Projet scientifique

La spécificité du projet scientifique du CERI consiste à étudier l'espace mondial par une double approche complémentaire: les aires régionales et les relations internationales et transnationales. La première part des sociétés politiques, la seconde des interactions internationales (Etats, acteurs non étatiques), que celles-ci soient politiques, sociales, culturelles, économiques.

Cette double approche s'ancre dans une conviction forte, à savoir la nécessité d'articuler "local" et "global", particulier et universel. La réflexion sur le système international se nourrit ainsi de l'apport, notamment empirique, des chercheurs travaillant sur les aires régionales qui, par ailleurs, ne sont pas enfermés dans une démarche " en silo " limitée à une seule région ou un seul pays. En effet, ils donnent la part belle à la comparaison et à des réflexions croisées autour de thématiques communes.

Une autre conviction forte est que l'étude du fait international telle qu'elle se déploie au CERI passe par un ancrage solide dans les sciences sociales. Ainsi, l'étude d'objets de recherche internationaux (comme le multilatéralisme, la régulation des conflits, les pratiques diplomatiques…) ou transnationaux (migrations, violence, politiques de sécurité…) s'inscrit dans la sociologie des relations internationales ou la sociologie politique de l'international. De même, les spécialistes d'aires (Maghreb et Moyen-Orient, Asie, Afrique, Amériques, Europe centrale et orientale, Russie) abordent leurs terrains respectifs en sollicitant les outils des sciences sociales qui leur fournissent concepts et méthodes pour appréhender leurs objets. Si, au CERI, l'inscription disciplinaire s'opère de façon dominante en science politique et en sociologie, elle passe aussi par l'anthropologie, l'histoire, l'économie, le droit ou la géographie, permettant ainsi la mise en oeuvre d'une véritable interdisciplinarité en action.

Les recherches sont donc organisées au CERI, non en fonction des disciplines ou des zones géographiques, mais sur la base de cinq grands axes thématiques :

- Acteurs et échelles de régulation dans l'espace mondial ;

- Participation politique et mobilisations ;

- L'Etat et ses recompositions ;

- Violences et gestion du danger ;

- Identités et politique.

L'ensemble des recherches, qu'elles émanent des chercheurs permanents ou des doctorants, qu'elles soient individuelles ou collectives, est inclus dans ces axes.

Centre de recherche en sciences sociales de l'international, le CERI continue de préserver les thèmes majeurs qui ont contribué à sa reconnaissance nationale et internationale tout en encourageant les logiques d'innovation et d'ouverture, tant en termes de méthodes que d'interdisciplinarité.