The best for the child: Infant feeding decisions in Spain

Marta Dominguez Folgueras
Séminaire scientifique de l'OSC - Vendredi 8 novembre 2019
  • Image evso via ShutterstockImage evso via Shutterstock

Séminaire scientifique de l'OSC 2019-2020

98, rue de l'Université 75007 Paris - salle Annick Percheron

vendredi 8 novembre 2019 de 12h à 13h30

The best for the child: Infant feeding decisions in Spain

Marta Dominguez Folgueras (Sciences Po - OSC)

Marta Dominguez Folgueras The WHO describes breastfeeding as "the normal way of providing young infants with the nutrients they need for healthy growth", and recommends breastfeeding exclusively on-demand for the baby’s first six months. These recommendations on infant feeding take place under a specific health paradigm, which places responsibility on the individuals -in this case the mothers- and stresses risk prevention.

In this work in progress, I analyse women’s experiences and decisions about infant feeding, and their discourses on following -or not- experts’ recommendations.

My research intends to provide a comprehensive and socially situated account of women’s experiences on infant feeding, taking into account different feeding strategies (from exclusive formula feeding to long-term breastfeeding), and discussing the role of mothers' families, experts, labour markets, and social policies.
The empirical analysis uses qualitative interviews with Spanish mothers who were in a heterosexual dual-earner couple and were interviewed before and after the birth of their first child.

 Register is mandatory - Inscription obligatoire

Des enseignants d'élite ?

Sociologie des professeurs des classes préparatoires aux grandes écoles
Jacques-Benoît Rauscher - Edition du Cerf, 2019
  • Image EQRoy, Lycée Saint-Louis (accueille uniquement des classes préparatoires)Image EQRoy, Lycée Saint-Louis (accueille uniquement des classes préparatoires)

Des enseignants d'élite ?

Jacques-Benoît Rauscher
2019, Les Éditions du Cerf
ISBN 978-2-204-13484-2

Des enseignants d'élite ? Editions du Cerf, 2019    Jacques-Benoît Rauscher
Après son essai paru en 2019 aux Presses de Sciences Po « L'Église catholique est-elle anticapitaliste ? », Jacques-Benoît Rauscher publie un ouvrage consacré à une profession peu étudiée, à l'exception d'un article puis d'un ouvrage de Pierre Bourdieu en 1981 : celle des professeurs des classes préparatoires aux grandes écoles.

Les CPGE sont placées en France au centre d'une "charte" de formation des élites qui leur donne le droit et la mission de consacrer l'excellence scolaire dans un système éducatif tout entier orienté vers la "distillation d'une fraction en élite". 

Ces professeurs ont un rôle central dans la sélection et la socialisation des élites en gestation... mais sont-ils pour autant des enseignants d'élite, c'est à dire, d'un point de vue sociologique dotés de 3 caractéristiques : faire partie des meilleurs - de l'excellence -, avoir une position sociale prééminente et enfin, avoir une légitimité acquise et reconnue ? 

Plusieurs méthodes de recherche ont été déployées par l'auteur. 70 entretiens semi-directifs ont été menés auprès de professeurs en exercice dans plusieurs régions. D'autres types d'intervenants ont été interrogés : syndicalistes, inspecteurs... Un volet quantitatif à partir de données de la DEPP et d'un questionnaire envoyé à tous les établissements à CPGE de France a complété le dispositif (823 réponses). 

Au final, 3 résultats saillants sont présentés : ces professeurs constituent un groupe à part dans l'enseignement secondaire ; ils forment un groupe pluriel, beaucoup plus divers qu'attendu ; ils font preuve d'un rapport original au changement, caractéristique qui les distingue vraiment des comportements observés chez les enseignants du secondaire. La manière dont les professeurs en CPGE se représentent leur statut, en lien avec leur parcours, est une clé heuristique pour comprendre et caractériser ce groupe marginal en terme d'effectifs dans l'Éducation nationale.

Jacque-Benoît Rauscher a préparé sa thèse de doctorat à l'OSC, sous la direction de Agnès van Zanten, et l'a soutenu, à Sciences Po en 2010. Il est également agrégé en sciences économiques et sociales. Prêtre de l'ordre dominicain, il travaille aujourd'hui à l'Université de Fribourg - Département de Théologie morale et d'Éthique où il prépare un doctorat en théologie. 

