L’argent des ménages dans les politiques publiques

Porteurs du projet: Jeanne LAZARUS et Nicolas DELALANDE

Discipline(s): sociologie, histoire

Durée: 24 mois

Projet soutenu par le LIEPP depuis septembre 2015.

Ce projet réunit des historiens et des sociologues afin d’évaluer les politiques publiques françaises de gouvernement des conduites monétaires en s’intéressant tout particulièrement aux interactions entre acteurs publics, privés et du tiers secteur qui structurent cet espace d’intervention depuis le 19e siècle. Il prend place dans un contexte d’effervescence des interventions publiques sur ces questions dans le cadre d’importantes recompositions des politiques sociales. Ces politiques s’inspirent d’initiatives menées principalement dans des pays anglo-américains et peuvent être analysées comme des policy transfer. Nous chercherons à évaluer dans quelle mesure elles sont adaptables au cas français. Le travail conjoint entre sociologues et historiens nous permettra de mesurer l’ampleur de la nouveauté de la période actuelle et de nous demander s’il existe une corrélation entre la faiblesse des protections sociales et l’intensité des politiques d’encadrement des conduites monétaires. L’opération de recherche principale de ce projet consistera en une collecte exhaustive de données permettant de décrire et d’évaluer l’ensemble des politiques publiques et des domaines d’intervention étatique dans lesquels l’encadrement monétaire est présent (traitement du surendettement, travail social, éducation nationale, régulation bancaire, etc) depuis une dizaine d’années. S’y ajouteront des recherches plus ponctuelles destinées à donner une perspective historique aux politiques contemporaines.

Nous avons l’ambition de montrer que les politiques de gouvernement des pratiques monétaires ne se trouvent pas à la périphérie des politiques sociales mais qu’au contraire, elles sont l’un des maillons importants de la transformation du traitement social de la pauvreté. Nous souhaitons par ce projet, qui réunit des chercheurs reconnus dans leurs domaines respectifs, ouvrir un champ de recherche peu exploré mais surtout faire en sorte que les travaux universitaires traitant de la pauvreté et des politiques sociales s’interrogent désormais sur la place de l’argent dans celles-ci.

Poster du projet (juin 2016)

 

Publications associés: 

Evenements associés: