Programme 2013-2014

Chaque séance portera sur les acteurs étatiques et non-étatiques qui interviennent dans l’élaboration de la politique étrangère dans une issue area spécifique (enjeux de sécurité, diplomatie économique, diplomatie culturelle, etc). On pense bien sur aux diplomates : qui sont ces acteurs administratifs particuliers et quel rôle exercent-ils ? Leur pluralisation et leur multiplication posent la question de la coordination entre les différents départements, notamment les Affaires étrangères et les autres ministères. Se pose aussi la question des acteurs non gouvernementaux impliqués dans la politique étrangère (ONGs, groupes d’intérêt, etc). C’est donc l’ensemble des relations intra- et inter-ministérielles, ainsi que sur les interactions entre acteurs étatiques et non-étatiques, sur lesquelles il faut se pencher, sans oublier la nature globale des régimes.
A chaque séance, deux intervenants présenteront leurs travaux sur l’élaboration de la politique étrangère dans une issue area spécifique en exposant les théories, méthodes et concepts adoptés. Leurs communications seront commentées par un discutant. Le fait d’avoir deux présentations permet une comparaison internationale des processus décisionnels dans le secteur qui est objet de la séance. Un tel schéma est cohérent avec l’ambition du groupe de proposer une comparaison intersectorielle et internationale, et d’en tirer des conclusions (e.g. variations des processus décisionnels en fonction des issue areas et des aires géographiques).

Séance 1 (16 octobre 2013): Pourquoi renouveler l’étude de la politique étrangère
• 1ère intervention : Christian Lequesne (CERI, Sciences Po), « L’étonnante modestie de l’étude de la politique étrangère et de la diplomatie par les sciences sociales françaises »
• 2ème intervention : Gilles Riaux (IRSEM), « Etudier la politique étrangère : état des lieux à partir de la revue Foreign Policy Analysis (2005-2013)
• 3ème intervention : Hugo Meijer (CERI, Sciences Po et IRSEM), « Politique étrangère et sociologie de l’action publique »

Séance 2 (21 novembre 2013): Sociologie du milieu diplomatique
• 1ère intervention: Alice Ekman (CERI, Sciences Po), « Les diplomates chinois : professionnalisation d'une carrière marquée par le double héritage culturel et communiste »
• 2ème intervention: Benoît d’Aboville (ancien ambassadeur), « Retour critique d’un diplomate français sur la pratique de sa profession »
o Discutant : Marie-Christine Kessler (Université Paris 2)

Séance 3 (18 décembre 2013): Nouvelles approches de la bureaucratic politics
• 1ère intervention : Hélène Dufournet (CERTOP, Université Toulouse 2 le Mirail), « Le piège rhétorique, entre conversion subie et stratégie choisie. L’engagement de la France dans le processus d'interdiction des armes à sous-munitions »
• 2ème intervention : Hugo Meijer (CERI, Sciences Po et IRSEM), « L’élaboration de la politique américaine de contrôle des exportations vers la Chine : acteurs et processus »
o Discutant : Thomas Lindemann (CESDIP, Université de Versailles Saint-Quentin)

Séance 4 (15 janvier 2014): Expertise, prospective et politique étrangère
• 1ère intervention : Justin Vaïsse (CAPS, Ministère des Affaires étrangères et Européennes), Titre de l’intervention à préciser
• 2ème intervention : Jean-Loup Samaan (Collège de Défense de l’OTAN), « Perspectives sur le rôle des think tanks dans l'élaboration de la politique de défense américaine »
o Discutant : Jenny Andersson (CEE, Sciences Po)

Séance 5 (5 mars 2014) : Politique étrangère et diplomatie culturelle
• 1ère intervention : Hans-Jürgen Lüsebrink (Université de Sarrebruck), « Les modèles de diplomatie culturelle de l’Allemagne et de la France en comparaison »
• 2ème intervention : Qian He (CERI, Sciences Po), « L’art contemporain chinois: le rôle des acteurs non institutionnels et non étatiques dans les relations culturelles de la Chine »
o Discutant : Mathias Delori (CNRS, Centre Emile Durkheim)

Séance 6 (9 avril 2014): Politique étrangère et diplomatie économique
• 1ère intervention : Merve Ozdemirkiran (CERI, Sciences Po), « Les entrepreneurs turcs au Kurdistan irakien »
• 2ème intervention : Laurent Warlouzet (Université d’Artois/LSE), «Les diplomates français et la construction de l’Europe au temps de la CEE »
o Discutant : Stanislas Jeannesson (Université de Nantes)

Séance 7 (7 mai 2014): Politique étrangère et aide au développement
• 1ère intervention : Gordon Cumming (Université de Cardiff), « French foreign and development policy towards Africa: political entrepreneurship in a harsh climate »
• 2ème intervention : Marc-Antoine Pérouse de Montclos (IRD, CEPED), « Humanitaires et diplomates : quelle confrontation ? »
o Discutants : Véronique Dimier (ULB, Bruxelles) et François Pacquement (Agence française du développement)

Séance 8 (4 juin 2014): Politique étrangère et sécurité intérieure
• 1ère intervention : Didier Bigo (Sciences Po et King’s College), « Le déplacement de la sécurité extérieure des ministères des affaires étrangères vers les ministères de l’Intérieur en Europe »
• 2ème intervention : Damien Simonneau (Centre Emile Durkheim et IRSEM), « Appréhender les décisions d'ériger des murs de séparation par les coalitions d'acteurs. Exemples de mobilisations pro-‘barrière’ en Israël et en Arizona. »
o Discutant : Guillaume Devin (CERI, Sciences Po)

Fin juin 2014 : Journée d’étude pour les doctorants