Les Lundis du CEVIPOF

2ème édition du cycle européen
Lundi 27 mai à 18h
  • Les Lundis du CEVIPOF / Cycle élections européennesLes Lundis du CEVIPOF / Cycle élections européennes

 

  

La 2ème édition des Lundis du CEVIPOF/ cycle européen aura lieu 

Lundi 27 mai 2024

de 18h à 19h30

à Sciences Po : 1 place Saint Thomas, 75007 Paris / Salons scientifiques

 

Cet événement propose une rencontre du monde politique, universitaire, médiatique autour des élections européennes du 9 juin prochain.

 

 

La table ronde " LES INSTITUTIONS EUROPÉENNES ET LEUR PERCEPTION PAR LES FRANÇAIS " réunira

Arnaud DANJEAN, ancien député européen (LR)

Bruno CAUTRES, chercheur au CEVIPOF

Lionel JULLIEN, correspondant d’Arte à Bruxelles

   

Modératrice : ANNE MUXEL, Directrice de recherche émérite au CNRS et directrice déléguée du CEVIPOF

 

Les institutions européennes occupent une place paradoxale dans les campagnes pour les élections du Parlement européen : parler d’Europe, c’est nécessairement parler des institutions de l’Europe, mais parler des institutions de l’Europe s’avère rapidement complexe et même susceptible de réveiller dans l’opinion l’image d’une Europe trop technocratique.

Pourtant, le sujet institutionnel ne peut être passé sous silence. Dans la perspective du futur élargissement de l’UE en 2030 (question elle-même peu, voire pas du tout, abordée dans cette campagne pour les élections du 9 juin prochain), un rapport rédigé par des experts (à la demande de Paris et Berlin) envisage une série de pistes pour préparer l’UE à accueillir de nouveaux membres.  Afin de préparer l’Union à un éventuel élargissement aux Balkans, voire à l’Ukraine ou la Moldavie, ce rapport propos par exemple une Europe à « quatre cercles » (dont la « communauté politique » proposée par Emmanuel Macron), l’extension à de nouveaux domaines du vote à la majorité qualifiée, un changement qui devrait s’accompagner d’une « codécision complète avec le Parlement européen ». Ces propositions vont marquer les débats politiques sur l’Europe dans les prochaines années, elles touchent à des points fondamentaux.

Au-delà des questions strictement institutionnelles, on voit bien que nous sommes à un tournant politique de l’intégration européenne et de ses perspectives dans le contexte post-Covid et de l’invasion russe de l’Ukraine. Le second « discours de la Sorbonne » d’Emmanuel Macron est à cet égard très symptomatique en appelant de multiples réformes institutionnelles et politiques de l’UE et à des « changements de paradigmes », pas seulement dans le domaine de la défense et de la sécurité européenne. D’autres questions fondamentales se posent à la veille de ces élections européennes : les grands équilibres politiques, au Parlement européen et entre les institutions européennes, vont-ils être bouleversés par le résultat du 9 juin et la progression des partis nationaux-populistes ?

Quels impacts ont toutes ces questions sur les débats politiques de la campagne électorale en France ? De quelle manière ces débats parlent-ils en creux des questions institutionnelles s’ils n’en parlent pas de front ? Et les électrices et électeurs, qu’en pensent-ils au-delà de l’approche purement institutionnelle des choses, au plan plus politique, celui des valeurs et des représentations, celui des attentes et des demandes en matière d’intégration européenne et de souveraineté nationale ou européenne ?

C’est autour de toutes ces questions cruciales au vu des enjeux des prochaines élections européennes que nous nous retrouverons le 27 mai pour la deuxième édition du cycle européen des Lundis du CEVIPOF.

 

Entrée libre sur inscription ici

 

Tags :

Conférence dédicace

"Cartes Marines" avec Marine Le Breton
22 mai à 15h30 - Amphi Leroy Beaulieu
  • Illustration : Cartes Marines. Poésie du littoral en 130 cartes (éd.E/P/A)Illustration : Cartes Marines. Poésie du littoral en 130 cartes (éd.E/P/A)

 

 

Conférence dédicace "La carte marine : une navigation entre dessin, science, poésie et politique" en présence de Marine Le Breton

 

Mercredi 22 mai 2024

15h30 - 17h30

Sciences Po - Amphi Leroy Beaulieu - 27, rue St Guillaume 75007

 

Le réseau de recherche international APOLIMER s'associe à la Chaire Outre-mer (Sciences Po) pour vous convier à une rencontre-dédicace autour du livre de Marine Le Breton, Cartes marines. Poésie du littoral en 130 cartes (éd. E/P/A).

 

A travers cette navigation insolite tracée à la pointe fine, l'illustratrice et les auteurs invités à contribuer à l'ouvrage, livrent leurs regards sur la carte marine - entre dessin, science, poésie et politique. Cette rencontre sera l'occasion d'évoquer le tome 2 à venir, consacré aux littoraux des territoires insulaires ultra-marins français.

 

Un cocktail-dédicace suivra en présence de l'illustratrice et du coordinateur de l'ouvrage.

 

 

-------

Le réseau de recherche international APOLIMER est consacré à l'analyse et à la transformation des politiques des mers et des océans en vue de la soutenabilité. Il fonctionne comme un observatoire intégré de la gouvernance des socio-écosystèmes marins et côtiers face au changement global, constitue un collectif de chercheurs en humanités environnementales déployés sur des terrains d’action sur le temps long et offre une plateforme transformatrice fondée sur la prise en compte des connectivités socio-écologiques.

 

Un partenariat entre le CNRS INSHS (CEVIPOF Sciences Po – Chaire Outre-mer), l'Université d'Ottawa (Centre du droit de l'environnement et de la durabilité mondiale) et l'University of Hawai‘i at Mānoa (Center for Pacific Islands Studies, School of Pacific and Asian Studies).

 

 

Contact: camille.maze@sciencespo.fr

 

Site Web APOLIMER: https://apolimer.cnrs.fr/

 

Entrée libre sur inscription ici

 

Tags :

Séminaire général du 14 mai

Invité : Eric Buge sur "L'éclipse de la vertu"
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

 

La prochaine séance du séminaire général aura lieu Mardi 14 mai de 11h00 à 12h30

Salle K.008 au 1ST - Bâtiment M

Sciences Po : 1 place St Thomas Paris 7

 

Hybride/Présentiel : inscriptions : info.cevipof@sciencespo.fr

 

Il sera l'occasion d'écouter M. Éric BUGE, auteur de Droit de la vie politique, ancien secrétaire général, adjoint à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, sur :

 

"L'éclipse de la vertu. Pour une histoire de l'exemplarité des gouvernants dans les régimes représentatifs"

 

Discutant : M. Luc ROUBAN (Luc Rouban | Sciences Po CEVIPOF)

 

 

Tags :

An Encounter with Michael Sandel

Professor of Political Philosophy at Harvard
Tuesday May 21st, 2024 - 5pm to 7pm - 27, rue St Guillaume 75007
  • Couverture livre Tyrannie du mériteCouverture livre Tyrannie du mérite

 

An Encounter with Michael Sandel: "The Tyranny of Merit: What's Become of the Common Good?"

 

 

It is with immense pleasure that Sciences Po and CEVIPOF invite you to an encounter with Michael Sandel, world-renowned Professor of Political Philosophy at Harvard University, to discuss his book The Tyranny of Merit: What's Become of the Common Good? (La tyrannie du mérite, Albin Michel)

 

 

Following the enormous success of Justice: What’s the Right Thing To Do? (2017)  Professor Sandel now explores the central question of our time: What’s become of the common good? He argues that in order to overcome the various crises that are currently upending our world, we must rethink attitudes toward both success and failure that have accompanied globalization and rising inequality.

