Overseas voting among Arab migrants in the EU

Auteurs: 

Depuis la fin des années 1990, un nombre croissant d'Etats accordent à leurs citoyens résidents à l'étranger le droit de participer aux élections de leur pays d'origine. La littérature sur le vote à distance s'est largement développée durant cette période, mais peu d'études de cas traitent des pays arabes et africains.
Dans un contexte de bouleversements politiques historique dans le monde arabe et d'un renouveau de l'émigration nord-africaine vers l'Europe depuis les années 1990, il semble intéressant d’examiner comment les gouvernements arabes ont répondu à la demande de participation démocratique parmi leurs citoyens à l’étranger et comment ces derniers ont fait usage du droit de voter à distance.
L’objectif de ce projet est donc d’évaluer ces réponses et ces usages en examinant les procédures pour voter à l’étranger et le comportement des électeurs à l’étranger. L'approche adoptée est comparative, entre deux pays arabes exportateurs de main d'oeuvre (Tunisie et Maroc) et deux pays européens qui accueillent ces populations immigrées (France et Italie).