Boris Samuel est chercheur au sein du programme ANR La vie sociale des papiers d’identité en Afrique (PIAF). Ses travaux de recherche analysent les relations sociales et les trajectoires politiques à partir des objets et pratiques de la statistique et de la macroéconomie. Ses projets de recherche actuels portent sur les nouvelles techniques de l’Etat social au Maroc, sur la planification en Afrique, et sur les statisticiens en Afrique de l’Ouest francophone. Plus généralement, il développe une analyse de la mise en chiffres des sociétés africaines.
Il a soutenu en 2013 une thèse intitulée La production macroéconomique du réel. Formalités et pouvoir au Burkina Faso, en Mauritanie et en Guadeloupe. Diplômé de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique, il a travaillé pendant une dizaine d’années comme praticien de l'économie et de la statistique auprès de gouvernements et d’organisations internationales en Afrique avant de se tourner vers la recherche en sciences sociales.
Boris Samuel a enseigné à la Paris School of International Affairs de SciencesPo, à l’Université Paris 1 la Sorbonne, ainsi qu’à l'Ecole de gouvernance et d'Economie de Rabat - Université Mohamed VI (Maroc). Il est membre du comité de rédaction de la revue Politique Africaine.

En savoir plus
Télécharger le cv
Recherches en cours

- Les “politiques de prix” : quantification, exercice du pouvoir et contestation en Mauritanie et au Maroc dans les années 2000

- Les nouvelles techniques de l’Etat social au Maroc, dans le cadre de l’ANR PIAF, La vie sociale des papiers d’identité en Afrique

- Réserves minières et réserves de change des pays de la zone franc , séminaire de recherche animé à l’EHESS avec Michèle Leclerc-Olive (IRIS/EHESS) et Kako Nubukpo (Art-dev/CIRAD)

- Le rôle des statisticiens et économistes en Afrique de l’Ouest

- La planification en Afrique

  • Enseignements

    A l’Université Paris 1 - La Sorbonne :

    Cours sur L’Afrique dans la globalisation. L’économie politique des réformes en Afrique (33h), année 2017-2018 (avec F. Eboko et T. Fouquet).

    A l’Ecole de gouvernance et d’économie (EGE) de Rabat :

    En 2016-2017 : « La mise en chiffres des sociétés africaines », cours séminaire en master Analyse comparée des sociétés méditerranéennes (10h) ; « Techniques économiques et modes de gouvernement en Afrique », cours en master « Etudes et politiques internationales » (20h) ; « Politiques et institutions économiques en Afrique », séminaire doctoral (9h).

    En 2017/2018 : « Les nouvelles techniques de l’Etat social en Afrique », atelier séminaire en master Analyse comparée des sociétés méditerranéennes, (avec l’Université de Turin).

    A Sciences Po :

    L’économie politique des réformes en Afrique (24h), Paris School of International Affairs (PSIA) de Sciences Po (2014).

  • Web

    https://sciencespo.academia.edu/BSAMUEL

    http://www.fasopo.org/

  • Langues

    - Allemand

    - Anglais

Publications principales

« Planifier en Afrique - Introduction au thème “Raisons et imaginaires de la planification” » , Politique Africaine, n°145, mars 2017, pp. 5-26

« Illegal Prices. The social contestation of high living costs in Guadeloupe and Mauritania », in J. Beckert, M. Dewey (dir.), The Architecture of Illegal Markets, Oxford University Press, 2017, pp. 268-285

« Etudier l’Afrique des grands nombres » , Annales Histoire Sciences Sociales, n°71-4, 2016, pp. 897-922 ; (version anglaise « Studying Africa’s Large Numbers » ).

B. Hibou, B. Samuel, L. Fourchard (dir.), The Spirits of Neoliberal Reforms and Everyday Politics of the State in Africa , Amalion Publishing, Dakar, dec 2016.

« Statistics and Political Violence: Reflections on the SocialConflict in 2009 in Guadeloupe », Partecipazione e Conflitto, Vol. 7, no. 2, juin 2014, pp. 238-257 (numéro spécial sur Statistics and Activism, dirigé par Isabelle Bruno, Emmanuel Didier et Tommaso Vitale).

« Economic Calculations, Instability and (In)formalization of the State in Mauritania, 2003-2011 » , Canadian Journal of Development Studies, n°35-1, avril 2014, pp. 77-96 (numéro spécial sur Measuring African Development: Past and Present, dirigé par Morten Jerven).

« L’Education pour tous au Burkina Faso. Une production bureaucratique du réel. », in B. Hibou (dir.), La bureaucratisation néolibérale, Paris, La Découverte, 2013.

« Calcul macroéconomique et modes de gouvernement : les cas du Burkina Faso et de la Mauritanie », in Politique Africaine, n°124, février 2012.

« Macroéconomie et politique en Afrique – introduction au thème “La macroéconomie par le bas” », in Politique Africaine, n°124, février 2012, avec B. Hibou.

En savoir plus
    Lien vers Spire