Plurispace

Responsable : Riva Kastoryano

La question de la diversité et de l’intégration occupe les débats publics, les agendas politiques et les sciences sociales depuis des décennies. En Europe, elle renvoie à l’installation des populations issues de l’immigration des années 1960, appelés désormais « post-migrants » à leur mode d’organisation, à l’expression des identités collectives, aux revendications de reconnaissance et de représentation, au rôle de la religion dans l’espace public et à l’influence croissante des solidarités transnationales et des politiques dites de diaspora engagées par les pays de départ.
PLURISPACE souligne que ces questions ne peuvent pas être étudiées sans tenir compte de la multiplicité des espaces publics en Europe, de la diversité des groupes ethno-religieux (nationalité, ethnicité, religion) et de différents modes d’intégration. Pour mieux cerner la complexité et la multiplicité des espaces publics européens, PLURISPACE s’appuie sur quatre approches qui portent sur la gestion de la diversité : le multiculturalisme, l’interculturalisme, le transnationalisme et le cosmopolitisme. Chacune d’elles a une vision théorique, politique et normative de l’espace public ainsi que de la diversité, de l’égalité et de la solidarité. La plupart des études sur l’intégration des post-migrants se sont contentées d’une seule approche théorique et ont donné lieu à des interprétations contestées et des à débats controversés quant à la définition d’un espace public démocratique. Aucune étude n’a comparé ou opposé ces quatre approches. PLURISPACE propose précisément de prendre en considération ces quatre perspectives pour comprendre la multiplicité des espaces publics européens ; l’objectif étant de contribuer à définir une nouvelle théorie normative de l’intégration et de la gestion de la diversité et Europe. A partir d’études empiriques sur la perception et l’interprétation de ces quatre approches par des acteurs à la fois impliqués dans l’organisation des groupes ethno-religieux et des acteurs locaux, ce projet nous permettra de clarifier les relations entre ces multiples visions de l’intégration dans l’espace public européen.
Au-delà des frontières de la seule Union européenne, PLURISPACE inclut dans la recherche la Norvège (pays non membre de l’Union), la Grande-Bretagne (une nouvelle catégorie d’ex-membre) et la dimension transnationale qui comprend certains pays de départ des post-migrants, actifs dans des politiques de diaspora.

PLURISPACE est coordonné par le Centre de recherche internationale de Sciences Po (CERI) et a trois partenaires : l’Université de Bristol (GB), l’Université d’Oslo (Norvège) et l’Université de Pompeu Fabra (Espagne).