Toute l'actualité

Nos étudiants présentent leurs solutions pour repenser le bien commun

22 juin 2017
  • © Sciences Po© Sciences Po

Le 22 juin dernier, les étudiants de l’incubateur de politiques publiques ont présenté leurs solutions numériques pour repenser le bien commun, en présence des partenaires de l’incubateur, l’École 42, Sup’Internet, Facebook et Carrefour, et du Secrétaire d’État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi. Après trois tables rondes de présentation, les étudiants ont présenté au public les prototypes de leurs projets au cours d’un forum interactif.

Véritable laboratoire d’innovations publiques et d’entrepreneuriat, ce programme pluridisciplinaire combine design, numérique et sciences sociales et déploie un cycle complet d’innovation, depuis la créativité jusqu’à la réalisation opérationnelle d’un objet fonctionnel et adapté pouvant déboucher sur des start-ups publiques ou privées :

Réaliser du fact-checking pour les responsables politiques, aider les citoyens à se retrouver dans le maquis des aides sociales ou créer des formations immersions par réalité-virtuelle : c'est le type de solutions concrètes qu'ont imaginé les premiers porteurs de projet de l'incubateur de politiques publiques de Sciences Po.

Félicitations aux étudiants de cette première saison de l’incubateur et merci à tous nos partenaires actuels et à venir !

Présentation des 9 projets de la première saison de l’incubateur de politiques publiques de l’École :

DATAGORA Des données au service de la démocratie

Datagora est une application mobile gratuite qui vise à agréger des données fiables, récentes et utiles au débat public (par exemple : taux de chômage, résultats PISA, sondages élections). À travers une plateforme simple d’utilisation nous facilitons l'accès à ces points de données, présentées sous la forme d’une courte dépêche de moins de 140 caractères, ainsi que leur vérification. Ces dépêches proviennent en effet exclusivement de rapports de sources officielles que nous rendons accessibles directement depuis la plateforme.

Au-delà de rapprocher le citoyen des données qui font l’actualité, Datagora apporte également des ressources pédagogiques (définitions, notes méthodologiques, glossaire) qui guident l'utilisateur tout au long de sa lecture. En améliorant la compréhension et le partage des données par le plus grand nombre, nous souhaitons lutter contre la méfiance croissante des citoyens vis-à-vis des médias, à travers laquelle les « fake news » prospèrent, et remettre les données au coeur du débat public.

VRSITY Simulateur de situations d'urgence en réalité virtuelle 

VRsity créé des simulations d’accident en Réalité Virtuelle dans lequel l’utilisateur est acteur. Il est immergé dans le rôle d’un témoin qui doit choisir les bonnes actions pour sauver les victimes. Nous souhaitons former un maximum de gens à sauver des vies.

CREHACKT Jouer pour démystifier la logique du code et démocratiser son usage

A l’heure où les algorithmes prennent une place décisive dans notre quotidien, depuis nos recherches web jusqu’à nos affectations post bac, encore peu d’entre nous connaissent le code. Ces langages semblent parfois inaccessibles et incompréhensibles. C’est pourquoi avec notre jeu : CreHackt, nous voulons remédier à cela. Au fil de nos niveaux, tu pourras acquérir les logiques de base du code et ainsi plus facilement t’y former. Ce sera l’opportunité d’oser apprendre à coder et pourquoi pas découvrir ton futur emploi.

AGATA Agrégateur de talents

Agata est un agrégateur de talents, une plateforme qui met en relation des porteurs de projets et des porteurs de compétences. Pour un entrepreneur, les silos sociaux sont très difficiles à casser et empêchent souvent des associés d’horizons différents de se rencontrer. Par conséquent, sur les près de 9000 startups qui font faillite en France chaque année, c’est plus de 2000 qui sont victimes d’un manque de compétence. Agata lutte contre ce phénomène en permettant de faire se rencontrer les associés qui créeront les entreprises de demain.

COPAPER Tirez un trait sur vos papiers administratifs

CoPaper est un projet innovant de simplification administrative. Il est porté par sept étudiants (trois étudiants de l’Ecole 42, quatre étudiantes de Sciences Po et un étudiant de Sup’Internet) qui ont décidé de s’attaquer à un double problème qui touche particulièrement les jeunes de 16 à 25 ans : la complexité de la paperasse administrative et le non-recours aux aides mises en place pour eux.

