Incubateur de politiques publiques

Proposer des solutions digitales pour repenser le bien commun

Réaliser du fact-checking pour les responsables politiques, aider les citoyens à se retrouver dans le maquis des aides sociales ou inventer des frigos publics pour lutter contre le gaspillage alimentaire : c'est le type de solutions concrètes qu'entend imaginer le nouvel "incubateur de politiques publiques" de Sciences Po. Le programme rassemble étudiants, chercheurs et partenaires publics et privés (collectivités, gouvernement, administrations, institutions, entreprises, autres acteurs économiques et sociaux) autour d'une même conviction : la révolution numérique est aussi une révolution du politique.

Véritable laboratoire d’innovation et d’entrepreneuriat, ce programme pluridisciplinaire combine design, numérique et sciences sociales et prévoit un cycle complet d’innovation, depuis la créativité (à partir de méthodologies telles que le design thinking ou d’événements comme des hackathons) jusqu’à la réalisation concrète d’un objet fonctionnel et adapté (programme, application…) pouvant déboucher sur des start-ups.

Inscrit au cœur de la scolarité des étudiants de l’École d’affaires publiques, l’Incubateur de politiques publiques est proposé à plein temps lors du semestre hors les murs aux étudiants en 2ème année de Master, en substitution du stage de fin d’études.

Des enseignements et des ateliers dédiés (initiation à l’entrepreneuriat, design thinking etc.) sont également proposés aux étudiants en 1ère année (cours optionnels).

Dans la phase d’incubation, les étudiants de l’École d’affaires publiques collaborent avec des étudiants de l’École 42 pour développer des solutions concrètes permettant de repenser le bien commun et répondre à ses nouveaux défis, dans un monde disrupté par le numérique.

Exemples de projets envisagés

Économie inclusive & Consommation responsable

Les étudiants travaillent en collaboration avec Carrefour sur la problématique de l'économie inclusive. En partenariat avec les nouveaux acteurs de la bio-culture française pour favoriser leur visibilité et leur développement économique, ils développent une plateforme qui permette à l'ensemble des consommateurs de vérifier la traçabilité des produits et leur composition. Les étudiants de l'École d'Affaires publiques mobilisent ainsi leur expertise sur l'écosystème des acteurs de la consommation responsable en France, leurs compétences juridiques sur les différentes réglementations alimentaires, avec les compétences des étudiants de l'École 42 pour l'élaboration et le design de plateformes au service des usagers, et Bluenove pour la mobilisation des différents acteurs entre consommateurs et producteurs bio français.

Plateforme de services aux usagers 

Les étudiants travaillent sur un développement à moyen terme d'une plateforme unique de service en ligne pour la Mairie de Paris avec un écosystème d'acteurs : il s'agit de faire remonter les préoccupations des parisiens en mobilisant les compétences de Facebook et Bluenove, de travailler avec les différentes entreprises qui développent des services en partenariat avec la Maire de Paris (Sodexo : École et restauration, services au troisième âge ; Veolia : ramassage des déchets ….).

En savoir plus

Lire le communiqué de presse du 16 janvier "L'école d'affaires publiques de Sciences Po lance son incubateur de politiques publiques" (pdf, 108 ko)