Universalité et sélectivité dans les programmes sociaux

Séminaire LIEPP le 7 mai 2020, 12h30-14h30
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

L'axe Evaluation des politiques socio-fiscales a le plaisir de vous inviter au séminaire:

Universalité et sélectivité dans les programme sociaux

Jeudi 7 mai 2020, 12h30-14h30

Inscriptions à venir

Présentation:

 

Alain Noël

Professeur de science politique

Université de Montréal

 

« Les programmes pour les pauvres demeurent de pauvres programmes », dit-on souvent pour défendre l’universalité des programmes sociaux. Cet argument en faveur de l’universalité a été systématisé par Walter Korpi et Joakim Palme, qui parlent d’un « paradoxe de la redistribution » pour expliquer que l’on redistribue moins efficacement en enlevant aux riches pour donner aux pauvres qu’en prenant à tous pour redonner à tous. Quand tous bénéficient, tous acceptent davantage de contribuer. Ces conclusions sont toutefois remises en question depuis quelques années, si bien qu’on parle plus volontiers des avantages de la sélectivité. La présentation revisite d’abord l’argument de Korpi et Palme pour mieux étayer leur argument en faveur de l’universalité, puis elle pose la question de l’universalisme ciblé, une approche qui combinerait les bienfaits de l’universalité et de la sélectivité. À l’aide d’une nouvelle mesure de l’universalisme et d’une mesure du caractère ciblé (pro-poor) ou non des transferts sociaux, il est de fait possible de distinguer les pays qui pratiquent une forme d’universalisme ciblé (les pays nordiques et la Belgique, notamment) de ceux qui sont simplement universalistes (la France) ou sélectifs (les pays anglo-saxons). Les premiers redistribuent mieux et plus efficacement, et ils le font surtout parce qu’ils concentrent leurs transferts sociaux sur les personnes en âge de travailler.

Les composants de la redistribution monétaire

[Reportée] Table ronde LIEPP/EN3S 24 janvier 2020 - 12h30 - 14h00
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Le LIEPP et l'EN3S ont le plaisir de vous inviter à la table ronde : 

Les composants de la redistribution monétaire, une analyse en comparaison internationale 

Vendredi 24 janvier 2020, 12h30 - 14h00 (Nouvelle date à confirmer prochainement)

Salle du LIEPP

254 boulevard Saint Germain, 75007 Paris 

Inscription 

Présentation : 

En nous appuyant sur une base de données précédemment construite, nous cherchons à obtenir une image précise de la réduction des inégalités obtenue , pour chaque décile de revenu, dans les pays de l’OCDE. La première partie de l'étude caractérise la réduction des inégalités obtenue par les différents Etats : nous identifions les Etats qui adoptent une stratégie ciblée sur la réduction de la pauvreté, et ceux qui appliquent une stratégie plus générale d’égalisation des revenus tout au long de la distribution. La seconde partie explore la structure des systèmes de prélèvements obligatoires directs sur les ménages. Nous analysons en particulier le rôle des cotisations sociales dans la capacité redistributive du système, ainsi que les analogies structurelles que l’on retrouve d’un pays à l’autre. Une note finale compare les résultats que nous obtenons avec ceux d’une étude récente menée par une autre équipe de recherche, concernant la redistribution effective des systèmes socio-fiscaux de la France et des Etats-Unis.

Intervenants : 

 

Victor Amoureux

Collaborateur sur le projet « L'impact redistributif des modèles socio-fiscaux de protection sociale » au LIEPP 

 

 

 Elvire Guillaud

 CES - Université Paris 1 Panthéon Sorbonne 

 Chercheuse affiliée au LIEPP

 

 

 Michaël Zemmour 

 CES - Université Paris 1 Panthéon Sorbonne 

 Co- directeur de l'axe politiques socio - fiscales du LIEPP

 

Discussion : 

Jean-Marc Germain (Economiste, Direction des Etudes et Synthèses Economiques de l'INSEE)

Malka Guillot (ETH Zurich, IPP et WIL)

Dominique Libault (Directeur de l'EN3S)

Bruno Palier (CEE, Directeur du LIEPP)

 

Pour en savoir plus sur le projet LIEPP/EN3S :