 

 

Professor Sandel’s presentation will be followed by comments from CEVIPOF discussants Annabelle Lever and Janie Pélabay and finally by an open discussion with the audience present. 

 

 

Professor Sandel will be happy to sign copies of his book after the session has ended.

 

  

The conference will be held in English.

Tuesday May 21st , 2024 - 5pm to 7pm

Amphithéâtre Jacques Chapsal

27, rue Saint-Guillaume, 75007 Paris


Participation is free but registration is required: Please register here

 

 couverture livre

The Tyranny of Merit: What's Become of the Common Good?

These are dangerous times for democracy. We live in an age of winners and losers, where the odds are stacked in favor of the already fortunate. Stalled social mobility and entrenched inequality give the lie to the American credo that "you can make it if you try". The consequence is a brew of anger and frustration that has fueled populist protest and extreme polarization. This, in turn, has led to a deep sense of distrust in both government and our fellow citizens - leaving us morally unprepared to face the profound challenges of our time.

 

Professor Sandel shows the hubris a meritocracy generates among the winners and the harsh judgement it imposes on those left behind. He then traces the dire consequences of such attitudes across a broad swathe of American life. He offers an alternative way of thinking about success that is more attentive to the role of luck in human affairs, more conducive to an ethics of humility and solidarity, and more affirming of the dignity of work. The Tyranny of Merit points us toward a hopeful vision of a new politics based on the common good.


 

Tags :

SÉMINAIRE GÉNÉRAL DU 30 AVRIL 2024

Invitée : Florence HULAK (Université Paris 8, CRESPPA)
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

 

La prochaine séance du séminaire général aura lieu Mardi 30 avril de 11h00 à 12h30 à Sciences Po : 1 place St Thomas Paris 7 - salle K.008 - Bâtiment M

Hybride/Présentiel : inscriptions : info.cevipof@sciencespo.fr

Il sera l'occasion d'écouter Mme Florence HULAK, Professeur au Département de Science Politique, Université Paris 8 (Hulak Florence - Cresppa-LABTOP - UMR 7217 (cnrs.fr), sur :

"Le sujet historique de la critique sociale"

Présentation de L'histoire libérale de la modernité, race, nation, classe, Paris : PUF, coll. "Émancipations", mai 2023

Discutants : Messieurs Alexandre ESCUDIER (Alexandre Escudier | Sciences Po CEVIPOF) & Guilhem MEVEL (Guilhem Mevel | Sciences Po CEVIPOF)

couverture livre

A propos de l'ouvrage

Le libéralisme s’est souvent vu reprocher une vision individualiste de la société et une compréhension dépolitisée du devenir. Cette critique occulte toutefois le modèle inédit d’écriture de l’histoire qu’il a inspiré dans les années 1820 : le récit des luttes d’un sujet collectif contre l’oppression et son occultation. Or ce modèle a marqué les sciences historiques et sociales comme la philosophie, bien au-delà des approches se réclamant ouvertement du libéralisme politique. Réinterprétant l’histoire de la liberté au prisme du récit de la guerre des « races », l’histoire libérale de la masse a inspiré les premières histoires de la nation, mais aussi la première histoire de la lutte des classes. Elle a également ouvert la voie aux théories contemporaines pour lesquelles la vérité historique ne peut être établie que du point de vue du groupe dominé.

Ce livre met au jour l’histoire libérale de la modernité et ses prolongements. Il éclaire la puissance et les limites de cette matrice politico-scientifique dont nous sommes toujours tributaires.

 

Tags :

Séminaire Général du 23 avril 2024

Invité : Sönke Ehret, University of Lausanne
  • Campus St Thomas Campus St Thomas

 

Le prochain séminaire général AxPo/CEVIPOF se tiendra mardi 23 avril 2024.

Intervention : M. Sönke EHRET (University of Lausanne and World Economic Forum, Genev)

Thème : "Group Identities can Undermine Social Tipping after Intervention": 

Discutant : M. Patrick LE BIHAN (CEVIPOF, Sciences Po)

 


When: Tuesday, April 23, 2024, 11:00-12:30 (Paris time)

Location: Room K.008, Sciences Po (1 Place Saint Thomas d'Aquin 75007 Paris).

 

Please register here


 

Résumé

Social tipping can accelerate behavior change consistent with policy objectives in diverse domains from social justice to climate change. Hypothetically, however, group identities might undermine tipping in ways policy makers do not anticipate.  To examine this, we implemented an experiment around the 2020 U.S.~elections.  Participants faced consistent incentives to coordinate their choices.  Once participants had established a coordination norm, an intervention created pressure to tip to a new norm.  Our control treatment used neutral labels for choices.  Our identity treatment used partisan political images.  This simple payoff-irrelevant relabelling generated extreme differences.  Control groups developed norms slowly before intervention but transitioned to new norms rapidly after intervention.  Identity groups developed norms rapidly before intervention but persisted in a state of costly disagreement after intervention.  Tipping was powerful but unreliable.  It supported striking cultural changes when choice and identity were unlinked, but even a trivial link destroyed tipping entirely.

Le basculement social peut accélérer le changement de comportement en accord avec les objectifs politiques dans divers domaines, de la justice sociale au changement climatique. Cependant, les identités de groupe peuvent hypothéquer le basculement d'une manière que les décideurs politiques n'ont pas anticipée.  Pour examiner cette question, nous avons mis en œuvre une expérience autour des élections américaines de 2020.  Les participants ont été incités à coordonner leurs choix.  Une fois que les participants ont établi une norme de coordination, une intervention les incite à basculer vers une nouvelle norme.  Notre traitement de contrôle utilisait des étiquettes neutres pour les choix.  Notre traitement sur l'identité utilisait des images politiques partisanes.  Ce simple changement d'étiquette non pertinent du point de vue du gain a généré des différences extrêmes.  Les groupes de contrôle ont développé des normes lentement avant l'intervention, mais sont passés rapidement à de nouvelles normes après l'intervention.  Les groupes identitaires ont développé des normes rapidement avant l'intervention mais ont persisté dans un état de désaccord coûteux après l'intervention.  Le basculement était puissant mais peu fiable.  Il a favorisé des changements culturels frappants lorsque le choix et l'identité n'étaient pas liés, mais même un lien insignifiant a complètement détruit le basculement.

Tags :

Etude "Les jeunes et la guerre"

Représentations et dispositions à l'engagement
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

 

"Les jeunes croient-ils à la guerre et y sont-ils prêts ?"

 

Le CEVIPOF présente les résultats d’une étude inédite de Anne Muxel (spécialiste de la jeunesse et chercheuse émérite au CNRS ainsi que directrice déléguée du Cevipof) pour l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM) et la direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS).

 

Publiée le 12 avril 2024, cette enquête explore en détail divers aspects de la relation des jeunes Français avec les forces armées, allant de leurs perceptions des guerres actuelles et futures à l'influence de leur famille, de l'éducation et des jeux vidéo, tout en interrogeant leur volonté d'engagement et de résilience en cas de conflit.

 

Consulter l'étude complète ici.

 

Quelques chiffres 

 

Dans le cadre de la guerre en Ukraine, 1 jeune français sur 2 indique savoir précisément ce qu’il s’y passe.

73% d’entre eux redoutent que le conflit dépasse les frontières ukrainiennes.