Trajectoires de la colère. Révoltes, scissions, (dés)engagements

Cécile Van de Velde
Séminaire scientifique de l'OSC - Vendredi 11 octobre 2019
  • "Démonstration" - Image Gaëtan Nerincx via Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)"Démonstration" - Image Gaëtan Nerincx via Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

Séminaire scientifique de l'OSC 2019-2020

98, rue de l'Université 75007 Paris - salle Annick Percheron

vendredi 11 octobre 2019 de 12h à 13h30

Trajectoires de la colère.
Révoltes, scissions, (dés)engagements

Cécile Van de Velde (Université de Montréal)

La colère s’impose comme une émotion sociale majeure du 21ème siècle, et comme la force politique de la décennie à venir.
Cette présentation propose de retracer la dynamique et la généalogie de cette émotion : à qui s’adresse-t-elle ? Que devient-elle ?

Une enquête conduite auprès de jeunes adultes à Madrid, Santiago du Chili, Montréal, Paris et Hong-Kong, permet d'explorer les différents chemins de la colère, des plus collectifs aux plus silencieux, pour mieux saisir les sens des (non-)révoltes contemporaines.

Cécile Van de VeldeCécile Van de Velde est sociologue, membre du CREMIS (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales et les discriminations), titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les inégalités sociales et les parcours de vie, Université de Montréal. Elle a travaillé auparavent à l'EHESS (CMH) et publié plusieurs articles et ouvrages sur les différents âges de la vie, notamment la jeunesse. 
Quelques suggestions de publications ici.
À lire également : Entretien à la Revue Française des Affaires Sociales : Devenir adulte, 10 ans après (2019) et l'interview au journal Le Monde du 19 avril 2019 « Cette génération de jeunes ressent la finitude du monde ».

 Register is mandatory - Inscription obligatoire

Trajectoires résidentielles et choix scolaires des classes moyennes.

Statut d'occupation du logement, ségrégation et action publique locale dans la métropole parisienne
Soutenance de thèse, Quentin Ramond, 8 novembre 2019
  • Image Pierre-Olivier, Shutterstock (Issy-les-Moulineaux, immeubles banlieue sud)Image Pierre-Olivier, Shutterstock (Issy-les-Moulineaux, immeubles banlieue sud)

Trajectoires résidentielles et choix scolaires des classes moyennes
Statut d’occupation du logement, ségrégation et action publique locale
dans la métropole parisienne

Quentin Ramond (OSC, LIEPP)

Soutenance de thèse, le vendredi 8 novembre 2019 à Sciences Po, salle Annick Percheron, 98 rue de l'Université, Paris 7e.
Composition du jury : 
Mme Fanny Bugeja-Bloch, Maîtresse de conférences, Université Paris Ouest Nanterre, CRESPPA
M. Adalberto Cardoso, Professor, Universidade do Estado do Rio de Janeiro, IESP-UERJ (rapporteur)
M. Philippe Coulangeon, Directeur de recherche, CNRS, OSC
M. François Cusin, Professeur des universités, Université Paris Dauphine, IRISSO (rapporteur)
Mme Christine Lelévrier, Professeure des universités, Université Paris Est Créteil, Lab’Urba
M. Marco Oberti, Professeur des universités, Sciences Po, OSC (directeur)

Face à l’augmentation des prix de l’immobilier, accéder à la propriété et résider à proximité des établissements scolaires attractifs sont deux aspirations difficilement conciliables pour les classes moyennes. Cette thèse prend pour objet la tension entre ces deux dimensions centrales de leur position sociale à partir de l’étude des effets du statut d’occupation du logement sur la ségrégation résidentielle et les inégalités scolaires.
L’approche quantitative montre d’abord que le logement locatif, privé et social, représente une alternative importante au marché immobilier dans les contextes scolaires attractifs où les prix des logements sont les plus élevés, ce qui est lié à la construction d’une offre locative sociale « intermédiaire » et aux pratiques d’attribution des logements sociaux dans ces espaces. A l’inverse, l’accession à la propriété est facilitée dans les espaces populaires où les établissements scolaires sont moins prestigieux.
L’enquête par entretiens menée dans la proche banlieue parisienne montre ensuite que les arbitrages entre le statut d’occupation et le lieu de résidence permettent d’accéder à des ressources qui peuvent se compenser, et qu’ils traduisent des rapports différenciés entre les groupes sociaux d’une part, et entre les générations du réseau familial d’autre part.
Mettant en évidence la façon dont les trajectoires sociales et résidentielles des classes moyennes s’articulent au statut d’occupation du logement, la thèse contribue à l’analyse de la stratification sociale en milieu urbain dans le contexte de peur du déclassement et apporte un éclairage original pour penser l’articulation des politiques du logement et des politiques scolaires.

