Afrique : citoyenneté, violence et politique

Richard Banégas, Laurent Fourchard, Roland Marchal et Sandrine Perrot

Lancé fin 2012, le groupe de recherche Afrique : citoyenneté, violence et politique vise à forger une réflexion de fond sur les crises de la citoyenneté et les situations de violence politique en Afrique. Le postulat de départ de notre réflexion est que la majorité des situations de violence qui traversent le continent africain renvoient peu ou prou à des crises de la citoyenneté. La plupart des conflits portent en effet sur la question des droits (politiques, sociaux, économiques, fonciers et autres), de leur reconnaissance et, au fond, sur la question des contours imaginaires et sociaux de la cité - fussent-ils redéfinis concurremment par l'Etat ou des acteurs privés qui prennent parfois le contrôle de la rue et de l'espace public par la violence. En nous intéressant à certains de ces acteurs (notamment les groupes d'autodéfense, les milices et autres "vigilants") qui se posent parfois en nouveaux souverains de l'espace local ou national, nous souhaitons réfléchir à la reconfiguration des espaces publics et des rapports Etat/sociétés en allant au-delà des qualifications en termes de privatisation de la violence ou d'informalisation de la sécurité.

En s'appuyant en partie sur l'actualité du continent, le groupe de recherche Afrique : citoyenneté, violence et politique prend la forme d’un séminaire ouvert à tous publics. Il entend fournir un éclairage de la recherche sur les situations de violence politique au Sud du Sahara et offrir une lecture alternative aux perspectives médiatiques et d'expertise de ces situations de "crise". Valorisant les enquêtes empiriques et les approches méthodologiques innovantes, il a vocation à offrir une réflexion plus large sur les cadres analytiques utilisés pour penser les rapports entre crises de la citoyenneté et violence politique en Afrique et ailleurs. Plate-forme de réflexion ouverte à tous les spécialistes du continent, le groupe Afrique : citoyenneté, violence et politique du CERI poursuit d’abord un objectif scientifique. Par les débats publics qu’il suscite, il a également vocation à diffuser des savoirs académiques dans la cité. Il vise, enfin, à être un lieu de formation et de socialisation à la recherche africaniste pour tous les étudiants de Sciences Po et d’ailleurs qui s’intéressent à ces problématiques.

Table ronde du 03/10/2017

Table ronde organisée dans le cadre du Groupe de recherche "Afrique : citoyenneté, violence et politique", en partenariat avec la revue Politique africaine

avec Ricardo Soares de Oliveira, Oxford Universty, chercheur associé au CERI, Didier Péclard, Université de Genève, co-rédacteur en chef de Politique africaine, Chloé Buyre, CNRS-Les Afriques dans le Monde, Bordeaux

Discutante : Juliana Lima, Université Paris 1

Modérateur : Richard Banégas, Sciences Po-CERI

Responsable scientifique : Richard Banégas, Sciences Po-CERI

Credit photo : Brandan Reynolds, avec l'aimable autorisation de l'auteur

Table ronde du 18/09/2017

Avec le soutien du PIAF, du séminaire "Afrique : citoyenneté, violence et politique", du Groupe de recherche "Travailleurs de l'élection : du local au transnational", de la revue Politique africaine et de l'Association des chercheurs de politique africaine

Sous la présidence de Sandrine Perrot, Sciences Po-CERI

avec Layla Bamara, Université d'Aix et auteur avec Camille Floderer et Marine Poirier de l'ouvrage Faire campagne, ici et ailleurs, Mobilisations électorales et pratiques politiques ordinaires, Karthala, 2016, Marie-Emmanuelle Pommerolle, directrice de l'IFRA de Nairobi et coordinatrice avec Justin Willis et Sandrine Perrot du numéro "Matérialités du vote", Politique africaine, n° 144 décembre 2016, Nic Cheeseman, Université de Birmingham et codirecteur avec Justin Willis et Gabrielle Lynch du projet ESRC “The impact of elections: voting, political behaviour and democracy in sub-Saharan Africa”

Discutants : Hélène Combes, Sciences Po-CERI, CNRS, Richard Banégas, Sciences Po-CERI, Etienne Smith, Chaire d'Etudes africaines comparées de Rabat

Responsable scientifique : Sandrine Perrot, Sciences Po-CERI

Credit photo : MINUSMA/Marco Dormino, Bamako, 11 août 2013

Enregistrement du débat du 03/05/2017

En collaboration avec l'Association des Chercheurs de Politique africaine (ACPA) et la revue Politique africaine

avec Kako Nubukpo, directeur de la francophonie économique et numérique à l'OIF, chercheur associé à Oxford, University College et auteur, avec Bruno Tinel, Martial-Ze Belinga et Demba Moussa Dembélé, de Sortir l'Afrique de la servitude monétaire : A qui profite le franc CFA ?, aux éditions La dispute, 2016

Président de séance : Boris Samuel, chercheur associé, Sciences Po-CERI

Discutants : Bruno Théret, Université Paris Dauphine, Benjamin Lemoine, Université Paris Dauphine, Richard Banégas, Sciences Po-CERI

Enregistrement du débat du 14/03/2017

 Conference within the framework of the Research Group Afrique : citoyenneté, violence et politique

with Louisa Lombard, Assistant Professor of Anthropology, Yale University, author of State of Rebellion: Violence and Intervention in the Central African Republic, Zed Book, 2016, Marielle Debos, Assistant Professor, Université Paris Nanterre, Institute for social sciences of politics (ISP), Institut Universitaire de France (IUF), author of Living by the Gun in Chad: Combatants, Impunity and State Formation, Zed Book, 2016

Chair: Sandrine Perrot, Sciences Po-CERI, CNRS

Academic coordinators: Sandrine Perrot, Richard Banégas, Roland Marchal, Laurent Fourchard

20 juin 2014
Conflict(ing) views: War and post-war Ugandan studio photography

aaa
avec Martina Bacigalupo, auteur de Gulu Real Art Studio, Steidl, The Walther collection, 2013

VIDEO Martina Bacigalupo parle de son travail de photographe

rr
Jean-Paul Colleyn, directeur d'études à l'EHESS
Dominique Malaquais, chercheur au Centre d'études des mondes africains (CEMAf/CNRS)

Florence Brisset-Foucault, chercheur à l'Université de Cambridge, Trinity College