La solution ? Un chatbot opérant via Messenger, donc très accessible, capable de répondre à de nombreuses questions d’ordre administratif et d’accompagner les jeunes tout au long de leurs démarches en aidant au remplissage des formulaires et en rappelant aux utilisateurs les échéances importantes à venir. Ce projet a pour but d’instaurer un rapport plus fluide avec l’administration et pour informer les utilisateurs de toutes les aides qui leur sont disponibles.

MORRNEY Gérez vos finances personnelles de manière informée 

MOrrNEY est une plate-forme numérique qui vous permet de comprendre comment votre argent est alloué et comment gérer vos finances personnelles de manière informée. Basé sur l'apprentissage expérimentale et la définition d’objectifs clairs, elle préconise de nouvelles façons d'accroître l’éducation des citoyens via l'inclusion financière

WINDE Pour un parcours culturel plus immersif

Winde est une application de parcours culturels. Celle-ci permet à chaque utilisateur de suivre un itinéraire mis en ligne, mais aussi de créer et partager ses propres trajets préférés. Tout un chacun peut ainsi remonter le temps ou voir sa ville autrement, en écoutant de la musique et des citations de textes littéraires en lien avec les lieux visités sur le trajet, par exemple. L'équipe de Winde développe en effet toutes les solutions techniques pour rendre ces promenades pleinement immersives. De quoi vous faire changer d'avis sur les audioguides.

LE RELAIS FESTIVAL Promouvoir la contribution citoyenne et l'autoformation

Le Relais Festival initie une démarche culturelle nouvelle qui se veut inclusive. Les habitants deviennent acteurs culturels de la Ville.

URBAN THERMOMETER Aider les villes à mesurer le bien-être de ses habitants

Ce projet, en partenariat avec des acteurs publics tels que la Mairie de Paris et l'OCDE, et une plate-forme en ligne telle que Facebook, a pour objectif de recueillir une grande quantité de données afin d’améliorer le bien-être des habitants des grandes villes.

Tags :

SPEAP : Quand les arts se mêlent de politique

Le 29 mai, au théâtre des Amandiers
  • ©Jean-Michel Frodon / SPEAP©Jean-Michel Frodon / SPEAP

Le 29 mai, au théâtre des Amandiers, s'est tenue la restitution des travaux du Programme d'Expérimentation en Arts Politiques (SPEAP), créé en 2010 par Bruno Latour et proposée par l'École d'Affaires publiques de Sciences Po, qui accueille chaque année une quinzaine d’étudiants aux profils très différents : universitaires (anthropologues, sociologues, philosophes, juristes, physiciens …), artistes et jeunes professionnels de la culture.

Son objectif : « expérimenter une nouvelle façon de travailler dans laquelle les pratiques artistiques jouent, au même titre que les méthodes scientifiques, un rôle essentiel dans l’analyse conjointe de problèmes de société, avec, en ligne de mire, un objectif : la prise d’une décision politique. »

Chaque année, les heureux élus réalisent des projets en groupe, en réponse à des commandes provenant d’institutions, d’entreprises ou d’associations. 

Mêlant pratiques d'enquêtes et recherche artistique, ils donnent lieu, avant l'été, à une présentation à un public d'enseignants, de professionnels et de commanditaires.

Cliquez ici pour découvrir l'intégralité de l'article de Nadège Guiraud - La région du 27

Tags :

Bienvenue aux étudiants de la Harvard Summer School

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

L’École d’Affaires publiques de Sciences Po en partenariat avec le CRI - Centre de recherche et d'interdisciplinarité et l'Université de Harvard sont ravis d’accueillir pour la deuxième année consécutive, une cinquantaine d’étudiants issus des trois écoles au sein du programme d'été "HARVARD SUMMER SCHOOL" à Paris. 

Ce programme explore les liens entre la biologie, l'ingénierie, le design et les sciences sociales et vise à faire émerger des solutions concrètes et innovantes permettant de résoudre des défis majeurs de la ville de Paris.

Pendant deux mois (juin-juillet), 52 étudiants travailleront en petits groupes afin de développer leurs propres projets. Ils ont pour cadre général les 17 objectifs de développement durable (ODD) définis par les Nations Unies, et accordent une attention toute particulière au 11e ODD :

  1. Comment rendre les villes résilientes, sûres et durables ?
  2. Comment créer des solutions innovantes pour améliorer la vie des citoyens? 

À travers ces ODD, ils participeront à une expérience interdisciplinaire et interculturelle intitulée: "Towards a Sustainable City, Biology and the Evolution of Paris as a Smart-City."