Les moins de 35 ans sont davantagefavorables (31%) à un déploiement de troupes françaises que les plus de 50 ans (17%).

La guerre se classe à la 6ème position (18%) des sujets qui préoccupent le plus les jeunes français après le réchauffement climatique (39%) ou le pouvoir d’achat (28%) mais avant le chômage (13%) ou l’immigration (11%).

Le lien armée-nation demeure fort. Chaque année près de 90 000 jeunes se présentent aux tests de recrutement des armées (1/4 sont acceptés).

Les jeunes ont confiance envers l’institution militaire (82%).

L’antimilitarisme décline très largement chez les jeunes de gauche (43% d’entre eux soutiennent une augmentation des moyens des armées).

 

Tags :

Comme si nous étions des animaux

Lundi 29 avril, 19h15 à 20h45
27, rue St Guillaume 75007 Paris - Amphi Boutmy
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Dans un contexte où nous nous confrontons chaque jour aux enjeux environnementaux qui interrogent notre rapport aux vivants, et aux violences souvent qualifiées d’“inhumaines” envers les personnes exclues ou discriminées, en quoi la question animale est-elle bouleversante ? Comment l’anti-spécisme se positionne-t-il par rapport aux luttes contre le sexisme, le racisme, les injustices sociales et écologiques ? En quoi bouleverse-t-il notre rapport au politique, à ce qui fait commun et à l’émancipation ?

A l’occasion de la parution de l’ouvrage de Réjane Sénac intitulé Comme si nous étions des animaux (Le Seuil, Libelle), nous organisons un échange entre enseignant.e.s chercheur.e.s et artistes visant à croiser les regards et enrichir notre compréhension des enjeux soulevés par la question animale. Quelle serait la place des vivants non-humains dans une société égalitaire? Comment repenser notre rapport à l’animalité, dans notre histoire et notre présent de domination et d’émancipation ? Quel serait le potentiel des nouveaux imaginaires, et donc aussi des nouvelles réalités, à façonner notre rapport à l’égalité à l’ère d’un anthropocène encore anthropocentrique ? Telles sont les questions que les intervenant.e.s aborderont au cours de cet échange modéré par les ambassadrices de la Maison des Arts et de la Création de Sciences Po.

Réjane Sénac est directrice de recherche CNRS au CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po où elle enseigne. Elle est directrice du département de science politique. Ses recherches ont pour point commun d’interroger les expressions contemporaines du principe d’égalité.

Avec la participation de :

  • Laurence Bertrand Dorléac, historienne de l’art, présidente de la FNSP
  • Art Orienté Objet (duo artistique composé de Marion Laval-Jeantet & Benoît Mangin), représenté par Benoît Mangin
  • Emmanuel Demarcy-Mota, directeur du Théâtre de la Ville et du Festival d'Automne à Paris, metteur en scène de Zoo ou L’assassin philanthrope (au Théâtre des Abbesses, du 23 avril au 7 mai 2023)
  • Romain Espinosa, économiste au CNRS au Centre international de recherche sur l’environnement et le développement, Comment sauver les animaux ? Une économie de la condition animale (PUF, 2021)
  • Bruno Frère, directeur de recherche FNRS à l’Université de Liège, auteur en particulier de La fabrique de l’émancipation avec Jean-Louis Laville (Seuil, 2022)
  • Kaoutar Harchi, sociologue et écrivaine, autrice en particulier de Littérature et Révolution, avec Joseph Andras (éditions divergences, 2024).
  • Vincent Message, maître de conférences en littérature comparée et en création littéraire à l’Université Paris 8 – Saint Denis, Défaite des maîtres et possesseurs (Points, 2016).
  • Willène Pilate, artiste plasticienne animaliste.
  • Vipulan Puvaneswaran, militant écologiste, un des personnages principaux d’Animal le film documentaire de Cyril Dion, co-auteur d’Autonomies animales - Ouvrir des fronts de luttes inter-espèces (Michel Lafont, 2023)
  • Typhaine D., autrice, comédienne, metteuse en scène
  • Nadia Vadori-Gauthier, danseuse et chorégraphe, Cie Le Prix de l’essence, fondatrice de la méthode chorégraphique Corps sismographe® et du Corps collectif, recherche-création.

 Inscription à cette adresse

Tags :

Prochain séminaire général

Mardi 16 avril, de 11h à 12h30
Jean-Yves Pranchère, Université Libre de Bruxelles
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po
Il sera l'occasion d'écouter M. Jean-Yves PRANCHÈRE, Professeur agrégé de philosophie - Université Libre de Bruxelles (PRANCHERE Jean-Yves - Centre de recherche PHISOC - CTP (ulb.be)), sur : "La souveraineté, pouvoir constituant ou pouvoir constitué ?"

Discutant : M. Samuel HAYAT (Samuel Hayat | Sciences Po CEVIPOF)

 

Lieu : 
Sciences Po Paris, 1, place Saint Thomas d’Aquin, Paris 7e, salle K008
Tags :

Séminaire de recherche

Séance 4 - Discuter des dominations et des émancipations à partir de la frontière animal/humain
Mercredi 3 avril 2024 de 17h à 19h
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po


Avec le soutien du Collège international de philosophie

Interventions de Fabien Carrié (Institut d’études politiques de Fontainebleau, Laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique – Hannah Arendt), Antoine Doré (INRAE, laboratoire AGIR) et Jérôme Michalon (CNRS, laboratoire TRIANGLE) sur « La légitimation d’une entreprise de représentation politique des animaux ».

D’un point de vue sociologique, la cause animale peut être considérée comme une entreprise de représentation politique. Entreprise de représentation singulière, puisque contrairement au porte-parolat de groupes humains, les représentés ne peuvent pas contester l’activité de représentation. Si cet état de fait facilite la délégation, cela complique dans le même temps la légitimation des prétentions des porte-parole revendiqués des animaux. On reviendra dans cette communication sur le processus de légitimation de ce mouvement social, depuis son émergence à la croisée des XVIIIe et XIXe siècles jusqu’à nos jours. Pour le comprendre, on adoptera une perspective relationnelle, attentive aux interactions entre les militants de la cause, les « déviants » qu’ils confrontent et les institutions publiques, mais aussi aux usages de toute une série de productions intellectuelles et scientifiques dans la structuration et la justification d’un porte-parolat pour les animaux.

Pour prendre connaissance du programme du séminaire:
https://lnkd.in/eEewNNMF

Lieu : 
Sciences Po Paris, 1, place Saint Thomas d’Aquin, Paris 7e, salle K008
Tags :

Prochain séminaire général

Mardi 2 avril, de 11h à 12h30
Nicolas Roussellier, Centre d'histoire de Sciences Po
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

« Présentation de La Force de Gouverner : question de méthodes et de recherches »

Avec le recul de près de huit années, je reviendrai sur les quatre principales perspectives qui ont nourri la recherche puis l’ouvrage
    • Faire l’histoire de la place du pouvoir exécutif dans la pensée républicaine : quelle type d’histoire des idées faut-il privilégier
    • Faire l’histoire matérielle de la transformation de l’Exécutif en France (présidence de la République, présidence du Conseil) depuis 1900
    • Faire l’histoire du constitutionnalisme militaire : de la première guerre mondiale à la Cinquième République
    • Placer dans la perspective historique la place du « droit administratif » français et son rôle dans la réhabilitation de l’Exécutif en France

Lieu : 
Sciences Po Paris, 1, place Saint Thomas d’Aquin, Paris 7e, salle K008
Tags :

Les Lundis du Cevipof

Cycle européen
Lundi 15 avril, de 18h à 19h30
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

 Table ronde : L’ÉTAT DE L’UNION EUROPÉENNE, ÉQUILIBRES INTERNES ET ENJEUX DE LONG TERME

Modératrice : Anne MUXEL, directrice déléguée du CEVIPOF
 
Avec la participation de : 
BERNARD CAZENEUVE, ancien Premier Ministre
ALEXANDRE ESCUDIER, chercheur au CEVIPOF
NICOLAS LERON, directeur de l'Institut François Mitterrand et chercheur associé au CEVIPOF.
DAVID REVAULT D’ALLONNES, rédacteur en chef de l’Hémicycle

 

Les élections européennes 2024 se tiendront en France le 9 juin 2024. Les citoyens français délègueront alors 81 eurodéputés représentant la France au Parlement européen, soit deux de plus qu’à la dernière échéance en raison de l’évolution démographique du pays. Cette première table ronde du cycle européen des trois Lundis du Cevipof consacrés à ces élections se propose de revenir sur l’état actuel de l’Union européenne, sur ses équilibres internes et sur les enjeux de long terme auxquels elle tâche de se préparer.


