Le mag

  • Tout voir
  • Dossier
  • Interview
  • News
1 - 5 / 271
  • Dossier

    Il était une data : 96 % des DRH considèrent que le rôle du manager dans le modèle d'entreprise post-crise sera de donner du sens.*

    Se sentir utile au travail, trouver du sens dans ses missions, avoir un impact positif sur son environnement… Les salariés n’éprouvent plus uniquement le besoin de réussir mais de se réaliser professionnellement. La crise du Coronavirus a contribué à redéfinir les priorités des collaborateurs pour être davantage en phase avec leurs aspirations personnelles. Un désir entendu par les DRH puisque 96 % d’entre eux attendent des managers qu’ils donnent du sens aux missions des salariés (contre 60 % en 2019 !). Mais comment conjuguer quête de sens et qualité de vie au travail ?

  • Interview

    Pour les grands groupes comme Bonduelle, la certification est un défi au long cours

    L’entreprise Bonduelle s’est lancée depuis deux ans dans un défi de taille : parvenir à obtenir la certification B Corp pour l’ensemble de son groupe. Un challenge des plus ambitieux, au regard de son périmètre. L’organisation compte aujourd’hui 14.600 collaborateurs et 56 sites industriels. Elle est présente à travers le monde, avec des implantations stratégiques en Europe occidentale, en Russie et à travers le continent américain. 

  • Interview

    Dans les entreprises, la RSE portée par la crise

    C’est une « percée » qui a été remarquée. Dans une enquête menée par l’Association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH) auprès de ses adhérents en septembre 2020, la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) s’est imposée comme l’une des priorités principales des DRH pour 2021. « Le développement d’actions RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) » est apparu ainsi en deuxième position, derrière « l’accompagnement du management ». Avec 53 % des sondés, le sujet a connu une progression remarquable sur un an (+ 26 %). 

  • Interview

    Des entreprises B Corp portées par des ambitions multiples

    Pourquoi devenir B Corp ? A chaque entreprise sa réponse. Réduire son impact environnemental, démontrer facilement ses actions à ses clients… Voici comment deux sociétés qui tirent profit aujourd’hui de leur certification.

  • Dossier

    Pourquoi la certification B Corp attire les entreprises ?

    Contrôle des consommations d’énergie, relation avec les fournisseurs, mécanisme d’évaluation des collaborateurs, gestion des déplacements professionnels… Les entreprises souhaitant obtenir la certification B Corp le savent : elles doivent se pencher sur une multitude de critères sociaux, sociétaux et environnementaux pour espérer décrocher le label. Une certification exigeante qui est aujourd’hui en plein développement.

46 - 50 / 54
  • Dossier

    Trajectoires de femmes : cap vers le sommet !

    Depuis plusieurs années, Sciences Po s’engage avec détermination en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

  • Dossier

    Certificat culture économique et sociale - retours d'expériences

    Face aux défis qui se posent, il est important que les acteurs du dialogue social puissent se former et se professionnaliser. C’est pourquoi, Sciences Po Executive Education et l’association Dialogues se sont associés afin de créer le certificat Culture économique et sociale.

    Ce parcours de 13 jours délivre des enseignements théoriques sur les enjeux de notre société et des outils concrets orientés vers la pratique syndicale des participants.

  • Dossier

    Le programme - Développement du Leadership - d’Humanis ou comment cultiver ses talents

    Il y a quatre ans, le groupe de protection sociale Humanis a décidé de mettre en place un programme de développement du leadership. Objectif : fédérer une communauté de managers au service de la stratégie du Groupe. Humanis a choisi Sciences Po Executive Education pour l’accompagner dans la construction et l’animation de ce programme ambitieux. Retour sur une formation qui a fait ses preuves.

  • Dossier

    Vieillissement de la population: une préoccupation majeure pour Pékin

    Dan Fan est titulaire d'une maîtrise de gestion de l'Université de Wuhan et actuellement étudiante au sein de l'Executive Master Politiques du vieillissement et silver économie (promotion 2016). Elle est intervenue lors de la conférence internationale sur le thème "Le vieillissement : nouveau défi de politique publique" co-organisée par Sciences Po, l'université centrale des Finances et de l'économie de Pékin, et l'École nationale du développement fiscal.

    Dan a bien voulu répondre ici à nos questions.

  • Dossier

    La compliance : au-delà des sentiers bancaires

    Depuis 10 ans, la réglementation internationale a rendu incontournable la notion de conformité – de compliance – pour toutes les activités bancaires et financières. Dans un monde en mutation rapide, les risques auxquels sont exposées les banques sont multiples et protéiformes. Si la conformité permet d’assurer une meilleure gestion de ces risques, la fonction ne se limite pas à une définition en négatif (le risque de non-conformité). Bien plus, la conformité a su démontrer sa capacité à être créatrice de valeur.

56 - 60 / 138
21 - 25 / 79