Les citoyens qui viennent

comment le renouvellement générationnel transforme la politique en France
Vincent Tiberj, Séminaire scientifique de l'OSC, 16 juin 2017
  • Soirée électorale du 1er tour, Philippe Grangeaud-Solfé Communication BY-NC-NDSoirée électorale du 1er tour, Philippe Grangeaud-Solfé Communication BY-NC-ND

Séminaire scientifique de l'OSC 2016-2017

98, rue de l'Université 75007 Paris - salle Annick Percheron

vendredi 16 juin 2017 de 11h30 à 13h

Les citoyens qui viennent :
comment le renouvellement générationnel transforme la politique en France


Vincent Tiberj

Vincent Tiberj, Professeur des Universités associé au Centre Emile Durkheim (Sciences Po Bordeaux), spécialiste de sociologie électorale, viendra nous présenter son dernier ouvrage, paru en février dernier.

Puf, collection Le Lien socialLa moitié des électeurs français qui ont voté en 2012 n’étaient pas en âge de le faire quand François Mitterrand est arrivé au pouvoir, et un sur cinq n’étaient même pas encore nés. En 1981, 46 % des électeurs étaient nés avant la Seconde Guerre mondiale ; ils sont moins de 15 % aujourd’hui. Le renouvellement générationnel est un phénomène massif, mais il n’est pas un « remplacement poste pour poste » des citoyens. Il pèse sur les équilibres électoraux et politiques entre gauche, droite et extrême-droite, ainsi que sur les conflits de valeurs, notamment en matière de tolérance ou de racisme.
Pour saisir le présent et l’avenir de la politique française, les dynamiques des cohortes démographiques sont alors essentielles. Elles permettent de comprendre comment le rapport à la politique évolue, notamment vers plus de défiance et de contestation des élus, ou pourquoi les citoyens boudent très souvent les urnes mais protestent toujours plus.

Inscription prélable pour les extérieurs à Sciences Po : sylvie.lesur@sciencespo.fr.

Le CNRS recrute : concours 2017

Assistant -e ingénieur -e pour l'OSC
Production, traitement de données et enquêtes
  • Le siège du CNRS à ParisLe siège du CNRS à Paris

Concours n° : 150 - Date limite 28 juin 2016
BAP D : Sciences humaines et sociales - Corps : AI
Intitulé emploi-type : D3A41 - Assistant-e ingénieur-e en production, traitement de données et enquêtes. 

Mission :
L'Assistant(e) Ingénieur(e) en production, traitement de données et enquêtes assiste les chercheurs dans leurs travaux de recherche : il/elle assure la logistique du travail de terrain, les opérations de recueil et d'analyse des données.
Il/Elle est chargé(e) d'en faire connaître les résultats auprès des publics internes et externes

Activités :
- Participer à des enquêtes sociologiques par entretien ou par questionnaire
- Assurer la conduite des opérations de recueil des données
- Mettre en place la logistique des opérations de collecte en lien avec les partenaires concernés
- Organiser l'activité d'une équipe d'enquêteurs, en assurer la formation
- Réaliser les premiers traitements et interprétations des informations recueillies
- Mettre à disposition les données et informations sous une forme facilitant leur appropriation
- Constituer et exploiter des bases de données bibliographiques sur les thèmes des projets de recherche
- Participer à la diffusion des résultats (publications) et à l’organisation logistique de manifestations scientifiques (colloques, journées d’études, séminaires…)

Compétences :
- Connaissance générale des SHS (Sciences Humaines et Sociales) et de la sociologie : discipline, techniques et méthodes d'enquête (questionnaires, entretiens, observations)
- Connaissance des principes éthiques et de la réglementation relatifs aux enquêtes
- Connaissance de l'information scientifique et de sa diffusion : bases bibliographiques, outils de gestion de bibliographies (Endnote, ou Refworks)
- Savoir évaluer la validité scientifique d’un protocole d'enquête et élaborer et mettre en place les modalités de recueil
- Aisance dans l'usage des outils numériques : connaissance générale des logiciels élémentaires ou spécialisés de traitement des données qualitatives ou quantitatives utilisés en sociologie (Stata, ou SPSS, ou SAS, …)
- Savoir appliquer des techniques de présentation orale et écrite
- Savoir animer une équipe
- Connaissance de l'Anglais niveau B1
- Rigueur et précision
- Esprit de synthèse
- Sens des priorités
- Réactivité
- Esprit d'initiative
- Sens du travail en équipe,
- Qualités relationnelles.

Contexte de travail :
Fondé en 1988 par Henri Mendras, l'Observatoire sociologique du Changement étudie la dynamique d'ensemble des sociétés contemporaines en faisant appel à des méthodes quantitatives et qualitatives.
La personne recrutée travaillera à l'Observatoire sociologique du changement, 98 rue de l'Université Paris 7e. Elle sera amenée à effectuer des déplacements pour assister les chercheurs dans leur travail de terrain (en Ile-de-France principalement, à titre exceptionnel en province ou à l'étranger) ou pour se rendre dans les lieux de production ou de mise à disposition de données.
La personne recrutée exercera sa mission sous l'autorité du Directeur et du Secrétaire général de l'unité et en collaboration avec les membres de l'OSC chargés du soutien à la recherche. Ses activités seront susceptibles d'évoluer en fonction de l'évolution du Centre de recherche et des problématiques qui lui sont rattachées. Elle sera amenée également à s'investir à l'échelle plus globale de Sciences Po et du CNRS.

Pour postuler : candidater au concours externe du CNRS 2017.

International Publications

New Translations
  • 3 best-sellers now available in different languages3 best-sellers now available in different languages

The Center for Studies in Social Change (OSC) is proud to announce three recent books, written by OSC researchers, which have recently been translated into Italian, Arabic and Japanese.

