Alter-citoyens au Moyen-Orient. Inventer les résistances en temps de violence (IMAGIN-E)

 
Responsable(s)

Stéphanie Latte Abdallah

A propos

Depuis une décennie, engagements alternatifs et inventions citoyennes ont émergé au Moyen-Orient dans des situations de conflit ou de crise marquées par différentes formes de violence, où les États sont absents ou contestés parce que considérés défaillants, corrompus ou trop autoritaires. IMAGIN-E fait l’hypothèse que ces contextes génèrent des initiatives et des résistances qui constituent des alternatives politiques, économiques et écologiques dont la portée est plus directement et radicalement politique. Pour les citoyen·ne.s qui les mettent en œuvre, ces engagements conjuguent en effet des nécessités politique, économique et environnementale et renvoient, en partie seulement, à d'autres formes d’innovations sociales dans les domaines de l'économie solidaire, de la décroissance et de l’écologie sociale. Ces situations sont ainsi particulièrement heuristiques pour notre compréhension des engagements alternatifs en général et de pratiques préfiguratives, essentiellement analysés en Europe et en Amérique du Nord et du Sud.
Contrairement aux mobilisations et aux mouvements sociaux jusqu’ici étudiés au Moyen-Orient, ces engagements alternatifs ne destinent pas leurs revendications aux gouvernants et aux organisations politiques instituées. Ils sont avant tout pragmatiques et mobilisent par des pratiques productives et entrepreneuriales, dans une perspective d’autonomie. Ils se concentrent sur la restauration de formes localisées de souveraineté et sur le développement de solidarités et de réseaux horizontaux, entre pair·es, au niveau des citoyen·ne.s, ici et maintenant. 

À partir d’une méthode résolument ethnographique et pragmatique, IMAGIN-E propose une étude inédite et multi-située visant à développer des perspectives communes sur des mobilisations alternatives qui transforment à bas bruit, mais radicalement, le paradigme de la protestation dans la région et inventent d’autres manières d’être et de se faire citoyen. Fortement ancrées dans l’histoire des lieux, ces initiatives citoyennes allient inventions et réinventions de traditions, idées et modes de production anciens ou historiques renouvelés, inspirations novatrices glocales et pratiques translocales, entre mémoire, créativité sociale et utopies.
IMAGIN-E entend retracer d’une part les généalogies plurielles et les cycles de vie de ces alternatives et porte ainsi l'attention sur les circulations des personnes (réfugié·e.s, militant·e.s, citoyen·ne.s), des modèles et savoir-faire, des produits, des semences au sein de l'espace moyen-oriental et méditerranéen. Nous entendons ainsi tracer les contours d'une Babel hybride, et pourtant profondément émique, d'alter-citoyennetés et d'alter-résistances au Moyen-Orient.
Nous étudierons d’autre part leurs interactions avec les politiques étatiques et les acteurs institutionnels, et leurs effets sur l’organisation du pouvoir, les transformations ou les reproductions des espaces dominants, des relations et des inégalités sociales, de genre, d’origine ou les processus de racialisation.

IMAGIN-E s’attachera enfin aux trajectoires des acteurs et des actrices, aux bifurcations biographiques, aux moments de ruptures individuels et collectifs, et aux vécus sensibles qui construisent ces nouvelles subjectivités politiques. Ces engagements alternatifs revêtent en effet une dimension sensible, mémorielle et existentielle, et une préoccupation écologique immédiate. À partir de la notion d’appartenance, mais aussi de citoyenneté sensible, nous entendons réfléchir à des réappropriations, aux manières dont sont mises en jeu des valeurs contre-hégémoniques. IMAGIN-E envisage ces alter-citoyennetés émergentes dans leur dimension holistique tant dans leur matérialité que dans leurs affects et imaginaires. En accord avec cette approche, IMAGIN-E une méthodologie originale alliant plusieurs disciplines des sciences sociales à des moyens sensibles et participatifs de production et de diffusion de la connaissance.

