Cet été, emportez la Bibliothèque sur la plage !

Dates de fermeture, prêt vacances, arrêt des services... Toutes les dates à connaître.

La Bibliothèque Saint-Guillaume, la Bibliothèque Saint-Thomas et la Bibliothèque de recherche seront fermées du lundi 1er au 15 août 2022 inclus.

Les Archives seront fermées du 25 juillet au 21 août 2022 inclus.

Anticipez vos besoins et profitez du prêt vacances dès le 8 juillet. Vous aurez jusqu’au 28 août inclus pour rendre les documents empruntés.

Dates de fermeture des différents services :

  • Suggestion d’achat : du 25 juillet au 22 août inclus.
  • PEB (demandeur et fournisseur) : du 25 juillet au 15 août inclus.
  • Demande en ligne (magasins distants) : du 26 juillet au 15 août inclus.
  • Demande en ligne (magasins Saint-Guillaume) : du 29 juillet au 15 août inclus.

Dès le mardi 16 août et jusqu’à la fin du mois, nous rouvrirons du lundi au vendredi de 9 h 30 à 18 h.

Notre équipe vous partage ses coups de cœur de l’été et l’endroit idéal pour les lire !

Après un apéro entre amis, Pierre Grivaz vous recommande "Courir" de Jean Echenoz. C’est l'histoire extraordinaire d'un homme ordinaire, Emile Zatopek. Même si vous êtes allergique à la course à pied, impossible de ne pas ressentir l'allégresse des échappées, la jubilation de la victoire... 
Une lecture jubilatoire à effectuer avant (ou en lieu et place) de son footing post apéro. 

Michaël Goudoux vous recommande de lire au Père Lachaise par une après-midi caniculaire, Le droit à la paresse de Paul Lafargue. Si son titre donne un air de vacances, c'est un ouvrage court et incisif d'un penseur socialiste qui nous questionne sur la liberté d'employer le temps et nous plonge à une époque où le "droit au travail" ne faisait pas encore consensus. 

Parfait pour un road trip, Natalia La Valle Torres vous propose un livre de Abbey Edward : En descendant la rivière. Une possibilité de rire de la déliquescence du monde en rêvant de bivouac, de partage et de rivières encastrées dans la roche…

En Provence, à l’ombre des pins, Zohra Mechri vous invite à découvrir La carte Postale de Anne Berest. Un magnifique travail de mémoire, très bien documenté, très émouvant, voire poignant. C'est à la fois un livre sur la mémoire de la Shoah -et surtout sur le silence qui règne souvent autour de cette tragédie au sein des familles de survivants - et un beau roman, ficelé à la manière d'une enquête et d'une quête. Une enquête qui débute par une mystérieuse carte postale...

Pour remplacer aisément votre série Netflix par une chaude après-midi d’été dans une chambre aux volets clos, Muriel Dennefeld vous recommande de lire la série de  bandes dessinées Spirou - L'espoir malgré tout, de Emile Bravo (Prix de la série à Angoulême 2022). Aventure, humour, délicatesse et humanisme sont au rendez-vous de ces quatre tomes au style rétro où l'on retrouve Spirou et Fantasio, héros indémodables de la bande-dessinée dans le tragique contexte de la Seconde Guerre mondiale en Belgique. 

Anna Couthures-Idrizi suggère la lecture sur une plage grecque de l'autobiographie d'Elisavet Moutzan-Martinengou. Cette femme extraordinaire a vécu au début du XIXe siècle sur l'île de Zakynthos, et, bien avant Virginia Woolf, raconte les tourments de la femme écrivaine. Dans son cas, complètement cloitrée jusqu'à son mariage puis décédée à 31 ans après un accouchement, cette femme autodidacte a traduit et écrit plus d'une trentaine d'ouvrages et de pièces de théâtre. Ces documents, jamais édités de son vivant, ont tous été perdus lors du tremblement de terre de 1953. Le récit de sa vie en tant que femme, et de la construction de son espace mental en tant qu'écrivaine, est vraiment passionnant.

À lire installé en terrasse d’un café, Feuillets d’usine de Joseph Ponthus vous est conseillé par Isabelle Blanchemaison-Karanov. L'auteur a travaillé comme ouvrier intérimaire dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Il nous en fait le récit dans cet ouvrage où le travail harassant, répétitif, le bruit, la souffrance physique et morale sont minutieusement décrits. On découvre, dans un texte fort à la forme poétique, la liberté, la rage, la résistance d'un individu qui va opposer à la réalité brutale de son quotidien une autre réalité : celle de son esprit libre, de ses mots, de son parcours qui va du travail à la chaîne au travail d'écriture. 

Nous vous souhaitons un bel été !

Mis à jour le 17/06/2022

Menu corporate