Réguler le marché de l’électricité : autorités politiques et autorités indépendantes.

Jeudi 13 avril 2017
  • Photo Lisa S. Shutterstock Photo Lisa S. Shutterstock

Conférence dans le cadre du séminaire "La transition énergétique en France : quelle(s) trajectoire(s) de changement ?" organisé par Sciences Po, Centre d’études européennes, École urbaine et EDF R&D avec le soutien du Programme Cities are back in town. 

Jeudi 13 avril 2017 14 h - 17 h

Sciences Po, Salle du Conseil 13, rue de l’Université 75007 Paris

La volonté d’approfondissement de la libéralisation du marché a entraîné une dynamique d’hyper-régulation du secteur. Cette activité régulatrice est mise en œuvre par des acteurs dont les visions du marché diffèrent et oscillent entre intérêts économiques, juridiques et politiques. L’analyse des autorités indépendantes (Commission de Régulation de l’Énergie, Autorité de la Concurrence), des autorités juridiques (Conseil Constitutionnel ou Conseil d’État) et des autorités européennes révèle ainsi une répartition des rôles entre autorités politiques et autorités autonomes comme résultat d’une lutte dans la conception d’un marché. Une analyse détaillée de la trajectoire de plusieurs interventions dans la conception du marché de l’électricité (tarif ARENH, mécanisme de capacité, effacement diffus) éclaire cette approche qui sera remise en perspective dans une seconde partie du séminaire.

Intervenants: 

  • Thomas Reverdy est maître de Conférences (HDR) en sociologie à Grenoble INP et à PACTE. Ses recherches portent sur la régulation du marché de l’électricité dans une perspective de sociologie économique. Il a publié, en 2014, l’ouvrage La construction politique des prix de l’énergie, aux Presses de Sciences Po. Il dirige une nouvelle enquête, conduite avec Frédéric Marty (économiste,GREDEG, CNRS), sur les implications pour la filière nucléaire d’un prix de gros de l’électricité inférieur aux coûts complets (financement Programme NEEDS - Nucléaire, Energie, Environnement, Déchets, Société).
  • Fabien Bricault est ingénieur d’étude et chef de projet au département Economie Fonctionnement et Étude des Systèmes Énergétiques (EFESE) d’EDF R&D. Ses travaux couvrent l’analyse stratégique et la définition de modèles économiques pour l’entreprise dans le secteur des Smart Grids. En parallèle, il enseigne à l’Université Paris-Saclay (Master Ingénierie de l’Innovation).

INSCRIPTION OBLIGATOIRE



Tags :