Jean-Noël Jouzel

Directeur de recherche CNRS
Santé environnementale, Santé au travail, Production de l'ignorance

Axes de recherche

  • Action publique, transformation de l’Etat
  • Droit, normes, régulations
  • Savoirs, sciences et expertise

biographie

Jean-Noël Jouzel travaille sur les controverses liées aux enjeux de santé environnementale et de santé au travail. Dans une perspective croisant science studies, sociologie de l’action publique et sociologie des mobilisations, ses recherches participent à l’essor actuel des travaux sur la construction sociale de l’ignorance. Ses enquêtes actuelles portent sur les pesticides et leurs effets sur la santé des populations exposées (travailleurs et riverains), sur la surveillance des risques chimiques liés aux nanomatériaux, et sur le rôle de la médecine hospitalière dans la connaissance et la reconnaissance des maladies professionnelles.

publications

  • CAVALIN, C., HENRY, E., JOUZEL, J.-N. et PELISSE, J. (dir.) (2020), Cent ans de sous-reconnaissance des maladies professionnelles, Paris, Presses de l’Ecole des Mines. https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/CSO/hal-03109382
  • JOUZEL, J.-N. (2019), Pesticides. Comment ignorer ce que l’on sait, Paris, Presses de Sciences Po. https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/CSO/hal-02959871
  • DEDIEU, F. et JOUZEL, J.-N. (2015), « Comment ignorer ce que l’on sait. La domestication des savoirs inconfortables sur les intoxications des agriculteurs par les pesticides », Revue française de sociologie, vol. 56, n°1, p. 105-133. Article ayant fait l’objet d’une traduction en anglais : « How to ignore what one knows. Domesticating uncomfortable knowledge about pesticide poisoning of farmers in France », Revue française de sociologie, vol. 55, no 4, p. 1-27, 2015. https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/CSO/hal-01520667
  • JOUZEL, J.-N. et DEDIEU, F. (2013), « Rendre visible et laisser dans l’ombre. Savoir et ignorance dans les politiques de santé au travail », Revue française de science politique, vol. 63, n° 1, p. 29-49. Article ayant fait l’objet d’une traduction en anglais : « Brought to light but left in the dark. Knowledge and ignorance in occupational health policies », Revue française de science politique, vol. 63, no 1, p. 21-40. 
    https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/CSO/hal-02642282
  • JOUZEL, J.-N. (2013), Des toxiques invisibles. Sociologie d’une affaire sanitaire oubliée, Paris Editions de l’EHESS.https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/CSO/hal-01496724

Voir toutes les publications

enseignement

A Sciences Po

"Risque et expertise : une introduction à la sociologie de la santé et de l'environnement", M1, Psia ;

"Sociologie des sciences", M1 de sociologie ;

"Conduite de la recherche", M1 et M2 de sociologie.

A l'EHESS

"Santé, travail, environnement. Les effets sur la santé de l’industrialisation, de la connaissance à la reconnaissance", M1 du parcours « Savoirs en sociétés-Santé, médecine et questions sociales ».

autres responsabilités

Membre de l’expertise collective « Effets des pesticides sur la santé » de l’Inserm (2018-2020)

Co-organisateur du « Séminaire de réécriture » du Centre de sociologie des organisations (depuis 2018)

Co-pilote (avec Renaud Crespin) de l’axe « Savoirs, sciences et expertise » du Centre de sociologie des organisations (depuis 2017)

Membre du Conseil scientifique « Riverains de cultures, pesticides et santé » de Santé publique France (2017-2020)

Membre de la Commission des risques liés à l’environnement du Haut conseil de santé publique (2017-2020)

Membre nommé de la Commission scientifique spécialisée en Sciences économiques, sociales et de gestion de l’Inra (CSS-SESG) (2015-2019)

Membre du groupe de travail "Travailleurs agricoles et pesticides" constitué par l'ANSES (2012-2016)

formation

2018 :
Habilitation à diriger des recherches en sociologie, Sciences Po Paris, avec un mémoire original intitulé L’usage contrôlé des pesticides. Sociologie d’un mythe d’action publique, et pour garante Madeleine Akrich (Centre de sociologie de l’innovation, Mines-ParisTech).

2006 :
Docteur en science politique pour une thèse intitulée Une cause sans conséquences : comparaison des trajectoires politiques des éthers de glycol en France et en Californie, sous la direction de Claude Gilbert, UMR 5194 PACTE/Science Po Recherche, IEP de Grenoble, Université Pierre Mendès-France, Grenoble 2.

2002 :
DEA de sociologie politique et analyse des politiques publiques à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, sous la direction de Pierre Lascoume ; Magistère d’Humanités Modernes de l’Université Paris X / ENS Cachan.

Reçu au concours de l’Agrégation de Sciences économiques et sociales.

2000 :
Maîtrise de sociologie à l’Université Paris X Nanterre / ENS Cachan.

1999 :
Licence d’économie à l’Université Paris X Nanterre / ENS Cachan.

1998 :
Reçu au concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, section sciences sociales.

Carrière professionnelle

Directeur de recherche depuis septembre 2020.

Dernières publications

Voir toutes les publications de Jean-Noël Jouzel
Retour en haut de page