 

Disruptive Technologies, Social Transformation and the Sociological Imagination

William Housley
Séminaire scientifique de l'OSC - 12 mai 2017
  • In the Digital Age - ohadby (CC BY-NC-ND)In the Digital Age - ohadby (CC BY-NC-ND)

Séminaire scientifique de l'OSC 2016-2017

98, rue de l'Université 75007 Paris - salle Annick Percheron

vendredi 12 mars 2017 de 11h30 à 13h

Disruptive Technologies, Social Transformation and the Sociological Imagination

I outline a conceptual framework for the sociological study of ‘disruptive technologies’ in the digital age. My starting point begins with a sociological framing of these phenomena through the mobilization of classic sociological questions; namely how is social organisation possible? why do societies change over time? and what type(s) of identity are promoted in a given social form?

‘Disruptive’ technologies include Social Media, Big Data, Robotics and new forms of Additive Manufacture.

This presentation moves to respecify these technological developments within the context of the emerging contours of digital society (Edwards et al 2013, Housley et al, 2014, Housley, 2015). In doing so sociology is brought to the fore as an explanatory apparatus that operationalises theory, method and data in ways that account for the re-ordering of social relations in the digital age. Furthermore, matters relating to method and new forms of data, automation and predictive analytics are attended to as routine features of the digital imaginary where ‘disruptive technologies’ are understood as data generative, algorithmic, networked, distributed and organizing socio-technical assemblages. These discursive and material assemblages are ‘motile’ and are underpinned by an array of digital data imaginaries that envision new forms of relating, governing, working and being in a re-ordered and digitally colonised institutional landscape within which digital crowds and mass are being re-materialized. As a consequence disruptive technologies are reconsidered as social and cultural forces in their own right.

William Housley
Professor William Housley
Chair in Sociology, Cardiff University
Vincent Wright Chair, Sciences Po, 2016-2017.

 

Accès sur inscription : marie.ferrazzini(at)sciencespo.fr

Choosing Faith and Facing Race: Converting to Islam in France and the United States

Juliette Galonnier
Soutenance de thèse, 2 juin 2017
  • Photo Anders Adermark, Same Same but Different (CC BY-NC-ND)Photo Anders Adermark, Same Same but Different (CC BY-NC-ND)

Programme doctoral de sociologie - Double doctorat Sciences Po et Northwestern University

Choosing Faith and Facing Race: Converting to Islam in France and the United States

Juliette Galonnier (OSC)

Thesis Defense
2 juin 2017 - Friday June 2nd 2017
14:00 p.m. 199, Boulevard Saint-Germain
_____________________

Juliette Galonnier (OSC)This research is about race and religion. While scholars typically understand them separately, I propose instead to explore occurrences in which they are conflated. Specifically, I track instances of racial reasoning that occur in relation to the religion of Islam in Western societies, by focusing on the specific experiences of Muslim converts. By crossing religious boundaries, converts shed light on the nature and content of such boundaries, and enable us to decide whether they are simply religious or also embody racial difference. The case of white converts is particularly interesting: because their conversion implies transitioning from one social status (majority) to another (minority), they offer a near-experimental case to investigate how racial categorization operates.

Methodologically, I combine the meticulousness of qualitative methods with the bird’s eye view of comparatism. Using in-depth interviewing with 82 converts in France and the United States; ethnographic observations in convert associations in Paris and Chicago; and content analysis of media and historical documents, I compare the past and present experiences of French and American converts to answer the following: how and when is conversion to Islam interpreted in terms of changing one’s racial status rather than a mere change in religious orientation? In addition to shedding light on the complex interplay between race and religion, this research contributes to transatlantic comparative scholarship, by highlighting differences across the French and American contexts in the conversion process, the encounter with race and the strategies used by converts to reclaim control over their definition of self.

Dissertation Committee: Valérie AMIRAUX (Montreal University), Carolyn CHEN (Co-dir, University of California, Berkeley), Gary FINE (Northwestern University), Aldon MORRIS (Northwestern University), Marco OBERTI (Co-dir, Sciences Po), Olivier ROY (European University Institute, Florence). 

Cette thèse offre un éclairage sur l’articulation des catégories raciales et religieuses dans la construction de la différence. Elle porte sur le processus de « racialisation » de l’islam dans les sociétés occidentales, analysé à partir de l’expérience particulière des convertis à cette religion. En traversant les frontières religieuses, les convertis nous renseignent sur la nature de ces frontières, et permettent de déterminer si elles sont purement religieuses ou incarnent également une altérité de type racial. A cet égard, le cas des convertis dits « blancs » se révèle heuristique : en tant que membres de la société majoritaire ayant choisi une religion minoritaire, ils représentent un cas quasi-expérimental pour analyser les processus de catégorisation raciale en lien avec l’appartenance religieuse. En s’appuyant sur 82 entretiens biographiques avec des converti-e-s en France et aux États-Unis, des observations ethnographiques dans des associations de convertis à Paris et Chicago, et l’analyse de documents historiques et médiatiques, cette recherche compare les expériences passées et présentes des convertis français et américains pour répondre à la question suivante : quand et comment la conversion est-elle interprétée en termes de changement de statut racial, plutôt que comme un simple changement d’orientation religieuse ? En plus de démêler l’imbrication entre catégories raciales et religieuses, cette thèse met également en lumière les spécificités des contextes français et américain, en identifiant des différences dans le processus de conversion, le rapport aux assignations raciales, et les stratégies que les convertis mobilisent pour contrer leur objectification.

For security reasons, all the defenses are strictly reserved for invited people and Sciences Po members.