Paul Morin

Paul Max Morin est doctorant en sciences politiques à CEVIPOF-Sciences Po
sous la direction d'Anne Muxel avec une co-direction à l'université de
Portsmouth (RU) de Natalya Vince. Sa recherche porte sur la mémoire qu'ont
les jeunes français de la colonisation et de la guerre en Algérie et en
quoi ces représentations influencent leur socialisation politique. Cette
recherche est financée dans le cadre d'une CIFRE par le Ministère des
Armées, Office National des Anciens Combattants (ONAC) où il occupe un
poste de chargé de mission sur le programme Histoire et Mémoires de la
Guerre d'Algérie (HMGA). Il est titulaire d'un Master en Urban Policy de la
LSE et de Sciences Po (2010) et fût le directeur du Mouvement Antiraciste
Européen - EGAM de 2011 à 2016. Publications récentes : Morin, P.M., 2020.
Cultural Insecurities and the Desire for Separation: Political
Articulations of the Memory of the Algerian War in France. Modern Languages
Open, (1), p.29. DOI: http://doi.org/10.3828/mlo.v0i0.325

Sujet de thèse 

"Les guerres d'Algérie : enjeux de mémoire dans la socialisation politique des jeunes", sous la direction d'Anne MUXEL.

Résumé de sa recherche :
 
"Mon projet se propose d’apporter une contribution à la compréhension du rapport des jeunes Français à la guerre d’Algérie et ses mémoires. En nous appuyant sur un dispositif d’enquête comportant à la fois un volet quantitatif et une approche qualitative, nous chercherons d’une part à établir les connaissances que les jeunes d’aujourd’hui ont de cette période de l’histoire française, et, d’autre part, à étudier la façon dont les mémoires qui lui sont associées s’agrègent ou se diffractent au sein des différentes jeunesses appartenant à la troisième et quatrième générations issues des groupes directement concernés (Harkis, Pieds-Noirs, Soldats du contingent, juifs d’Algérie, OAS, Indépendantistes, immigrés...), porteurs de mémoires spécifiques. Cette recherche permettra aussi de saisir les usages que ces jeunes font du passé et de leur histoire et de repérer l’instrumentalisation de celle-ci dans leur identité sociale, culturelle et politique présente. Nous porterons une attention particulière au rôle joué par ces mémoires dans le processus de leur socialisation politique, dans la construction de leurs choix et de leurs valeurs, dans le rapport qu’ils nouent aux autres et à la société française dans son ensemble".

paul.morin@sciencespo.fr

Thèmes de recherche

Retour en haut de page