Sciences Po, 1 place Saint Thomas, 75007 Paris, salons académiques - inscription à cette adresse

 


Tags :

Prochain séminaire général

Mardi 26 mars, de 11h à 12h30
Brenda Van Coppenolle, Sciences Po CEE
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

The POLLOT research project studies political lotteries, which randomly select individuals to take a political decision. Recently, lotteries have put citizens together to find solutions to today’s contentious, polarizing issues, such as disaffection, abortion reform, and climate change. What explains their varied success? Lotteries equalise opportunity of access to all. Random chance can strengthen those otherwise in the minority. A wider variety of opinions can also improve debate and reduce polarization. The ideal, but unfeasible experiment would randomly vary group characteristics, assign real political power, and observe effects over time. Instead, this project draws lessons from past experiments during democratisation in Europe - whereby legislators were randomly assigned to groups within legislatures - and experiments with lotteries in online citizens’ assemblies today. I will present some initial results from the Danish constituent assembly, and from a recent pilot experiment with online citizens’ assemblies deliberating on climate change mitigation.

Brenda Van Coppenolle est chercheuse au Centre d'études européennes et de politique comparée (CEE) de Sciences Po. Depuis mai 2023, elle pilote le projet ERC Starting Grant POLLOT. Auparavant, elle a travaillé comme Assistant Professor à l'Université d'Essex et à l'Université de Leyde. Elle a défendu sa thèse de doctorat au département de méthodologie de la LSE en 2014 et a été chercheuse invitée à la NYU.

Inscription à info.cevipof@sciencespo.fr

 

Tags :

Séminaire de recherche

Séance 3 - Discuter des dominations et des émancipations à partir de la frontière animal/humain
19 mars 2024 de 17h à 19h
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Avec le soutien du Collège international de philosophie.

Intervention de Jean-Hugues Barthélémy, philosophe ayant récemment publié Manifeste pour l'écologie humaine (Actes Sud, 2022) sur « La question du statut de l'animal non-humain et de ses droits selon l'écologie humaine ».

Notre époque n'est pas seulement celle d'une catastrophe écologique nous faisant progressivement prendre conscience de l'Anthropocène comme accession de l'humanité industrialisée au statut de facteur géologique décisif. Elle est aussi celle où, paradoxalement, nous prenons lentement mais sûrement conscience que l'anthropocentrisme nourri par la philosophie grecque puis par les trois grands monothéismes est une illusion nous ayant conduits à dégrader les animaux non-humains au statut de "bêtes" dépourvues de conscience. Un para-doxe n'étant pas une contradiction mais une simple apparence de contradiction que seule la doxa confond avec une contradiction, le paradoxe d'une simultanéité entre les progressives prises de conscience de notre impact géologique et de la naïveté de l'anthropocentrisme appelle sa résolution. L'écologie humaine est la démarche philosophique fondamentale et nouvelle qui se donne pour tâche de le résoudre, la conséquence majeure de cette résolution étant la re-définition de ce qu'on nomme "les droits", qui devront dès lors être reconnus aux animaux non-humains eux-mêmes - et sans qu'il soit besoin d’en faire des « personnes ».

Programme général du séminaire

Lieu : 
Sciences Po Paris, 1, place Saint Thomas d’Aquin, Paris 7e, salle K008
Tags :

Débat autour de la publication de "Politique de l'exclusion"

28 mars de 18h à 20h
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Autour de la publication de Politique de l'exclusion dans la collection "La vie des idées" des Presses Universitaires de France sous la coordination de l'historien Julien Le Mauff et la politiste Réjane Sénac, une discussion pluridisciplinaire aura lieu avec l'historienne Sarah Al-Matary et le politiste Alain Policar, en présence des coordinateurs et des contributrices et contributeurs.

Le 28 mars de 18h à 20h en salle Goguel à Sciences Po, entrée par le 27, rue Saint Guillaume Paris 7e.

Tags :

Prochain séminaire général

Mardi 19 mars, de 11h à 12h30
Étienne Dignat, Ministère de l'économie et des Finances
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Payer ou ne pas payer ? Céder, quitte à récompenser et renforcer un ennemi, ou rester ferme, quitte à laisser mourir l’un des siens ? Plébiscités par les organisations criminelles et terroristes, les enlèvements avec rançons imposent un dilemme radical aux États de droit. Au terme d'un travail de recherche de quatre années, Etienne Dignat analyse les différentes politiques des gouvernements en matière d'otages, pointe les impasses actuelles et propose une solution originale.

La courte bio : Etienne Dignat est docteur en science politique de Sciences Po Paris et chercheur associé au CERI. Ses recherches portent sur l'éthique de la guerre et la négociation avec les organisations terroristes. Il a récemment publié La rançon de la terreur. Gouverner le marché des otages aux Presses Universitaires de France.

Tags :

Prochain séminaire général

Mardi 19 mars, de 11h à 12h30
Étienne Dignat, Ministère de l'économie et des Finances
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Payer ou ne pas payer ? Céder, quitte à récompenser et renforcer un ennemi, ou rester ferme, quitte à laisser mourir l’un des siens ? Plébiscités par les organisations criminelles et terroristes, les enlèvements avec rançons imposent un dilemme radical aux États de droit. Au terme d'un travail de recherche de quatre années, Etienne Dignat analyse les différentes politiques des gouvernements en matière d'otages, pointe les impasses actuelles et propose une solution originale.

La courte bio : Etienne Dignat est docteur en science politique de Sciences Po Paris et chercheur associé au CERI. Ses recherches portent sur l'éthique de la guerre et la négociation avec les organisations terroristes. Il a récemment publié La rançon de la terreur. Gouverner le marché des otages aux Presses Universitaires de France.

Tags :

Atelier de Théorie Politique - Paris, avec Camila Vergara

Jeudi 7 mars, de 13h à 15h
27, rue St Guillaume 75007 Paris - Salle Goguel
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Les organisatrices et organisateurs (EHESS; Sciences Po; Université Panthéon Assas; The American University of Paris) de l’Atelier de Théorie Politique Paris (ATPP) ont le plaisir de vous convier à la sixième séance de son séminaire mensuel.

Nous y recevrons Camila Vergara (University of Essex) qui interviendra sur le thème : « Officers of the People: On Tribunes, Censors, and Protectors ».

Cette séance aura lieu le jeudi 7 mars 2024, de 13h à 15h, à Sciences Po, en salle Goguel (entrée par le 27 rue Saint-Guillaume, 75007 Paris) et sera présidée par Annabelle Lever (Sciences Po - CEVIPOF).

