Journées d’étude : Chantiers au travail. Activités et temporalités

Le 27 mai 2021 de 9h à 17h en visioconférence et sur inscription
  • ©shutterstock-Bannafarsai_Stock©shutterstock-Bannafarsai_Stock

Le travail en chantier renvoie à un cas emblématique d’activités de prototype où domine l’importance de l’imprévisibilité et le poids des ajustements au cas par cas élaborés dans le cours de l’action. Pour cette raison, les chantiers donnent lieu à un double travail d’organisation mis en œuvre lors de la planification des travaux et tout au long de l’activité elle-même.

La forme chantier se déploie dans de nombreux domaines qui méritent d’être explorés. Les finalités du chantier sont en effet variées : extraction, fouille, production, démolition, restauration, maintenance etc. Il s’agira au cours de cette journée de caractériser de manière comparative les contours d’une telle activité en réfléchissant plus particulièrement aux modalités d’articulation des temps et des espaces de travail dans des secteurs aussi divers que les travaux publics, l’exploitation forestière, l’industrie de flux, l’archéologie, le cinéma, l’art contemporain, les mines, le transport.

Les chantiers prennent place souvent au sein d’autres activités professionnelles et d’autres organisations lorsqu’il s’agit par exemple de procéder à des interventions de maintenance qui entravent la continuité de la production ou lorsque, déployés dans la ville, ils menacent l’ordre du quotidien des habitants. Il faut alors composer avec un environnement récalcitrant susceptible de freiner la progression de l’activité. Comment est négociée et s’articule une activité encastrée dans un espace parfois approprié par d’autres ou dont on ne maîtrise pas toujours les contours ? Parce que le chantier est à la fois un espace de travail et un matériau de travail, l’agencement des gestes et des corps est souvent un enjeu pour celles et ceux qui y interviennent. A quels types de risques sont confrontés les intervenants sur un chantier ? Dans quelle mesure les contraintes et les enjeux de cohabitation spatiale sont-ils négociés ? Que peut-on dire des manières d’agir, de voir, de se déplacer, de s’organiser mobilisées pour assurer l’ajustement nécessaire à la coordination de l’action dans l’espace et le temps ?

 

Cette journée d’étude est organisée en partenariat avec le RT23 de l’Association française de sociologie (Travail, activités technique).


Replay du débat : Les luttes, moteur du capitalisme ? État, capital, travail du 12 avril 2021

Avec Christian Chavagneux, Maryse Dumas, Pierre François, Claire Lemercier, Emmanuel Maurel et Thomas Piketty.
  • Débat sur zoomDébat sur zoom

Séminaire doctoral du 7 mai 2021

Faire valoir le social en y mettant les formes. L’économie sociale face à la formalisation
Vincent Himmer
  • ©shutterstock-Jerome.Romme©shutterstock-Jerome.Romme

Intervention de Vincent Himmer, doctorant au CSO
Faire valoir le social en y mettant les formes. L’économie sociale face à la formalisation.

La finalité du séminaire doctoral est de favoriser les échanges entre les chercheurs et les doctorants du laboratoire autour des différents axes de recherche du CSO.

Ce séminaire a lieu les vendredis de 10h à 12h, en visioconférence actuellement. 

Si vous souhaitez y assister, merci de contacter Samia Ben.

En savoir plus sur le programme doctoral

FacSem of Sciences Po

Data science’s beginnings: an epistemological hole, the digital age, and some reflexive creativity
With Philipp Brandt - 22 avril 2021
  • ©shutterstock-Wright Studio©shutterstock-Wright Studio

FacSem - 22 avril de 12h30 à 14h00


La direction scientifique de Sciences Po vous invite au FacSem de Philipp BRANDT, Assistant Professor au CSO.

Il y présentera ses travaux autour du thème "Data science’s beginnings: an epistemological hole, the digital age, and some reflexive creativity".

Son exposé sera discuté par Jen SCHRADIE, Assistant Professor à l'OSC, Sciences Po.

Ce FacSem est organisé à distance de 12h30 à 14h00.


Pour y assister, veuillez vous inscrire auprès de marina.abelskaiagraziani@sciencespo.fr

Séminaire doctoral du 16 avril 2021

L’implantation d’une nouvelle pratique de la finance durable : l’impact investing à Genève
Noé Kabouche
  • ©shutterstock-Sanook.pic©shutterstock-Sanook.pic

Intervention de Noé Kabouche, doctorant au CSO
L’implantation d’une nouvelle pratique de la finance durable : l’impact investing à Genève.

La finalité du séminaire doctoral est de favoriser les échanges entre les chercheurs et les doctorants du laboratoire autour des différents axes de recherche du CSO.

Ce séminaire a lieu les vendredis de 10h à 12h. 

Si vous souhaitez y assister, merci de contacter Samia Ben.

En savoir plus sur le programme doctoral

Tags :
Retour en haut de page