  • LIEPP Policy brief n° 43 Prendre aux riches ou donner aux pauvres? Les sources de la redistribution monétaire selon les pays 
  • Synthèse du rapport Les déterminants de la redistribution monétaire, une analyse en comparaison internationale  
  • LIEPP Rapport n° 15 L'impact redistributif des modèles socio-fiscaux de protection sociale : analyse comparée internationale

Childcare, family policy and women's professional careers

Journée d'étude - 15 novembre 2019 - Salle H004 (28, rue des Saints Pères)
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Présentation : 

L'objectif de cette journée d'étude est de créer une discussion afin de lancer un nouveau projet de recherche autour de la garde de la petite enfance, des politiques familiales et des carrières féminines. L'idée étant de constituer un groupe interdisciplinaire de chercheurs qui travaillent dans ce domaine et d'établir des potentielles collaborations futures. Celle-ci prendra la forme de cinq présentations d'une demi-heure suivies d'un débat appronfondi de chaque sujet étudié. 

Programme :

Demographic changes and access to childcare 

9h00-9h15 : Arrival & coffee

9h15-9h30 : Welcoming words by Bruno Palier (LIEPP's director, CEE) and Clément Carbonnier (co-director of the socio-fiscal policies group research) 

9h30 - 10h30 : Gender, population ageing and economic growth in France since 1870

Miguel Sanchez-Romero (Vienna Institute of Demography/ Austrian Academy of Sciences) 

Joint work with Monserrat Botey & Hippolyte d'Albis

10h45 - 11h45 : Sharing or not sharing? Household, Division of Labour & Marital Status in France 1985 -2009

Hélène Périvier (Sciences Po, OFCE)

Joint work Lamia Kandil

12h00 - 13h00 : Access to childcare in France 

Montserrat Botey (Université d'Orléans & LIEPP)

Joint work with Clément Carbonnier, Emanuele Ferragina & Federico Filetti 

13h00 - 14h00 : Lunch Break 

Childcare and Women's professional careers 

14h00 - 15h00 : Non-standard work hours and grandparental childcare

Morgan Kitzmann (Université de la Sorbonne)

15h15 - 16h15 : Parental leave and the motherhood wage penalty in Spain

Marta Dominguez (OSC)  

Discussion & wrap up

DEFISC - Le coût d'opportunité des politiques d'incitations fiscales en France

Journée d'étude LIEPP - 18 novembre 2019
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

La France s'inscrit dans un mouvement général d'utilisation croissante de l'outil fiscal à des fins de politiques sociales, d'emploi ou de soutien à différents secteurs (culture, environnement...). Certaines mesures modifient le financement de ces secteurs tandis que d'autres utilisent l'outil fiscal comme alternative aux prestations directes. Ces politiques fiscales, en s'appuyant sur les incitations, constituent un instrument d'intervention publique aux propriétés économiques et politiques distinctes d'autres instruments (dépenses directes, réglementation). 

L'analyse du coût d'opportunité des dispositifs d'incitations fiscales sera abordé lors de cette journée d'étude de l'axe politiques socio-fiscales ainsi que leur efficacité pour répondre aux défis sociétaux actuels. 

Social rights: production, enjoyment, profit

Séminaire 8 avril 2019 - 12h30-14h30
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

 

Le LIEPP a le plaisir de vous inviter au séminaire: 

Social rights: production, enjoyment, profit 

Lundi 8 avril 2019, 12h30 - 14h30

Salle du LIEPP
254 boulevard Saint Germain, 75007 Paris 

[langue: anglais]

Inscription

Présentation: 

Guillermo Larrain Guillermo Larrain 

Associate Professor, Faculty of Economics and Business 

University of Chile

Visiting professor, Sciences Po

 

I will present one chapter of a forthcoming book called "The Constitution of the Economic System", which analyses the structure of institutions (and among them, Constitutions) and their implications for the economy. In this chapter I discuss, from the standpoint of a Chilean social security sytem, how likely is and which conditions should be imposed upon participants if the objective is to reconcile the values of social rights with private provision in one subsystem. In order to do so, I will expose what we have termed the "Regime of public interest" (Atria, Larrain, Benavente, Couso and Joignant, 2013) as a regime suitable for accommodating private provision. We shall discuss in detail public schooling and pensions. 

Discutant: 

Michael Zemmour 

Michaël Zemmour 

Assistant Professor of Economics, University Lille 1

Co-director of "Socio-fiscal Policies" Research Group