Inscription nécessaire sur le site du séminaire : https://atpp.hypotheses.org/

Tags :

Prochain séminaire général

Mardi 5 mars de 11h00 à 12h30
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Il sera l'occasion d'écouter M. Bernard REBER, philosophe moral et politique, Directeur de recherche au CNRS, Chercheur au CEVIPOF, sur : "Délibération responsable entre conversation et considération. Conditions d'un grand débat démocratique"

La présentation de l’ouvrage est disponible en français, english version

Certaines thèses sont brièvement reprises et reconfigurées pour un TEDx d’AgroParisTech à partir d’une autre question : Délibérer avec des moi(s) multiples.

Discutant : M. André BÄCHTIGER
He is Professor of Political Theory and Empirical Democracy Research at the University of Stuttgart. His research focuses on democratic preferences and the challenges of mapping and measuring deliberation and political communication. His ongoing ERC Advanced Grant Designing Democracy on Mars and Earth (DDME) focuses on how to design future democracy by taking a citizen-centered perspective. His research has been published by Oxford University Press and Cambridge University Press as well has appeared in journals such as Science, American Political Science Review, British Journal of Political Science, European Journal of Political Research and the Journal of Political Philosophy - https://www.sowi.uni-stuttgart.de/abteilungen/pt/team/

Présentiel : salle K.008 au 1ST - Bâtiment M
Distanciel : Lien zoom : https://sciencespo.zoom.us/j/4358725680?omn=92759033276

Tags :

Prochain séminaire général

Mardi 5 mars de 11h00 à 12h30
Bernard REBER, philosophe moral et politique, Directeur de recherche au CNRS, Chercheur au CEVIPOF
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Il sera l'occasion d'écouter M. Bernard REBER, philosophe moral et politique, Directeur de recherche au CNRS, Chercheur au CEVIPOF, sur : "Délibération responsable entre conversation et considération. Conditions d'un grand débat démocratique"

La présentation de l’ouvrage est disponible en français, english version

Certaines thèses sont brièvement reprises et reconfigurées pour un TEDx d’AgroParisTech à partir d’une autre question : Délibérer avec des moi(s) multiples.

Discutant : M. André BÄCHTIGER
He is Professor of Political Theory and Empirical Democracy Research at the University of Stuttgart. His research focuses on democratic preferences and the challenges of mapping and measuring deliberation and political communication. His ongoing ERC Advanced Grant Designing Democracy on Mars and Earth (DDME) focuses on how to design future democracy by taking a citizen-centered perspective. His research has been published by Oxford University Press and Cambridge University Press as well has appeared in journals such as Science, American Political Science Review, British Journal of Political Science, European Journal of Political Research and the Journal of Political Philosophy - https://www.sowi.uni-stuttgart.de/abteilungen/pt/team/

Présentiel : salle K.008 au 1ST - Bâtiment M
Distanciel : Lien zoom : https://sciencespo.zoom.us/j/4358725680?omn=92759033276

Tags :

Parution

Luc Rouban - Les racines sociales de la violence politique
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

LES RACINES SOCIALES DE LA VIOLENCE
POLITIQUE

LUC ROUBAN

Résoudre la crise démocratique ne peut passer que par des réformes
de fond, trop longtemps différées. Sans cela, la violence politique
actuelle ne fera que s'aggraver.

Entre 2021 et 2022, les agressions contre les élus ont augmenté de 32 %. Chaque
année, 12 % des personnels de l’Éducation nationale disent avoir été victimes au
moins une fois de menaces ou d’insultes. Comment expliquer le basculement de
la France dans cette nouvelle violence politique ? Et comment en comprendre la
nature ? C’est à partir de ces deux questions que Luc Rouban a mené une
enquête permettant de déceler les causes de cette nouvelle crise démocratique
qui n’en finit plus, des Gilets jaunes de 2018 aux émeutes de juillet 2023, en
passant par les journées d’action contre la réforme des retraites. Cet ouvrage
présente les résultats les plus récents de la recherche en science politique, qui
montrent que cette crise remet en cause la hiérarchie sociale et les critères qui
la définissent, notamment au sein des classes populaires – et cela bien plus en
France qu’en Allemagne, en Italie ou au Royaume-Uni.

Tags :

Conférence doctorale en théorie politique

Les métamorphoses du soi : technologies, identité et pouvoir dans la modernité tardive
22 et 23 mai à Sciences Po

Les doctorants de l’école de la recherche de Sciences Po ont l’honneur de vous annoncer la tenue prochaine de la 10è Graduate Conférence de théorie politique.

Le thème retenu cette année est Les métamorphoses du soi : technologie, identité, et pouvoir dans la modernité tardive.

L’invité d’honneur est Shoshana Zuboff, bien connue pour ses recherches sur le capitalisme de surveillance, qui proposera une conférence d’ouverture inédite. Plus d’informations sont disponibles dans le document ci-dessous. Les conférences auront lieu à Paris les 22 et 23 mai 2024.

Tous les doctorants souhaitant lier leurs recherches avec la théorie politique, les enjeux du soi, et les technologies, sont invités à soumettre des propositions de communication. Les contributions peuvent être en anglais ou en français.

Appel à communications

Tags :

Séminaire de recherche

Séance 2 - Discuter des dominations et des émancipations à partir de la frontière animal/humain
11 mars 2024 de 17h à 19h
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Avec le soutien du Collège international de philosophie.

Intervention d’Emilie Dardenne (Université Rennes 2, Institut universitaire de France) sur « L’analogie revisitee : esclavage humain et exploitation animale ».

Cette séance proposera une relecture de The Dreaded Comparison: Human and Animal Slavery à l’aune d’analyses plus tardives sur des questions similaires ou connexes (Charles Patterson, Achille Mbembe, Ghassan Hage, David Nibert, Dinesh Wadiwel). On reviendra sur l’analogie (plutôt que la comparaison) entre esclavage humain et exploitation animale telle que formulée par Marjorie Siegel dans cet ouvrage de 1988 à la portée séminale.
Dans quelle mesure cette analogie permet-elle de penser les logiques de domination raciale et spéciste, ainsi que les idéologies qui les sous-tendent ? Au-delà de leur étymologie commune, quel lien peut-on par ailleurs établir entre domestication et domination ? Voici quelques-unes des questions qui guideront cette étude, laquelle s’inscrira dans le champ des études animales critiques.

Programme général du séminaire

 

Lieu : 
1, place Saint Thomas d'Aquin, Paris 7e, salle K. 008
Tags :

Séminaire de recherche

Séance 2 - Discuter des dominations et des émancipations à partir de la frontière animal/humain
11 mars 2024 de 17h à 19h
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Avec le soutien du Collège international de philosophie.

Intervention d’Emilie Dardenne (Université Rennes 2, Institut universitaire de France) sur « L’analogie revisitee : esclavage humain et exploitation animale ».

Cette séance proposera une relecture de The Dreaded Comparison: Human and Animal Slavery à l’aune d’analyses plus tardives sur des questions similaires ou connexes (Charles Patterson, Achille Mbembe, Ghassan Hage, David Nibert, Dinesh Wadiwel). On reviendra sur l’analogie (plutôt que la comparaison) entre esclavage humain et exploitation animale telle que formulée par Marjorie Siegel dans cet ouvrage de 1988 à la portée séminale.
Dans quelle mesure cette analogie permet-elle de penser les logiques de domination raciale et spéciste, ainsi que les idéologies qui les sous-tendent ? Au-delà de leur étymologie commune, quel lien peut-on par ailleurs établir entre domestication et domination ? Voici quelques-unes des questions qui guideront cette étude, laquelle s’inscrira dans le champ des études animales critiques.

