Kennedy, Duncan

Le 7 décembre 2011, Sciences Po a remis un diplome de docteur honoris causa à Monsieur Duncan Kennedy, Professeur à la faculté de droit de l'Université Harvard dont la candidature a été portée par l'École de droit.

Diplômé d'économie de l'université Harvard au milieu des années 1960, Duncan Kennedy poursuit des études de droit à l'université Yale dont il est diplômé en 1970. Nommé law clerk à la Cour suprême l'année suivante, il rejoint dès 1971 la faculté de droit de l'Université Harvard dont il obtient en 1996 la prestigieuse chaire Carter de general jurisprudence.

Dès le début des années 1970 et ses premiers écrits souvent polémiques, Duncan Kennedy a exercé une très profonde influence sur l'évolution de la pensée juridique américaine et son enseignement.

Il fut d'abord reconnu comme l'un des fondateurs du mouvement des Critical Legal Studies qui avait pour principal objectif de contester la prétention à la neutralité politique et à la cohérence du droit.

Après plus de quarante années de débats souvent passionnés autour de ses idées, il est aujourd'hui reconnu comme l'auteur de textes devenus des classiques de la littérature juridique mondiale sur l'histoire de la pensée juridique (avec des travaux portant sur les influences croisées entre les deux rives de l'Atlantique), l'analyse économique du droit (mais une analyse résolument hétérodoxe), les liens entre droit et théorie littéraire, les gender studies (il a publié les premiers travaux de queer law), le raisonnement juridique, la production du droit par les juges ou encore la globalisation juridique (dont il a proposé la première théorie générale).

Auteur d'une oeuvre foisonnante et novatrice, souvent inspirée par des philosophes français dont il est un excellent connaisseur, Duncan Kennedy est encore un immense pédagogue qui a marqué plusieurs générations d'étudiants en provenance du monde entier et un intellectuel qui a multiplié ces dernières années les interventions publiques, plus spécialement sur la politique internationale des États-Unis.

Sa laudatio a été prononcée par Christophe Jamin, Directeur de l'École de droit de Sciences Po.

Pour en savoir plus :

Publications

Parmi ses ouvrages, on retiendra en particulier :

  • Legal Education and the Reproduction of Hierachy (1973) ;
  • The Rise and Fall of Classical Legal Thought (1975) ;
  • Sexy Dressing etc. (1993) ;
  • A Critique of Adjudication (1997) ;
  • Legal Reasoning, Collected Essays (2008).