Middle classes residential trajectories and school choices
Residential status, segregation and local public policies in the Paris metropolis

Given the strong correlation between the distribution of attractive school offer and the prices on the housing market, the middle classes are likely to face complex trade-offs between housing tenure and access to attractive educational resources. This research examines how the middle classes deal with these uneasy negotiations, by analyzing the effects of housing tenure on their residential segregation patterns and their relationships with spatial inequalities in school provision.
First, I use a quantitative approach to show that proximity to attractive public schools in privileged urban contexts is associated with higher representation in the private and public rental sectors, which relates to the development of public housing units aimed at middle-class households in these areas. On the contrary, access to homeownership mostly unfolds in working-class areas with poorly performing schools.
Second, building on fieldwork in the Paris metropolis, I show that the middle classes articulate different values and attitudes to deal with exacerbating constraints on the housing market and competition for better schools. Their compromises between housing tenure and place of residence reveal different relationships with other social groups and between generations within the family network.
Overall, the interplay between housing tenure, the social profile of places and the unequal geography of education shapes different residential status within the middle classes, which is crucial to understand social stratification and class relations in large cities as well as to improve housing and education policies aimed at tackling the effects of place in the (re)production of inequalities.

Pour des raisons de sécurité, les soutenances de thèse sont strictement réservées aux personnes invitées et aux publics internes de Sciences Po (étudiants, enseignants, chercheurs, salariés).

Favoriser les compétences langagières des enfants de milieux défavorisés

Dispositif expérimental pour accompagner la lecture parentale
Carlo Barone, Denis Fougère, Agnès van Zanten
  • Image Syda Productions, via ShutterstockImage Syda Productions, via Shutterstock

Durant deux années scolaires, cette expérimentation conçue et dirigée par Carlo Barone, Denis Fougère et Agnès van Zanten a été conduite par plusieurs assistants de recherche dans les maternelles des 18ème, 19ème et 20ème arrondissements de Paris. Elle a permis de tester l'impact d'un accompagnement à la lecture parentale avec près de 900 enfants de maternelles âgés de 4 à 5 ans. Financée par le LIEPP, ce dispositif expérimental a reçu le concours de l'Académie de Paris et des éditeurs Gallimard Jeunesse et Nathan. Il s'inscrit dans une démarche de réduction des inégalités sociales, pour développer la littératie et le désir de lecture des jeunes enfants. Les enseignants volontaires de 45 écoles maternelles classées en zone d'éducation prioritaire (REP et REP+) étaient étroitement associés à l'opération. Un certain nombre de règles méthodologiques ont été déployées pour mieux apprécier l'impact du dispositif d'intervention. Les enfants ont été répartis dans 2 groupes : celui faisant l'objet d'une incitation à la lecture familiale, et un groupe "contrôle" à qui il n'a rien été proposé. Un test standardisé de vocabulaire en amont et en aval du dispositif a permis de comparer l'avant et l'après intervention (pour le groupe traité), et d'apprécier la différence de résultat d'un groupe par rapport à l'autre.

Image Alexey Grigorev via ShutterstockAu final, l'effet sur les compétences langagières du groupe traité apparait positif, mais statistiquement non significatif. Par contre, il est plus marqué pour les enfants issus de familles disposant d'un faible capital scolaire, ne parlant pas uniquement le français. On observe aussi des effets supérieurs dans ce cas sur les garçons.

Les promoteurs de l'étude mettent en avant le caractère peu onéreux d'un dispositif de prêt de livres aux familles, accompagné d'un vrai mode d'emploi pour les utiliser. Quand lire les histoires, que lire et relire, comment raconter et faire vivre une histoire, pourquoi privilégier les images, comment instaurer un rituel au coucher, comment stimuler l'imagination... autant de conseils précieux pour des publics ciblés - pour qui la lecture en français n'est pas une pratique courante et transmise -  qui trouveront un grand bénéfice à cet accompagnement.

Image Lorelyn medina via ShutterstockDe manière très concrète, les responsables de l'étude mettent à disposition un guide pour la mise en place du dispositif, un ensemble de brochures "modèles" (les enseignants pourront s'en inspirer ou les compléter), plusieurs exemples de messages de rappel à adresser régulièrement aux familles (via SMS ou un dispositif de communication interne à l'école) et un exemple de grille de suivi du prêt de livres. Les établissements scolaires et enseignants qui souhaiteraient mettre en place ce type d'intervention trouveront les ressources et documents en téléchargement sur cette page du LIEPP.

Plusieurs publications, dont le Policy Brief du LIEPP n° 44 ou le Discussion Paper 14006 du CEPR présentent plus en détail l'expérimentation.

[Image Alexey Grigorev et Lorelyn medina via Shutterstock]