Guillaume Levrier


Diplômé du collège universitaire (cursus Euro-Asie) et du master Affaires Publiques de Sciences Po, enseignant au collège universitaire depuis 2016, Guillaume Levrier a travaillé pendant deux ans à la Banque Européenne d’Investissement (BEI) avant de poursuivre ses études. L’objectif de son projet de recherche est d’analyser les mécanismes de prise de décision aboutissant à des politiques publiques en matière d’édition du génome humain. L’étude comparée des contextes nationaux et internationaux cibles (Europe, Etats-Unis et Chine, avec un focus particulier porté sur la France) permettra de dresser une typologie des méthodes et des options disponibles afin d’accompagner les pouvoirs publics face à l’émergence des biotechnologies reposant sur l’usage des nucléases.

Diplômé du collège universitaire (cursus Euro-Asie) et du master Affaires Publiques de Sciences Po, enseignant au collège universitaire depuis 2016, Guillaume Levrier a travaillé pendant deux ans à la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Il est actuellement doctorant au CEVIPOF en Politique Comparée sous la direction de Virginie Tournay.

Sa thèse porte sur les enjeux institutionnels de l’édition du génome, et s’inscrit dans le projet ANR ComIngGen. L’objectif de son projet de recherche est d’analyser les mécanismes de prise de décision aboutissant à des politiques publiques en matière d’édition du génome humain. L’étude comparée des contextes nationaux et internationaux cibles (Europe, Etats-Unis et Chine) permettra de dresser une typologie des méthodes et des options disponibles afin d’accompagner les pouvoirs publics face à l’émergence des biotechnologies reposant sur l’usage des nucléases.

Il développe pour cela une méthode logicielle open-source.

Sujet de thèse

Les enjeux institutionnels de l’édition du génome. Comparaison États-Unis, Europe et Chine.
Direction Virginie Tournay.

guillaume.levrier@sciencespo.fr

Thèmes de recherche