Programme général du séminaire

Lieu : 
1, place Saint Thomas d'Aquin, Paris 7e, salle K. 008
Tags :

Prochain séminaire général

Mardi 20 février à 11h
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Camille Mazé, chargée de recherche, Gouverner la mer face au changement global

L’océan, dans ses interfaces avec la terre et l’air, a un rôle fonctionnel, socio-économique et symbolique fort à jouer dans les conditions de l’habitabilité planétaire et le maintien du vivant sur la planète « bleue ». Il est au cœur des grands défis à relever face au changement global, constitue un modèle d’étude et d’action pertinent pour mettre à l’épreuve de l’empirique le concept de transformation vers la soutenabilité, notamment à travers le concept de gouvernance des socio-écosystèmes. Cette catégorie, théorique et normative, connaît aujourd’hui un succès florissant dans la littérature en sciences de l’environnement, études de résilience et sciences de la soutenabilité, mais elle peine à trouver assez vite et à suffisamment grande échelle des applications au local. Pour passer du normatif et de l’injonctif à l’opérationnel, il convient de mobiliser les sciences sociales du politique, en étroite interaction avec les sciences de la nature et sciences dites exactes, pour interroger et mettre à l’épreuve du terrain le paradigme de gouvernance des socio-écosystèmes, le principe de solidarité écologique et la gestion adaptative pensées comme des trajectoires « politiques » pertinentes et efficaces mais souvent déconnectés des politiques territoriales. Mes travaux décryptent ainsi les conditions de possibilité et d’impossibilité de mise en œuvre de cette nouvelle forme d’intervention publique, à partir du cas des socio-écosystèmes ultra-marins français, étudiés à la fois sous l’angle écologique, socio-politique et géopolitique. A cet égard, des enquêtes sont réalisées sur les décisions publiques, les mobilisations collectives, les régimes de gestion environnementale et la production et la circulation des savoirs, des laboratoires scientifiques, aux communautés de savoirs locaux jusqu’aux arènes de décision impliqués dans la gestion des écosystèmes et des ressources naturelles, la prévention des risques, le traitement des crises. 

Merci de vous inscrire auprès de info.cevipof@sciencespo.fr

 

Date : 
20 Février, 2024 (Toute la journée)

Première séance du séminaire de recherche

Discuter des dominations et des émancipations à partir de la frontière animal/humain
Réjane Sénac (Cevipof) et Kaoutar Harchi (Unige)

Cette première séance,  avec le soutien du Collège international de philosophie, sera une séance d'introduction aux enjeux abordés lors de ce séminaire et son déroulé.

Ce séminaire sera composé de sept séances jusqu’à juin.

La première séance d’introduction aura lieu le 5 février 2024 entre 17h et 19h au campus 1, place Saint Thomas de Sciences Po (Paris 7e, M : Rue du Bac, St Germain des Près) en salle K. 008.

Voici le lien zoom pour celles et ceux qui ne pourront pas se déplacer:

https://sciencespo.zoom.us/j/98905194642
ID de réunion : 989 0519 4642

Présentation du séminaire :

Ces dernières années, nous assistons à une montée en visibilité des mobilisations appelant à la libération animale au nom de l’égale considération des intérêts de tous les êtres sentients. Après avoir été un « non-problème », la question animale devient un objet légitime dans le débat public. Cette critique de la frontière d’espèce s’inscrit dans un contexte socio-politique de remise en cause des frontières de genre et de race. Du point de vue théorique, nous observons que la discussion sur les liens entre ces critiques n’est à ce jour que très rarement présente dans le champ académique français. La raison, d’ordre structurel, tient à ce que le vaste domaine des sciences sociales, inscrit dans le « Grand Partage » entre Nature et Culture caractéristique de la modernité, se définit comme domaine des sciences humaines. L’intérêt se circonscrit, tendanciellement et majoritairement, au groupe humain. Cela dessine alors, à grand trait, un horizon contemporain de recherche partagé entre des approches anthropocentrées qui éludent l’expérience de la domination spéciste et des approches zoocentrées qui manquent l’expérience de la domination sexiste et raciale. Observant que l’espèce est exclue ou, au contraire, pensée à l’exclusion de tout autre chose, notre séminaire, intitulé Discuter des dominations et des émancipations à partir de la frontière animal/humain, se donne pour objet l’analyse des modalités sociales d’articulation des dominations et des émancipations contemporaines. Cette approche engagera deux pistes de réflexion : la fabrication sociale de l’espèce d’une part et l’articulation des frontières d’espèce, de genre et de race d’autre part. Saisissant nos sociétés contemporaines à travers le vaste processus historique de « civilisation des mœurs » mais aussi à travers celui de la politisation des questions éthiques, notre séminaire mettra en évidence le caractère normatif, et non descriptif, des notions d’« animalité » et d’« l’humanité », ouvrant ainsi la voie à une critique de l’idéologie humaniste.

En espérant vous y voir nombreuses et nombreux, j'en profite pour vous souhaiter une année la plus douce et belle possible.

Date : 
5 Février, 2024 - 17:00 - 19:00
Lieu : 
1, place Saint Thomas d'Aquin, Paris 7e, salle K. 008
Tags :

Prochain séminaire général

6 février 2024 à 11h
  • Mme Lauren E.YOUNG, Associate Professor of Political Science, UC DavisMme Lauren E.YOUNG, Associate Professor of Political Science, UC Davis
Il sera l'occasion d'écouter Mme Lauren E.YOUNG, Associate Professor of Political Science, UC Davis (http://laurenelyssayoung.com/), sur :

Title: The limits of deliberation: Experimental evidence on punitive justice attitudes in Mexico”

 

Abstract: Does deliberation decrease support for punitive responses to crime in a high-violence, high-impunity context? We test the behavioral theories that support for harsh punishments such as lynchings or long prison sentences are driven by either 1) fast, emotional thinking, or 2) inaccurate beliefs, especially about descriptive norms. We ran a field experiment in Michoacán, Mexico, to evaluate whether citizen deliberation sessions changes citizen preferences for how to respond to crime. We test two versions of the deliberation: 1) a standard deliberation focused on sharing information and carefully weighing costs and benefits; 2) and a deliberation where participants were also encouraged to consider and regulate their emotions. Neither deliberation reduced support for punitive crime responses, and the emotion-enhanced deliberation may have increased support for harsh punishments. Our findings suggest that in high-violence, high-impunity contexts, support for harsh punishments is not driven by misperceptions of descriptive norms or unwanted emotional reactions. In sum, deliberation does not moderate criminal justice attitudes in a context where participants do not see alternatives to harsh punishments and find negative emotional reactions to crime to be useful.

 

Merci de s'inscrire auprès de info.cevipof@sciencespo.fr

Tags :

Kevin ARCENEAUX, nouveau directeur du CEVIPOF

Anne MUXEL, directrice déléguée du CEVIPOF
Tous deux ont pris leur fonction le 01/01/2024
  • Kevin Arceneaux-Anne MuxelKevin Arceneaux-Anne Muxel

Depuis le 1er janvier 2024, Kevin Arceneaux occupe le poste de directeur du CEVIPOF, succédant ainsi à Martial Foucault qui l'occuppait depuis 2014.

Kévin Arceneaux est le premier directeur international du CEVIPOF, avec pour ambition de perpétuer l’image d’excellence du centre de recherches dans le domaine de la vie politique en France et à l’international. Lire plus...

