Les classes moyennes dans la ville

Une comparaison Paris-Rio de Janeiro
Projet de mobilité Brésil de la COMUE Sorbonne Paris Cité
  • Photo : oenvoyage (CC BY-NC-ND 2.0)Photo : oenvoyage (CC BY-NC-ND 2.0)

La Communauté d'universités et d'établissements Sorbonne Paris Cité publie les résultats de l'appel 2014 de mobilité internationale pour le Brésil.

Le projet présenté par Marco Oberti, en partenariat avec l'IESP-UERJ sur « Les classes moyennes dans la ville : une comparaison Paris-Rio de Janeiro » a été retenu.
Durée du projet : 2 ans (2015, 2016).

Résumé du projet :
En France comme au Brésil, la question sociologique des classes moyennes devient une question « sociale » centrale qui s’inscrit dans celle plus générale des inégalités sociales, avec une dimension urbaine majeure, particulièrement dans les grandes métropoles.  Longtemps ignorées par les sciences sociales au Brésil, les classes moyennes ont été récemment découvertes par les économistes de la consommation et même par le gouvernement actuel, comme symbole de la prosperité́ et de la modernisation du pays. Les importantes manifestations de juin 2013 ont été́ interprétées par de nombreux observateurs comme un effet de la frustration de ces nouvelles classes moyennes brésiliennes devant le ralentissement brutal de l’amélioration de leur niveau de vie et leurs espoirs déçus d’un meilleur accès aux transports, à l’éducation et à la santé.  Dans la période plus récente en France, et particulièrement depuis 2008 avec la crise économique, le débat sur les classes moyennes s’est focalisé sur la « peur du déclassement » et sur les supposées stratégies spatiales de protection des classes moyennes par éloignement résidentiel d’avec les classes populaires les plus paupérisées ; voire par refuge dans le périurbain, lequel serait porteur de nouvelles fragilités.

Le projet proposé vise à développer les approches communes aux deux équipes partenaires en analysant la composition et l’évolution des classes moyennes dans les deux métropoles et leur place, leurs pratiques et représentations dans les inégalités urbaines.

Il est constitué de trois volets :
- Analyse des structures sociales et de la ségrégation socioéconomique et ethno-raciale
- Classes moyennes et relations sociales dans la ville
- Classes moyennes, ville et école