Thorniké Gordadzé est docteur en science politique (Sciences Po en 2006). Il a dirigé l’Observatoire du Caucase de l’Institut d’études anatoliennes (IFEA) de Bakou de l’automne 2006 à juillet 2010 et il fut chercheur associé au CERI  (2007 à 2010).

Il a participé au gouvernement géorgien comme négociateur en chef de l’Accord d’Association avec l’Union européenne puis en qualité de ministre-adjoint des Affaires étrangères (2010-2011). Il a également exercé le poste du ministre de l’Intégration européenne et euro-atlantique (2012). En décembre 2013, il a co-fondé l’Institut géorgien d’études stratégiques. Il rejoint à nouveau le CERI en 2013 pour un projet sur les entités sécessionnistes et Etats auto-proclamés en Europe. Depuis 2005 il co-préside la revue Caucasus International qui paraît à Tbilissi (Géorgie).

Depuis le 2 janvier 2014, il est conseiller pédagogique formation, études et recherche de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN).

Recherches en cours

- Formation socio-historique de l’Etat dans le Caucase et en Asie centrale
- Conflits sécessionnistes et  les Etats tutélaires
- Nationalisme et ethnicité en ex-URSS
- L’économie politique de la formation de l’Etat (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie)
- La politique russe vis-à-vis des pays post-soviétiques
- Le Partenariat Oriental

Publications principales

- « Imperial Servant as the Head of National State: Shevardnadze’s Uneasy Relations with Russia «, in Svante Cornell and Frederick Starr (eds.) Guns of August. Russia’s war in Georgia, New York, Sharpe, 2009

- « La police et la formation de l’Etat post-communiste en Géorgie » in Gilles Favarel-Garrigues (ed.), Les Polices post-communistes (Post-Communist Polices), Paris, L'Harmattan, Logiques du politique, 2003

 - « Les nouvelles guerres du Caucase (1989-2000) et la formation de l'Etat post-communiste »,  in Pierre Hassner, Roland  Marchal (dir.), Guerres et sociétés. Etat et violence après la Guerre froide, Paris, Karthala, 2003

 - « Le tournant géostratégique de Poutine et l'armée russe » (Putin’s Geopolitical Move and the Russian Army), Critique internationale, n° 17, octobre 2002