Chronique du LIEPP dans Les Echos

PH Bono sur la fuite des cerveaux
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Le quotidien Les Echos ouvre ses pages au LIEPP. Dans la Chronique du LIEPP de cette semaine, Pierre-Henri Bono revient sur la controverse autour de "l'exil des forces vives de France". Pour le chercheur du LIEPP, une analyse sérieuse des chiffres révèle la caractère largement fantasmé de cette "fuite des cervaux". Retrouvez son article en ligne.

Extrait:

"Lorsque l’on évalue rigoureusement l’exode des diplômés français, il apparaît que pour le niveau d’éducation tertiaire qui correspond à des personnes ayant atteint un niveau bac et plus, le taux d’émigration, c’est-à-dire le rapport entre le nombre de personnes se trouvant à l’étranger sur le nombre total de personnes ayant le même niveau, est parmi les plus faibles en Europe. Avec un taux de 5 % en 2010, la France est loin du Royaume-Uni (18 %)."

"Dans ce monde devenu accessible pour tous ceux qui ont des envies d’ailleurs, il ne faut pas s’étonner que les jeunes Français qui ne partaient pas, partent. Ils sont d’ailleurs poussés en cela par des études de plus en plus fractionnées dans plusieurs pays. La France ne doit pas s’opposer à la tendance mondiale de la mobilité des très hauts potentiels. Elle devrait au contraire étudier le phénomène, le comprendre et proposer des solutions pour être un acteur majeur capable d’attirer sur son sol l’élite mondiale."

*Pour en savoir plus: LIEPP Policy Brief n°10, "Y-a-t-il un exode des qualifiés français ?", Pierre-Henri Bono et Etienne Wasmer, mars 2014.