Tags :

Nouveau double diplôme entre HEC Paris et l'École d'Affaires publiques

  • © Claire-Lise Havet / Sciences Po© Claire-Lise Havet / Sciences Po

La création d’un double diplôme entre le MPA de l'École d’Affaires publiques de Sciences Po et le MBA d’HEC Paris vient renforcer une coopération de longue date entre les deux établissements : le double diplôme en “corporate and public management” qui permet aux étudiants en formation initiale d’obtenir le diplôme Grande École d’HEC et le Master Politiques Publiques de l'École d’Affaires publiques a été créé en 2008.

Ce double parcours MPA-MBA s’adresse en priorité à des jeunes internationaux ayant déjà une expérience professionnelle de quelques années dans le secteur public ou privé. Il se déroule sur deux ans : la première année à HEC de septembre à juillet, la seconde année à Sciences Po de fin août à juin de l’année suivante. Les étudiants suivent l’intégralité du MPA en un an, et une année du MBA au lieu de 18 mois.  Le dernier semestre du MBA est validé par la reconnaissance de modules du MPA.

Ce programme permettra aux étudiants de bénéficier d’une approche complémentaire : le MBA les dotera d’une capacité managériale avancée, qu’ils pourront coupler avec les outils d’analyse enseignés au sein du MPA afin de développer une vision stratégique. Les étudiants, par une connaissance très fine des ressorts du secteur privé comme de la puissance publique, seront capables d’évoluer à l’interface entre le public et le privé et d’appréhender toutes les questions liées à la régulation.

Ainsi que le résume Sergei Guriev, conseiller scientifique du Master in Public Affairs, professeur d’économie à Sciences Po et Chief Economist de la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement,

les sociétés modernes se caractérisent par l’interaction croissante entre les secteurs publics et privés. Les décideurs politiques et les administrations doivent avoir une compréhension très fine de la façon dont fonctionne le secteur privé - et doit en tirer des enseignements sur la façon de rendre son propre fonctionnement plus efficace. A l’inverse, le succès des dirigeants du privé est conditionné par leur connaissance des processus politiques et sociaux qui déterminent les régulations auxquelles ils sont soumis. Ils doivent aussi anticiper les évolutions formelles et informelles qui créeront de nouvelles opportunités ou de nouvelles contraintes pour leur activité. Notre nouveau double diplôme s’appuie sur les forces respectives de la meilleure business school et de la meilleure école d’affaires publiques française afin de former les futurs leaders des secteurs publics et privés, en France, en Europe et dans le monde.”

"Nous sommes très heureux de lancer ce nouveau double-diplôme MBA-MPA. Ce dispositif innovant offre aux étudiants l'opportunité de bénéficier d'une approche personnalisée, combinant acquisition de compétences managériales et administration publique ", déclare Andrea Masini, directeur délégué en charge du MBA d'HEC Paris. «Il y a un besoin toujours croissant, pour ceux qui travaillent à la fois dans les secteurs public et privé, de bien appréhender et comprendre les deux environnements. Ce programme permettra ainsi aux diplômés d'acquérir les compétences nécessaires à leur réussite professionnelle."

Les candidatures doivent être soumises séparément aux deux programmes. Elles sont ouvertes jusqu’au 1er juillet pour la session de septembre 2017 du MBA, et ouvriront en octobre 2017 pour la session de septembre 2018 du MPA.

Pour plus d’information :

Vous  pouvez contacter :

Tags :

Félicitations au Docteur Tedros, nouveau Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé

  • © Sciences Po© Sciences Po

Docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus a été élu mardi 23 mai 2017 Directeur général de l'OMS, pour la première fois au suffrage universel des 193 États membres à l'Assemblée mondiale de la Santé (AMS), devenant ainsi le premier africain élu à ce poste.

L'École d'Affaires publiques avait reçu les trois candidats à Sciences Po en février, et une délégation constituée de Sana de Courcelles, Directrice Exécutive de l'École d'Affaires publiques et de 6 étudiants, s'est rendue sur place et a été reçue par le nouvel élu.

L'École d'Affaires publiques est également venue avancer sur des travaux conjoints avec l'OMS sur les questions de démocratie sanitaire, et a pu rencontrer sur place notamment

Elisabeth LAURIN, Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de l' Office des Nations Unies à Genève.

L’École d’Affaires Publiques de Sciences Po a ouvert en septembre 2017, en plus de sa spécialité Santé historique, une filière Global Health pour former des cadres supérieurs à même de saisir les enjeux de la Santé mondiale et les atouts des modèles français et européen, de collaborer au sein des institutions nationales et internationales sur le sujet.

Tags :