Favoriser les compétences langagières des enfants des milieux défavorisés : une évaluation expérimentale d'un dispositif d’accompagnement à la lecture parentale

 

Responsables du projet :

  • Carlo BARONE (Professeur à Sciences Po / OSC-LIEPP )
  • Denis FOUGERE (Directeur de recherche au CNRS, Co-directeur de l'axe Politiques éducatives)
  • Agnès van ZANTEN (Directrice de recherche au CNRS, Co-directrice de l'axe Politiques éducatives)

Chercheurs associés au projet :

  • Clément PIN (Docteur en sociologie, assistant de recherche au LIEPP, Sciences Po)
  • Karine MARTEL (Maître de conférence, Université de Caen)

 Partenariats :

  • Académie de Paris
  • Maisons d'éditions Gallimard Jeunesse et Turbulences Presse

 

Le projet a obtenu le financement du LIEPP dans le cadre de l'appel à projets 2016. 

L'étude du programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS) en 2011 indique que le niveau moyen des compétences de lecture des enfants français est bas et que les inégalités sociales dans ces compétences sont particulièrement fortes en France. Ce projet développe une intervention pour favoriser les compétences langagières des enfants de familles défavorisées par le biais d’un dispositif de sensibilisation et accompagnement à la lecture partagée entre parents et enfants.

Ce projet propose: a) une étude qualitative basée sur des entretiens avec des parents et des enseignants concernant les activités de lecture et leurs attitudes vers la lecture; b) une étude quantitative basée sur une analyse secondaire des données PIRLS centrée sur la relation entre contexte familial, activités de lecture à la maison et compétences de lecture des enfants. Ces deux étapes préliminaires permettent d’identifier les principaux facteurs freinant les activités de lecture des parents au sein des familles peu instruites, et nous mèneront à une troisième étape : c) une étude expérimentale pour évaluer l'impact d'une initiative de lecture des parents qui cible des enfants en école maternelle.

Objectif et ciblage de l'expérimentation

L’objectif principal de l’initiative est d’enrichir le vocabulaire des enfants, qui est identifié dans la littérature scientifique comme un facteur déterminant pour l’épanouissement des capacités de décodage et de compréhension des enfants, de leurs compétences langagières et donc de leur réussite scolaire. Le projet s’adresse aux élèves de moyenne section des écoles maternelles du 18ème, 19ème et 20ème arrondissements de Paris.

Motivation de l'expérimentation

La lecture parentale est identifiée dans la littérature comme un levier fondamental pour enrichir le vocabulaire des enfants. Bien que beaucoup de parents lisent avec leurs enfants, la présence de livres pour enfants à la maison ainsi que l’investissement des parents sur la lecture sont très inégales. La qualité des interactions autour des livres est aussi fort inégale. En outre, bien que certaines écoles pratiquent déjà le prêt de livres, il reste pour elles très difficile de connaître l’usage qui est concrètement fait de ces livres en famille. Il n’est pas non plus matériellement possible pour les écoles de consacrer du temps à une sensibilisation et à un accompagnement des pratiques de lecture en famille.

Le dispositif de sensibilisation à la lecture parentale

Le projet consiste à développer un dispositif intégré de soutien à la lecture parentale. Le dispositif intègre non seulement l’organisation d’un système de prêt de livres, mais aussi des actions systématiques de sensibilisation à la lecture. Chaque famille recevra :
a) un appel téléphonique d’un interlocuteur expérimenté qui expliquera aux parents les effets positifs de la lecture sur le bien-être des enfants et leur progrès scolaire ;
b) un livre par semaine que les parents pourront lire et commenter avec leurs enfants ;
c) des brochures et des matériels qui apportent des informations aux parents sur les pratiques de lecture les plus efficaces (enjeux de la lecture dialogique et du « racontage ») ;
d) des courts messages écrits envoyés chaque semaine par téléphone aux parents, messages contenant des suggestions pour mettre en place une pratique stimulante de lecture (et maintenir du même coup la mobilisation des familles durant toute la durée de l’intervention).

Panel des écoles et des classes

Le projet cible environ 880 enfants fréquentant 22 écoles maternelles. Dans chaque école, deux groupes d’élèves de moyenne section seront concernés par l’intervention : un groupe bénéficiera de l’intervention cette année, l’autre en bénéficiera l’année prochaine. Les écoles et les classes seront sélectionnées de manière aléatoire.

Evaluation du projet

Afin de mesurer l’efficacité de l’intervention, l’équipe de recherche passera un test de vocabulaire réceptif avant et après l’intervention aux deux groupes d’élèves. Plus précisément, il s’agit de l’Échelle de Vocabulaire en Images Peabody (EVIP), un outil qui peut être aisément proposé à des enfants de maternelle et qui consiste en une série de planches comportant quatre dessins suggérant un nom commun ou une action : l’enfant doit faire correspondre le mot donné par l’examinateur avec l’une des quatre images. Le test EVIP sera administré individuellement à chaque élève, en 5 à 10 minutes, en une ou deux matinées. L’évaluation du dispositif pourra également nécessiter l’administration d’un questionnaire auprès des parents à la fin du projet.


Derniers événements de l'axe

 

Les publications de l'axe:

  • Agnès VAN ZANTEN, Amelia LEGAVRE, Engineering access to higher education through higher education fairs LIEPP Working Paper, n° 22, April 2014
  • Nina GUYON, Elise HUILLERY, Choix d’orientation et origine sociale : mesurer et comprendre l’autocensure scolaire Report décembre 2014
  • Agnès VAN ZANTEN, Alice OLIVIER, Les stratégies statutaires des établissements d’enseignement supérieur. Une étude des « journées portes ouvertes » , LIEPP Working Paper n°40, novembre 2015
  • Yann ALGAN, Nina GUYON, Elise HUILLERY, , FEJ/LIEPP Comment lutter contre la violence et le harcèlement à l’école et au collège? Report , avril 2015
  • Yann ALGAN, Elise HUILLERY, Nina GUYON, Comment lutter contre la violence et le harcèlement à l'école et au collège ? LIEPP Policy Brief n°19, juin 2015
  • Laura Perna, Improving Higher Education of All Students: Lessons from the United States , LIEPP Working Paper n°48, February 2016
  • Nina GUYON, Elise HUILLERY, Biased Aspirations and Social Inequality at School: Evidence from French Teenagers , LIEPP Working Paper n°44, january 2016
  • Nina GUYON, Elise HUILLERY, Track choice and socioeconomic origin: measuring and explaining academic inhibition , LIEPP Policy Brief n°23, february 2016
  • Carlo BARONE, Antonio SCHIZZEROTTO, Giovanni Maria ABBIATI, Giulia ASSIRELLI, Gender, information barriers and fields of study choice: a field experiment , LIEPP Working Paper n°63, January 2017