La Transition énergétique en France : quelle(s) trajectoire(s) de changement ?

Jeudi 18 mai de 14h à 17h
  • Illustration écologique © ESB Professional/ShutterstockIllustration écologique © ESB Professional/Shutterstock

Séminaire organisé par Sciences Po, le Centre d’études européennes, l'École urbaine et EDF R&D avec le soutien du Programme Cities are back in town

Jeudi 18 mai 2017 de 14h à 17h à Sciences Po, Salle du Conseil, 13 rue de l’Université 75007 Paris

Le changement comportemental et l’évaluation des instruments des politiques énergétiques.

L’un des enjeux majeurs de la transition énergétique consiste à modifier les comportements pour faire évoluer les pratiques sociales et les modes de vie. La multiplication des innovations techniques et la valorisation du client ont recentré les interrogations sur l’explication de la consommation et des modes de production d’énergie. Deux axes de réflexion complémentaires seront développés.

Le premier s’interroge sur les dispositifs visant à façonner les comportements des consommateurs et des usagers finaux, et leurs conditions d’efficacité. En matière de consommation d’électricité, les ingénieurs du système électrique ont cherché de longue date à orienter la demande afin d’optimiser l’équilibrage avec la production. Ils ont ainsi développé des dispositifs technico-économiques installés dans les foyers et contraignant plus ou moins fortement l’usage des appareils électriques.

Le second porte sur l’évaluation du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) anciennement nommé crédit d’impôt pour le développement durable (CIDD), qui s’inscrit dans la prolongation des politiques énergétiques en direction des particuliers. De douze ans d’âge et correspondant à une dépense fiscale oscillant entre 1 et 3 milliards d’€ par an, le CITE a fait l’objet de nombreuses démarches dites «d’évaluation » qui révèlent la méconnaissance de la consommation énergétique réelle des ménages bénéficiaires. Comment expliquer cette régularité forte ?

Intervenant.e.s :

  • Catherine Grandclément est chercheure à EDF R&D, au sein du Groupe de Recherche Énergie, Technologie et Société (GRETS). Ses travaux, menés dans une perspective de sociologie des techniques, portent sur les arrangements matériels destinés à discipliner la demande électrique au travers d’enquêtes sur les projets techniques de réseau intelligent, sur les dispositifs de flexibilisation de la consommation, et sur la promotion de l’efficacité énergétique.
  • Ingénieur de formation, Vincent Spenlehauer est politiste (Dr) et sociologue (Hdr). Il dirige le pôle de formation à l’action publique de l’École nationale des Ponts et Chaussées. Ses recherches portent sur l’évaluation des politiques publiques, les rapports entre sciences sociales et décision publique et l’innovation organisationnelle dans divers champs d’action publique comme l’anti-terrorisme, la sécurité routière ou l’énergie.

Pour en savoir plus : Séminaire Transition énergétique (PDF- 179Ko)

Inscription obligatoire sur le lien ci-contre : miyuki.tsuchiya1@sciencespo.fr 

Tags :