Anne Muxel l'accompagnera dans ce nouveau défi en tant que directrice déléguée.

Tags :

Toute l'équipe du CEVIPOF

vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

... et vous donne rendez-vous début 2024 pour la 15e édition du "Baromètre de la confiance politique"

Tags :

Prochain séminaire général

9 janvier 2024
11h format hybride
  • Ouvrage+photo A. PolicarOuvrage+photo A. Policar

Alain Policar interviendra sur L'universalisme en débat(s)

Résumé de la séance : L’Universalisme en débat(s) réunit 15 auteurs dont les orientations théoriques et les champs disciplinaires sont évidemment divers. Ils ont été sollicités dans l’intention de présenter les différentes façons dont se pose aujourd’hui la question de l’universalisme. Nous partons du constat que l’universalisme a servi les causes les plus douteuses ; il a été dévoyé par ceux qui le revendiquaient. À partir de ce constat, deux grandes tendances, avec infiniment de nuances :

1. considérer que l’universalisme est, par nature, lié à l’hégémonie, en l’occurrence à celle de l’Occident, dont il aurait érigé la particularité en modèle universel. On dit souvent alors qu’il est situé, ce qui implique sinon de s’en débarrasser du moins de le relativiser ;

2. ou, malgré tout, le défendre, bien sûr en le renouvelant, notamment en se demandant si l’effacement des différences est vraiment le meilleur moyen de parvenir à une égalité effective. Le défendre sans tomber dans les particularismes provinciaux. Faire qu’il ne soit plus le point de départ auquel il faudrait se soumettre (universalisme de surplomb) mais le point d’arrivée (universalisme latéral).

L’ouvrage comporte trois parties : dans la première, les quatre contributions, par des chemins différents, s’attachent à montrer que l’on ne peut réellement penser sans cette catégorie de l’universel ; dans la deuxième, l’accent critique est plus marqué et l’orientation générale est, a minima, la relativisation de l’universel ; enfin la troisième partie, prospective, se demande si l’universalisme peut redevenir un horizon d’émancipation.

Discutants : A. Escudier, Myriam Revault d'Allonnes, Janie Pélabay et Réjane Sénac

S'inscrire auprès de info.cevipof@sciencespo.fr

Merci de vous inscrire auprès de

Prochain séminaire général

19 déc. 2023
Séance annulée !
  • Annabelle Lever - 2023 Annabelle Lever - 2023

Annabelle Lever interviendra sur The Right to Stand, The Right to Vote and the Democratic Value of Elections

Présentation de la séance (Pdf, 162Ko)

S'inscrire auprès de info.cevipof@sciencespo.fr


JE - "Pop culture et politique : instrument ou contre-pouvoir ?"

15 déc. 2023 - 8h30
1, Pl St Thomas d'Aquin - Salle B 001
  • Crédit @ Perrine ChabanelCrédit @ Perrine Chabanel

Journée d'études co-organsée par le CEVIPOF & l'école de la recherche de sciences po.

Alors que le numérique joue un rôle croissant dans la mobilisation politique, la redirection politique de codes issus de la “pop culture” pose question...

L’inscription de la pop culture dans une forme de culture mondialisée peut également poser question, tout comme l’usage de la pop culture comme arme culturelle dans une politique de soft power. Cette journée d’étude se concentrera plutôt sur les interactions entre les objets pop- culturels et leurs lectures politiques.

Séance #3 Séminaire ATPP - avec Sophie Guérard de Latour

Le 07 déc. 2023 - 13h
1, Pl St Thomas d'Aquin - Salle B 001
  • Sophie Guérard de LatourSophie Guérard de Latour

Sophie Guérard de Latour interviendra sur Le multiculturalisme à l’épreuve du féminisme.

 


Félicitations à Camille Collin & Paul-Max Morin !

Camille, lauréate du prix "jeunes chercheurs" de la CNAF
Paul-Max, mention spéciale du jury du Prix de thèse de L’ @Injep
  • Camille Collin & Paul-mAX mORINCamille Collin & Paul-mAX mORIN

Camille Collin, doctorante au CEVIPOF, est lauréate (second prix) du prix "Jeunes chercheurs" de la CNAF pour proposition d'un article scientifique original intitulé De l’expérience personnelle à une catégorie de l’action publique : les endeuillés dans les débats parlementaires 

Paul Max Morin, chercheur associé au CEVIPOF, a reçu la mention spéciale du jury du prix de thèse de l'INJEP, pour sa thèse intitulée  Leur guerre d’Algérie : Enjeux de mémoire dans la socialisation politique des jeunes Français 

Séminaire GEVIPAR

04 déc. 2023
17h au Sénat
  • Couv. de l'ouvrageCouv. de l'ouvrage

Présentation du Dictionnaire encyclopédique du Parlement par les directeurs de l’ouvrage - Damien Connil, Priscilla Jensel-Monge et Audrey de Montis.

Gérard Larcher, président du Sénat, ouvrira la séance

Programme & inscription (Pdf, 164Ko)

JE - La science politique et la guerre d'Algérie

15 décembre 2023
9, rue de la Chaise Paris 7 - salle 931
  • Jacques Villeglé, Carrefour-Algérie-Evian, 1961Jacques Villeglé, Carrefour-Algérie-Evian, 1961

Coloque co-organisé par Sarah Gensburger, Centre de sociologie des organisations (Sciences Po-CNRS) et Paul Max Morin, Cevipof (Sciences Po) - Université Nice Côte - d’Azur

Cette journée entend mobiliser les méthodes des sciences sociales pour étudier les effets socio-politiques de la colonisation et de la guerre d’indépendance algérienne (1830 – 1962) sur la vie politique et la société françaises contemporaines. Elle réunit des chercheuses et chercheurs de plusieurs disciplines pour penser les effets de ces évènements historiques sur la politisation, le système partisan français et les politiques publiques déployées pour gérer le passé.

 

Tags :

Hommage à Jacques Capdeveille

23 novembre 2023 - 14h45
28, rue des Sts-Pères - Salle H 405
  • Jacques Capdevielle - CR Janine mossuz-LavauJacques Capdevielle - CR Janine mossuz-Lavau

Hommage organisé par Pascal Perrineau et Henri Rey,

Entré au CEVIPOF en 1967, Jacques Capdevielle a d’abord mené des recherches, sur le syndicalisme, en particulier à la CFDT (L’ouvrier français en 1970, L’ouvrier conservateur) et analysé les principaux conflits de l’époque comme la grève du « Joint français » Il s’est intéressé à l’effet du patrimoine sur le vote (France de gauche, vote de à droite) et a approfondi sa réflexion dans sa thèse d’État sur le fétichisme du patrimoine. Engagé dans le mouvement altermondialiste (Conseil scientifique d'Attac), Jacques Capdevielle a aussi suivi avec attention le mouvement de mai 1968 et co-dirigé le Dictionnaire de mai 68. Intellectuel très cultivé, bon connaisseur de Hegel et de Marx et des marxistes, bourreau de travail, élégant et à la fois bienveillant et critique, Jacques ne se prenait pas au sérieux.  

