Effets du Programme National pour la Rénovation Urbaine (PNRU)

Chercheur du LIEPP:

Nina GUYON (Université nationale de Singapore, chercheure affiliée au LIEPP)

Le programme national de rénovation urbaine (PNRU), institué par la loi du 1er août 2003 pour la ville et la rénovation, visait à restructurer les quartiers en difficulté définis par la loi dans un objectif de mixité sociale et de développement durable. Ce programme consistait principalement en des opérations d'aménagement urbain, de réhabilitation, de résidentialisation, de démolition et de création de logements et d'équipements publics ou collectifs, de création et de réhabilitation d'équipements commerciaux. 

Le LIEPP, en la personne de Nina Guyon, se propose d’évaluer et d’analyser les impacts du PNRU au regard de certains des objectifs visés. Cette recherche est réalisée dans le cadre de partenariats avec le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU).

La recherche comporte deux volets.

 

  • Effets du programme national de rénovation urbaine sur le peuplement du territoire, la ségrégation sociale scolaire et les parcours scolaires des enfants

Ce volet fait suite au rapport publié par le LIEPP de Sciences Po en 2017 intitulé « Quels effets de la rénovation urbaine sur les quartiers ciblés ? ». La présente étude s’intéresse aux effets du PNRU sur les agglomérations ayant bénéficié du PNRU, échelle géographique clé pour analyser les effets du programme sur la mixité sociale résidentielle entre les quartiers et le reste de l’agglomération. Divers types de données administratives seront utilisées : les données « CGDD-SDES / DGFIP Filocom » permettant d’analyser l’évolution de la mixité résidentielle des revenus sur le territoire français ; les données FAERE de la Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance (DEPP) permettant d’étudier l’évolution de la ségrégation sociale scolaire sur le territoire français ainsi que les parcours scolaires des enfants des agglomérations ayant bénéficié du PNRU ; enfin, les données de l’ANRU de programmation et d’engagements et l’enquête Livraisons permettront d'aborder les effets du PNRU selon l’intensité et la nature des interventions ayant eu lieu sur les quartiers.

 

  • Effets du programme national de rénovation urbaine sur la délinquance et le sentiment d’insécurité

Autres chercheurs associés : Camille HEMET, Professeure associée (Paris School of Economic), Arnaud PHILIPPE, Research Fellow (Institute for Advanced Study, Toulouse).