Toute l'actualité

L'Asie à l'honneur à Sciences Po

Un Congrès & des journées de rencontres
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

LES 26, 27 ET 28 JUIN - L'ASIE À L'HONNEUR À SCIENCES PO

Un Congrès & des journées de rencontres


Du 26 au 28 juin Sciences Po reçoit le 6e Congrès du Groupement d'intérêt scientifique Études asiatiques (GIS Asie), organisé par le Centre de recherches internationales (CERI), avec la participation des institutions membres du GIS et de PSIA.
Né en 2013 à l’initiative du CNRS et de 15 autres établissement publics de recherche et d’enseignement supérieur, le GIS Asie compte aujourd’hui 21 institutions membres. Son but est de mettre en commun des compétences scientifiques et des moyens en faveur de la recherche française en sciences humaines et sociales sur l’Asie.
De très nombreuses sessions et tables rondes se tiendront en nos murs pendant ces trois jours.


À l'occasion de ce congrès scientifique, Sciences Po organise  les Journées Asie.
Au programme, des conférences, des expositions, des rencontres, sur les relations sino-américaines, la sécurité en Asie du Nord-Est, la santé des travailleurs, la démocratie vue par un dissident chinois, la pop music ou encore le cinéma coréen.

Pour en savoir plus :

Tags :

Agnès van Zanten

médaille d'argent du CNRS
  • Agnès Van Zanten  Crédits Frédérique Plas / CNRS PhotothèqueAgnès Van Zanten Crédits Frédérique Plas / CNRS Photothèque

Sur le terrain des inégalités scolaires

Directrice de recherche CNRS à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et membre du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP), Agnès van Zanten a reçu une médaille d’argent CNRS 2017. Cette médaille, - très rarement remise à un chercheur en sciences humaines et sociales -, distingue les scientifiques dont les travaux sont reconnus sur le plan national et international. Portrait d’une femme qui se consacre avec passion, curiosité et humanité à l’étude des inégalités scolaires, en France et à l’étranger.


De l’Amérique latine au Quartier latin

Née au Venezuela, Agnès van Zanten y a accompli la première partie de ses études pour ensuite obtenir son baccalauréat à Thonon-les-Bains. Après un master en sociologie et anthropologie de l'éducation à l'université de Stanford (États-Unis), elle entreprend un doctorat à l'université Paris V, où elle étudie les Zones d'éducation prioritaire (ZEP) mises en place par François Mitterrand en 1981. Elle y compare deux terrains : l’un en zone urbaine en banlieue de Dijon, l’autre en milieu rural en Ille-et-Vilaine.

Devenue sociologue de l’éducation, elle est recrutée au CNRS en 1989 et rejoint dix ans plus tard l’Observatoire Sociologique du Changement de Sciences Po, un laboratoire de sociologie généraliste, qui lui semble plus ouvert méthodologiquement et plus stimulant qu’un laboratoire directement rattaché aux sciences de l’éducation.
Analyser toutes les facettes des inégalités scolaires

Elle consacre alors ses recherches aux inégalités scolaires dans toutes leurs dimensions, sociales aussi bien ethniques et raciales. Alors que la majorité des recherches dans ce domaine portent sur le « bas » de l’échelle - classes populaires, publics en difficulté - Agnès van Zanten choisit de couvrir l’ensemble de la population, des plus démunis aux très privilégiés.

Lire la suite

Tout sur l'année 2016 !

  • Rapport de la recherche à Sciences Po 2016Rapport de la recherche à Sciences Po 2016

Quels ont été les principaux résultats de la recherche à Sciences Po en 2016 ? Quels ont été les publications, les projets, les recrutements qui ont marqués cette année 2016 ? Que s'est-il passé en matière de référencement des publications scientifiques, d'open access, de diffusion du savoir, de formation doctorale, de partenariats internationaux, de financements européens ou de stratégie de recrutement ? Quelles ont été les transformation profonde de la gouvernance et de l'architecture de la recherche à Sciences Po ?

Réflexions sur la concurrence comme phénomène social et économique, hommages à Elie Halévy, collaborations sur l'Afrique dans les relations internationales, travaux sur la participation citoyenne des plus démunis, sur le féminisme d'Etat, les négalités salariales, la ségrégation urbaine, l'attractivité des partis politiques ou l'histoire des écosysèmes des côtes méditerranéennes :  autant d'informations à découvrir dans ce nouveau rapport annuel !

Téléchargez le rapport

Tags :

Thomas Chaney

nominé pour le Prix du meilleur jeune économiste français
  • Thomas Chaney. Crédits photo : Sciences PoThomas Chaney. Crédits photo : Sciences Po

Créé en 2000 par Le Monde et le Cercle des économistes, le Prix du meilleur jeune économiste vise à valoriser le travail des meilleurs jeunes économistes français et à  mieux faire connaître les multiples facettes des sciences économiques.

Cette année, Thomas Chaney, chercheur au départemet d'économie et professeur à SciencesPo et membre du Centre for Economic Policy Research (CEPR), a été nominé pour ses recherches qui portent notamment sur le commerce international.

En savoir plus

1er juin 2017

Tags :

L'histoire du monde se fait en Asie

par Pierre Grosser
  • 1971- La Chine retrouve son siège au Conseil de Sécurité1971- La Chine retrouve son siège au Conseil de Sécurité

Avec L'histoire du monde se fait en Asie. Une autre vision du XXe siècle (Odile Jacob), Pierre Grosser, chercheur et professeur d'histoire à Sciences Po, lève le voile sur le rôle décisif – et totalement méconnu – qu’a joué l’Asie dès 1900 sur la scène du monde.

Sait-on ainsi que la victoire du Japon face à la Russie en 1905 a été déterminante pour le jeu des alliances qui entraîna la Première Guerre mondiale ? Ou encore que c’est en Mandchourie, dès les années 1920, que s’est mise en marche la Seconde Guerre mondiale ? Que la guerre froide est née en Asie en 1945, et que c’est également là que s’est recomposé l’ordre international, à la fin des années 1970 ?

S’appuyant notamment sur les travaux d’historiens chinois, japonais ou coréens, Pierre Grosser montre que le Royaume-Uni, la Russie et les États-Unis étaient – et sont encore – des puissances asiatiques.

Un livre qui renouvelle notre lecture géopolitique du XXe siècle et nous fait comprendre pourquoi l’Asie est si importante aujourd’hui.

En savoir plus & feuilleter sur le site de l'éditeur