Catastrophes et risques

Ce groupe de recherche, animé au CERI par Sandrine Revet, regroupe plusieurs chercheurs de différentes institutions qui abordent la thématique des catastrophes et des risques. Il s’est articulé, depuis 2009, autour du séminaire Catastrophes et risques qui a permis de penser une anthropologie des dispositifs de gestion des catastrophes, et de consolider un ensemble de travaux sur les catastrophes, de les faire discuter ensemble en les sortant de leurs spécificités (catastrophes "naturelles", "technologiques", drames sanitaires, catastrophes nucléaires etc). Le séminaire a placé les recherches empiriques sur des situations "à risque" ou des catastrophes au cœur de la discussion. Les terrains de l’urgence provoquée par des catastrophes conduisent à des formes de gouvernance inédites dans lesquelles des états souverains, des forces militaires et des ONG interviennent au nom des nouveaux paradigmes de la sécurité, de l’humanitaire et du secours. Comment les populations exposées interagissent-elles avec ces dispositifs de prise en charge ? Quelles dynamiques de recompositions sociales sont mises en œuvre dans les tensions propres aux situations d'aléa et de cataclysme? Comment émergent les "cultures de la catastrophe" ? Quelles ressources politiques et critiques apparaissent alors dans ces situations d’exception ? Comment les populations et les acteurs de l’urgence s’en emparent-ils dans l’urgence ?

Le séminaire a abordé les thématiques suivantes : Catastrophes, risques et sciences sociales (2009-2011, avec Julien Langumier) ; Simulations (2011-2012, avec Marc Elie et Frédéric Keck).

En 2012-2013, trois journées thématiques ont été organisées : Haïti : après la catastrophe ; Sciences et désastres ; Catastrophes et religions.

Entre 2012 et 2014, le groupe s’est associé avec Sophie Houdart et Vanessa Manceron du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparée (LESC) de Nanterre pour animer le séminaire La mesure du danger. En 2015, en collaboration avec Alain Musset du Centre de recherches historiques de l’EHESS et Virginia Garcia Acosta du CIESAS au Mexique, il a abordé la thématique "Dialogues et discours croisés : catastrophes et interdisciplinarité", et en 2016-2017, avec Vanessa Manceron, celle de "Ce que le droit fait à la « nature ». Catastrophes, risques, environnement et justice".

Le groupe de recherche est actuellement impliqué dans le projet ANR RAVEX. Au CERI, Jan Wörlein, chercheur post-doctorant, vient consolider l’équipe. Outre la préparation de l’enquête en Martinique, il est en charge de la coordination de l’équipe sciences sociales de ce projet multidisciplinaire.

Une liste de diffusion Info Catastrophes et risques est animée par Sandrine Revet. Pour s’abonner : sandrine.revet@sciencespo.fr