Gabriele MARIANI, Promotion 2021

Gabriele MARIANI, Promotion 2021

Research Executive à Kantar Public (Bruxelles) | Diplômé du Master en Sociologie
  • Gabriele MARIANI, Diplômé du Master en Sociologie (Promotion 2021)Gabriele MARIANI, Diplômé du Master en Sociologie (Promotion 2021)

Pouvez-vous retracer votre parcours universitaire ?

J'ai obtenu une licence de Philosophie, Études Internationales et Économiques à l'Université Ca' Foscari de Venise avant de rejoindre Sciences Po. J'avais également passé un an en échange au King's College de Londres, où j'ai découvert mon intérêt pour la recherche sociale. J'ai choisi ensuite d'intégrer le Master Recherche en Sociologie de Sciences Po parce que j'aimais dans les enseignements proposés, le mélange de théories sociologiques et de sciences politiques, ainsi que l'accent mis sur la méthodologie.

Comment est né votre intérêt pour la Sociologie ?

J'ai grandi dans une famille où l'on parlait souvent de politique. Par conséquent, depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours été intéressé par les questions politiques et l'actualité en général. En découvrant la philosophie au lycée, et davantage encore en licence, je me suis rendu compte que cet intérêt était strictement lié à la compréhension de la société en général. D'où mon choix d'étudier la sociologie et de travailler plus tard dans la recherche sociale.

Que vous ont apporté vos années d’études à L’École de la recherche ?

Grâce au Master Recherche en Sociologie, j'ai appris à regarder les phénomènes politiques à travers une perspective sociologique. J'ai également approfondi ma compréhension des différentes méthodes de recherche sociale en les mettant en pratique à travers l'écriture de mon mémoire de recherche. Cette dernière expérience a été particulièrement formatrice pour moi, et la connaissance des méthodes de recherche sociale s'est avérée également utile dans mon emploi actuel.

Quel est l’enseignant-e ou l’enseignement qui vous a le plus marqué ?

Le mémoire de master a été une expérience particulièrement formatrice pour moi, tant d'un point de vue personnel que professionnel. Je suis très reconnaissant au Professeur Emanuele FERRAGINA de m'avoir soutenu dans ce parcours. Le cours Sociologie Économique avec la Professeure Sophie Dubuisson-Quellier m'a particulièrement impressionné, et a inspiré mon sujet de mémoire. Après avoir étudié les marchés et les relations économiques sous l'angle seulement de l'économie pendant ma licence, ce cours de sociologie a vraiment transformé ma façon de voir ces phénomènes.

Quels souvenirs gardez-vous de votre école, de votre promotion, de vos enseignant-e-s ?

Je garde de bons souvenirs de mes journées à l'École de recherche. Malgré les contraintes imposées par la pandémie de Covid-19 durant mon séjour, j'ai trouvé à l'École de recherche une petite communauté d'étudiants et de professeurs attentifs les uns aux autres. Le travail que nous avons effectué avec SORA, l'Association de l'École de la recherche, a prouvé l'engagement continu et la résilience de la communauté étudiante pendant ces moments difficiles. C'est ce qui caractérise l'ensemble de la communauté de Sciences Po.

Quelle fonction occupez-vous aujourd’hui ?

Je suis actuellement Research Executive pour Kantar Public, une organisation multinationale de recherche et de conseil dans le domaine politique et institutionnel. Basé à Bruxelles, je travaille sur des études d'opinion publique pour l'UE et d'autres organisations internationales.

Quelles ont été les principales étapes de la construction de votre projet professionnel ?

Avant de rejoindre Sciences Po, j'avais déjà effectué un premier stage pour travailler sur des enquêtes emploi jeunes diplômés à l'université Bocconi à Milan. Cette expérience m'a fait prendre conscience de l'intérêt de la recherche dans le secteur privé. Cependant, après un deuxième stage dans le domaine des études de marché et de la RSE effectué pendant mes années à Sciences Po, j'ai réalisé que je préférai me concentrer sur la recherche politique. Par conséquent, après avoir obtenu mon diplôme, j'ai rejoint Kantar Public en tant que stagiaire, puis j'ai obtenu un poste permanent.

Quelles ont été les contributions de votre formation à la fonction que vous occupez aujourd'hui ?  

Ma compréhension des différentes méthodes de recherche sociale s'est avérée très utile dans la fonction que j'occupe aujourd'hui. L'apprentissage de l'utilisation de R et l'habitude de travailler avec de grandes bases de données ont également constitué une bonne pratique pour ce poste. La connaissance de la politique et de la sphère institutionnelle est également essentielle.

Auriez-vous un conseil à donner à un-e  étudiant-e qui souhaite s'orienter vers le secteur d’activité dans lequel vous travaillez aujourd'hui

Je suggérerais à toute personne souhaitant travailler dans le domaine de la recherche politique et sociale de tirer le meilleur parti des enseignements méthodologiques dispensés à l'École de la recherche et aussi de l'écriture du mémoire de recherche. En plus de cela, de profiter des opportunités de stage offertes aux étudiants de Sciences Po mettant à profit ainsi le temps qu'ils ne consacrent pas strictement au Master. Il existe également diverses associations étudiantes à Sciences Po, ou ailleurs, qui peuvent vous donner l'occasion de publier des rapports ou des articles traitant de sujets d'actualité susceptibles d'intéresser les recruteurs et les futurs clients.

En savoir plus

=> Voir tous les portraits de diplômées et diplômés

[ Février 2022 ]

 

 

Tags :
Retour en haut de page