Hommage à Jacques Capdeveille

23 novembre 2024 - 14h45
28, rue des Sts-Pères - Salle H 405
  • Jacques Capdevielle - CR Janine mossuz-LavauJacques Capdevielle - CR Janine mossuz-Lavau

Hommage organisé par Pascal Perrineau et Henri Rey,

Entré au CEVIPOF en 1967, Jacques Capdevielle a d’abord mené des recherches, sur le syndicalisme, en particulier à la CFDT (L’ouvrier français en 1970, L’ouvrier conservateur) et analysé les principaux conflits de l’époque comme la grève du « Joint français » Il s’est intéressé à l’effet du patrimoine sur le vote (France de gauche, vote de à droite) et a approfondi sa réflexion dans sa thèse d’État sur le fétichisme du patrimoine. Engagé dans le mouvement altermondialiste (Conseil scientifique d'Attac), Jacques Capdevielle a aussi suivi avec attention le mouvement de mai 1968 et co-dirigé le Dictionnaire de mai 68. Intellectuel très cultivé, bon connaisseur de Hegel et de Marx et des marxistes, bourreau de travail, élégant et à la fois bienveillant et critique, Jacques ne se prenait pas au sérieux.  

Séance #2 séminaire ATPP avec Felix Heidenreich

16 nov. 2023 - 13h
1, Pl St Thomas d'Aquin - Salle K027
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Felix Heidenreich interviendra sur  La théorie politique au défi de la crise climatique

S'inscrire

Prochain séminaire général

09 nov. 2023
11h format hybride
  • Peter LoewenPeter Loewen

Peter Loewen, Munk School, University of Toronto, interviendra sur Attitudes toward Automation and the Demand for Policies Addressing Job Loss: the Effects of Information about Trade-Offs

En présentiel : salle k011, 1, pl. St thomas d'Aquin

Lien Zoom après inscription auprès de info.cevipof@sciencespo.fr

Soutien du CEVIPOF au concours CNRS 2023

Sections 36 & 40
Deadline 06 déc. 2023
  • CNRS _ afp.com/Lionel BonaventureCNRS _ afp.com/Lionel Bonaventure

Les candidat.e.s au concours CNRS 2023 (sections 36 et 40) qui souhaiteraient bénéficier du soutien du Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF - UMR 7048), peuvent transmettre leur demande à Martial Foucault, directeur du CEVIPOF à l'adresse suivante : martial.foucault@sciencespo.fr, copie à Gessica Jean gessica.jean@sciencespo.fr

La demande sera constituée d'un CV détaillé, d'une lettre de motivation, du rapport de thèse (si disponible) et d'un projet de recherche (ou avant-projet).

Ce dossier devra être remis le mercredi 6 décembre 2023 au plus tard pour examen en conseil de gestion de laboratoire. Les candidat.e.s soutenu.e.s par le CEVIPOF pourront bénéficier d'une préparation (finalisation du projet et audition blanche).

Le CEVIPOF est un centre de recherche pluridisciplinaire en science politique qui rassemble 25 chercheur.e.s permanent.e.s, 30 chercheur.e.s associé.e.s et 32 doctorant.e.s.

Les approches méthodologiques sont plurielles et concernent autant la France que d'autres pays, notamment dans une approche comparative.

Le laboratoire se structure autour de 3 pôles :

  1. Pôle "Attitudes et comportements politiques 
  2. " Pôle "Réponses et dynamiques institutionnelles" Pôle 
  3. "Théorie politique" 

ainsi que 3 axes transversaux :

  1. Axe "Émotions - Affects - Démocratie" 
  2. Axe "Confiances" 
  3. Axe "Enjeux méthodologiques"

Pour plus d'information sur les domaines d'activité et les champs de recherche du Centre : https://www.sciencespo.fr/cevipof/fr.html

Présentation de l'ouvrage

Les jeunes et les métiers de la sécurité et de la justice, images, représentations, attractivité
Le 25 oct. 2023 - 18h
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Le 3e Prix de la recherche

du départemental du Val de Marne 2023
décerné à Amélie Bescont - ex doctorante - chercheuse associée au CEVIPOF
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Débat/Rencontre autour de l'ouvrage "Citizenship: The Third Revolution"

En présence des auteurs
18/10/23 - format hybride
  • Couv. de l'ouvrage Couv. de l'ouvrage

Débat / Rencontre

Autour de l'ouvrage Citizenship : The third Revolution, Oxford University Press, à paraitre en novembre 2023, en présence des auteurs.

Mercredi 18 octobre 2023 / 11h-12h30

  • David Jacobson, Professor of Sociology at the University of South Florida and Professor 
  • Manlio Cinalli, Professor of Sociology at he Univertsity of Milan and Research Fellow at CEVIPOF

S'inscrire pour obtenir le lien Zoom

L'Atelier de Theorie politique Paris

Séance inaugurale le 12/10/23 avec prof. Rainer Forst
12h30 - Salle H 101 - 28, rue des St-Pères, Paris 7e
  • Rainer Forst Foto: www.stephan-roehl.deRainer Forst Foto: www.stephan-roehl.de

Le séminaire ATPP est organisé par le CEVIPOF (Annabelle Lever, Alexandre Escudier, Samuel Hayat, Janie Pélabay, Bernard Reber, Réjane Sénac), le CERSA (Patrick Savidan), The American University of Paris (Julian Culp) et le CESPRA (Luc Foisneau).

Séance inaugurale avec Prof. Rainer Forst (Goethe University, Frankfurt) qui interviendra en anglais sur le thème "Trust". Annabelle Lever présidera cette séance

JE Hans Joas

06 octobre 2023
13, rue de l'Université - Paris 7e - Salle du Conseil
  • Couv. ouvrage + portrait hans JoasCouv. ouvrage + portrait hans Joas

Conférence organisée à l'occasion de la sortie du dernier ouvrage de Hans Joas Comment naissent les valeurs, Calmann-Lévy, 2023.

Comité scientifique : Gilles Achache (Calmann-Lévy), Alexandre Escudier (Sciences Po/CEVIPOF), Pierre Gisel (Université de Lausanne) et Jean-Marc Tétaz (Université d'Iéna) 

Prochain séminaire #Metsem

Le 07 sept. 2023
14h30 - Format hybride
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

METSEM #38 - Emmanuelle Frenoux du LISN et Philippe Ciblat (GDS EcoInfo) interviendront sur Panorama de l’impact des recherches en numérique sur l’environnement 

Format hybride : en présentiel salle K 011 - 1, pl. St Thomas d'Aquin ; en distanciel le lien vous sera adressé après inscription ici 

Colloque "André Malraux et la politique"

23-24 nov. 2023
Salle K008 - 1, pl. St Thomas D'Aquin - Paris 7
  •  André Malraux, collection privée de Florence Malraux André Malraux, collection privée de Florence Malraux

Colloque co-organisé par Janine Mossuz-Lavau (CEVIPOF), les AIAM (Amitiés internationales André Malraux), les Archives diplomatiques (le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères), le ministère de la Culture, l’INA et la Fondation des Alliances françaises.

La chaire Outre-mer de Sciences Po

propose un poste de chargé.e d'études
Politique logement en Outre-mer
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Description de la mission

La place du logement social et plus largement de l’offre d’infrastructures de base dans les Outre-mer soulève un grand nombre d’interrogations sur l’adéquation entre l’offre et la demande, sur la nature des instruments financiers permettant de répondre à des besoins urgents et sur les effets du logement en matière de cohésion sociale et territoriale. Avec ce programme, la Chaire Outre-mer est engagée par sa programmation scientifique à étudier les enjeux de politiques publiques, en particulier ceux liés au logement, dans une perspective comparée des territoires ultramarins et à l’aune de l’évaluation des politiques existantes... L'intégralité de la fiche de poste (PDF, 156Ko)

Reprise du séminaire général

en septembre 2023
  • Shutterstock 192412034Shutterstock 192412034
Retour en haut de page