Photo copyright Stéphanie Latte Abdallah et Jean Mohr

Type de projet
ANR
Programme

ANR IMAGIN-E Alter-citoyens au Moyen-Orient. Inventer les résistances en temps de violence/Alter-Citizens in the Middle East. Inventing Resistance in Times of Violence
6 avril 2022
Colloque  international/International Conference
D’autres guerres au Moyen-Orient : affronter les violences économiques et politiques contre le vivant 
The Other Wars in the Middle East: Confronting Economic and Political Violence against the Living
CERI-Sciences Po, 56 rue Jacob 75006, salle de conférence

9h30 : Accueil des participant·es/Welcoming of participants
10h-10h15  : Introduction Stéphanie Latte Abdallah (CNRS-CERI-SciencesPo, Paris), coordinatrice de l’ANR IMAGIN-E/PI IMAGIN-E Programme
10h15-13h Panel 1 : Guerres alimentaires, contre le vivant/ Food Wars, Wars Against the Living
Présidente/Chair :  Bénédicte Florin (Université de Tours-CITERES), co-coordinatrice de l’ANR IMAGIN-E/CoPI IMAGIN-E Programme
Discutant/Discussant : Jean Gardin (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - LADYSS) (English)/Katharina Lange (Leibniz-Zentrum Moderner Orient, Berlin) (English)
Bénédicte Bonzi (LAIOS-EHESS/Auxilia, Paris), “L’agriculture traditionnelle du Kurdistan irakien mise à l’épreuve de la « paix blanche » (1997-2022)” 
Michaël Thévenin (Université Paris Diderot-URMIS), “De terrifiants terroirs: pastoralisme, conflits et patrimonialisation au Kurdistan irakien”
Ozan Zeybek (Freie Universität, Berlin), “Animals in Wars : State Violence and Environmental Destruction in Turkey” (English /en ligne)

13h-14h15: Pause déjeuner/Lunch Break

14h15-15h45 : Panel 2 : Faire face aux effondrements : néolibéralisme, conflits et critique radicale/Facing Collapse : Neoliberalism, Conflict and Radical Critique
Présidence/Chair :  Fadia Panosetti (Université Libre de Bruxelles-CECID)
Discutant / discussant: Fikret Adaman (Bogaziçi University, Istanbul) (English/en ligne)
Eray Çayli (LSE, London), "The Imbrications of National Security Emergencies and Disaster Preparedness in Turkey: Neoliberalism, Coloniality, and Race" (english)
Taher Labadi (Ifpo-Territoires Palestiniens), “Faire face aux sanctions, aux guerres et aux crises. Discours et pratiques de “la résistance économique” dans la bande de Gaza (Palestine) et au Liban”

15h45-16h00 :  Pause café / Coffee Break

16h15-18h00 : Panel 3 : D’autres guerres, d’autres sièges : impensés et vécus de la violence économique/The Other Wars, other Sieges : Unthought Experiences of the Economic Violence
Présidente/Chair: Simone Spera (Université Paris Nanterre-LESC) (English)
Discutante/Discussant : Stéphanie Latte Abdallah (CNRS-CERI-SciencesPo, Paris) (English)
Théodosia Anthopoulou (Panteion University, Athènes), Athina Arampatzi (National Technical University of Athens), Sophia Nikolaidou (Aristotle University of Thessaloniki), Stavros Stavrides (National Technical University of Athens), "Crisis discourses of democracy and violence: language and resistance practices in Greece" (English)
Sophia Stamatopoulou-Robbins (Bard college, New York) , "Waste Siege: The Life of Infrastructure in Palestine." (English/en ligne)

18h00- 18h30 Remarques conclusives/Concluding Remarks (French/English)
Bénédicte Florin, Katharina Lange, Stéphanie Latte Abdallah

Partenaires

Retour en haut de page