mesure temporaire a été rapidement supprimée en juillet 2020, après le déconfinement. Ce projet se concentre sur l’accès à l’IVG et l’IVG par téléconsultation en France pour comprendre les barrières d’accès perçues par des individus et les motivations à recourir à l’IVG par téléconsultation. Dans le cadre de ce projet, nous examinons environ 1000 demandes d'aide anonymisées de France reçues chez Women on Web (WoW), un service qui offre l’IVG par téléconsultation en ligne, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020.

Informations légales 

Derniers événements de l'axe

See all events from this Research Group

Publications de l'axe

Retour en haut de page