Stéphane Paquin

  • Sciences PoSciences Po

Stéphane Paquin (doctorat Sciences Po Paris 2001) est professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique. Il est directeur du Groupe de recherche et d’études sur l’international et le Québec (GERIQ) et directeur de recherche au Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM). Il est également co-directeur de la collection « Politique mondiale » aux presses de l’Université de Montréal. Il a été professeur agrégé à l'Université de Sherbrooke, visiting predoctoral fellow et chargé de cours à l'Université Northwestern de Chicago, maître de conférence à Sciences Po Paris, professeur invité à l’Université de Montréal, professeur associé à l’UQAM et directeur général par intérim de l'Association internationale de science politique (International Political Science Association).

Il a rédigé, corédigé ou dirigé 28 livres ou revues scientifiques et publié une centaine d’articles sur l’économie politique internationale et comparée, sur la réforme de l’État et la social-démocratie, sur la politique internationale des États fédérés ainsi que sur le Québec en comparaison. Il a obtenu de nombreuses bourses prestigieuses, dont une Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale, une Fulbright distinguished Chair in Quebec studies à la State University of New York, des financements du CRSH, du FQRSC et le PIERAN. Il a été sélectionné en 2008 dans le prestigieux International Visitor Leadership Program du gouvernement américain. M. Paquin est également ambassadeur accrédité du Palais des congrès de Montréal car il a été le président du comité d’organisation du congrès mondial de sciences politiques à Montréal en 2014. Ce congrès a eu des retombées économiques pour Montréal estimée à 6 millions de dollars.

A Sciences Po, il enseignera le cours "Theories of international political economy" : Most specialists date international political economy’s (IPE) birth to the year 1970, when British scholar Susan Strange published an article entitled “International Economics and International Relations: A Case of Mutual Neglect” in 1970. Since then IPE has become one of the most popular fields in international relations with security issues. To describe a global and cross-area perspective of IPE debates which have been neglected in political science because of the domination of the US and Eurocentric approaches, we can adopt Immanuel Wallerstein’s concepts of core, semi-periphery and periphery. The core of the theoretical production in IPE is indisputably consisted of the American orthodox school. Even critics of orthodox IPE concede it is the school that has produced the principal debates and theories and that has dominated the discipline since the 1970s. The semi-periphery is constituted of the Neo-Gramscian and the British school, they are part of a larger heterodox approach. The periphery is constituted of the green and the feminist IPE. The goal of this chapter is to explain the differences between these theoretical approaches of IPE.