Pourquoi détestons-nous autant nos politiques ?

Couverture médiatique
  • LIEPP Sciences PoLIEPP Sciences Po

Le livre "Pourquoi détestons-nous autant nos politiques" par Emiliano Grossman et Nicolas Sauger, co-directeurs de l'axe "Evaluation de la démocratie" du LIEPP, rencontre un grand echo dans les médias : 

Tags :

Le LIEPP publie son rapport sur le PNRU (janvier 2017)

Couverture médiatique
  • ZUS Malakoff, Nantes. Crédit : Nina GuyonZUS Malakoff, Nantes. Crédit : Nina Guyon

Le LIEPP publie son rapport sur les effets de la rénovation urbaine dans les quartiers ciblés par le Programme National pour la Rénovation Urbaine (PNRU). 

Cette étude a été réalisée dans le cadre d’un partenariat de recherche entre le LIEPP Sciences Po - en la personne de Nina Guyon - et le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET). Retrouvez la couverture médiatique de ses résultats : 

Résultats du sondage: les Français et le cannabis

  • ©alexmillos Shutterstock©alexmillos Shutterstock
Sondage réalisé par IPSOS à la demande du LIEPP, de SOS-Addictions et du Cnam dans le cadre du colloque du Sénat du 10/10/2016 : "Légalisation du cannabis : l’Europe est-elle condamnée à l’impasse".

Le LIEPP publie son rapport d'évaluation sur les effets du CICE (septembre 2016)

  • CC BY-NC-SA 2.0_by Olivier [H2vPk] on Flickr_newspaperCC BY-NC-SA 2.0_by Olivier [H2vPk] on Flickr_newspaper

LIEPP dans les médias : janvier-juillet 2016

Résumé du janvier-juin 2016
  • presse-medias-journal-©-m.schuckart-Fotolia.compresse-medias-journal-©-m.schuckart-Fotolia.com

LIEPP dans les médias: janvier- juin 2016

Janvier

Tags :

La fausse bonne idée du vote oligatoire

Chronique du LIEPP dans Les Echos
  • Chronique-LIEPP-dans-Les-Echos-NicolasSauger-Mai2015Chronique-LIEPP-dans-Les-Echos-NicolasSauger-Mai2015

Nouvelle chronique du LIEPP dans les EchosNicolas Sauger y souligne l'incapacité du vote obligatoire à résoudre les problèmes de légitimité liés à la baisse de la participation électorale.

La loi Macron, c'est aussi une méthode innovante

Chronique du LIEPP dans Les Echos
  • Chronique-LIEPP-dans-Les-Echos-Etienne-Wasmer-Avril2015Chronique-LIEPP-dans-Les-Echos-Etienne-Wasmer-Avril2015

Nouvelle chronique du LIEPP dans les Echos. Etienne Wasmer y souligne le caractère innovant de la commission « d’évaluation de la loi pour la croissance et l’activité » réunie par Jean Pisani-Ferry et France Stratégie en janvier 2015 à la demande d'Emmanuel Macron. "Il s’agit d’une innovation car les évaluations préalables (dites ex ante) des projets de lois sont souvent imprécises et constituées de déclarations d’intention sans preuves empiriques." 

Football et discrimination raciale

Interview radio de Pierre Deschamps
  • CC BY-NC 2.0_ Fare network on Flickr_Football Association of Ireland (c) Dermot CC BY-NC 2.0_ Fare network on Flickr_Football Association of Ireland (c) Dermot

Le doctorant Pierre Deschamps est l'invité de la troisième édition de l'émission de radio "Regards croisés sur l'économie" sur Germaine FM. Il y présente les résultats du travail qu'il a réalisé avec José de Sousa dans le cadre du projet LIEPP "Discrimination raciale et mobilité internationale du travail : une expérience naturelle avec le marché européen des joueurs de football".

Accès aux données de santé

D. Benamouzig dans Le Monde
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

A l'occasion de la discussion au Parlement de la loi de santé présentée par la Ministre de la santé Marisol Touraine, Daniel Benamouzig, co-dircecteur de l'axe "politiques de santé" du LIEPP revient sur l'un des enjeux de ce texte, l'ouverture des données de santé, dans une tribune publiée dans Le Monde daté du 16 mars 2015.

Il y formule des propositions concernant les aspects organisationnels et réglementaires du dispositif permettant l'accès aux données de santé, ainsi que des recommandations concernant l'évaluation des projets scientifiques qui auront accès à ces données. 

Prime d'activité

Les enjeux de la réforme
  • CC-BY wfabryCC-BY wfabry

La création d’une prime d’activité pour se substituer au revenu de solidarité active (RSA) et à la prime pour l’emploi (PPE), présentée par le premier ministre le 3 mars, vient symboliquement marquer la fin d’une période ouverte par la réforme de 2008 ayant remplacé le revenu minimum d’insertion (RMI) par le revenu de solidarité active. Les écueils du RSA sont connus. La réforme annoncée en est la suite logique. Mais sous la rupture se cache pourtant une forte continuité dans le choix de "rendre le travail payant", quoique sous des modalités légèrement différentes.