Séminaire général du CEVIPOF

Séance du 15 oct.2019
12h30 Salle Percheron
  • Frederic Mérand Frederic Mérand

Le commissaire (européen) et la politique, Frédéric Mérand, Université de Montréal, CERIUM

Discutants : Martial Foucault & Alexandre Escudier

Résumé : Basé sur quatre années d’observation embarquée au sein d’un cabinet de la Commission européenne, ce papier propose une analyse du travail politique dans les organisations internationales. L’enquête retrace les succès et les échecs de la Commission sur quatre grands dossiers : la crise grecque, la surveillance budgétaire de l’Espagne, du Portugal et de l’Italie, la réforme de l’euro, et la lutte contre l’évasion fiscale. L’objectif n’est pas de savoir si la politique menée fut bonne ou mauvaise, mais de comprendre comment s’exerce le travail politique dans une Union européenne où le « spectacle du pouvoir » est brouillé par 24 langues officielles, 28 histoires nationales, une puissante technocratie, des institutions parfois illisibles. Le papier éclaire les débats d’idées et les luttes d’intérêt au sein de la Commission, les tensions avec l’Eurogroupe et le Parlement, les conflits récurrents avec les États-membres, le fonctionnement informel des cabinets, le rôle des médias dans la bulle bruxelloise et celui de la fonction publique dans l’élaboration des politiques européennes.

Bouton s'inscrire

Le tirage au sort est-il démocratique ?

07 oct. 2019
Amphi J. Moulin-13, rue de l'Université
  • ©Shutterstock/DigitalStorm©Shutterstock/DigitalStorm

Annoncée à l’issue du Grand Débat par le président de la République, la première convention citoyenne composée de 150 citoyens tirés au sort se met en place au Conseil économique social et environnemental (CESE), une institution œuvrant pour l’institutionnalisation de la participation citoyenne.
Anticipant une réforme constitutionnelle ayant vocation à transformer le Cese en Conseil de la participation citoyenne, cette convention à l’ambition de s’inscrire durablement dans le paysage démocratique français.
Cette réforme peut-elle porter les fruits attendus ? Si oui, pourquoi ? À quoi peut ressembler le futur Conseil de la Participation citoyenne ?
Au lendemain de la première réunion de la convention, nous réunissons des acteurs politiques concernés au premier plan et des chercheurs spécialistes de la démocratie participative pour débattre de cet enjeu démocratique majeur.

Avec la participation de :

  • Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des lois à l’Assemblée nationale
  • Patrick Bernasconi, président du Conseil économique social et environnemental
  • Gil Delannoi, politiste, directeur de recherche au CEVIPOF Sciences Po
  • Laurence Morel, politiste, chercheuse associée au CEVIPOF Sciences Po, maître de conférences à l’Université de Lille II

Débat animé par Frédéric Says, journaliste au service politique de France Culture.

Evénement organisé en partenariat avec le Conseil économique social et environnemental

Logo du Conseil économique social et environnemental

Les coopérations de défense au XXIe siècle

Lancement du numéro 32 de la revue "Les Champs de Mars"
03 oct. 2019- 17h salle Percheron
  • Couv Champs de Mars n°32Couv Champs de Mars n°32

Evènement co-organisé par l'IRSEM et le CEVIPOF.

Intervenants : Renaud Bellais (MBDA), Béatrice Hainaut (armée de l'Air), Jean-Vincent Holeindre (Université Paris II Panthéon-Assas / IRSEM), Camille Morel (Université Jean Moulin Lyon 3 / IRSEM), Benjamin Oudet (Université de Poitiers), Manuel Lafont Rapnouil (CAPS), Friederike Richter (Sciences Po / IRSEM)

Résumé :

Ce numéro de la revue Les Champs de Mars, qui réunit universitaires et praticiens, porte sur la diversification des coopérations de défense au XXIe siècle. Dans l'introduction, nous proposons une typologie propre aux coopérations d’aujourd’hui : celle-ci classifie les coopérations de défense en fonction de 1) leur niveau (bi-, mini- ou multilatéral) ; 2) leur objectif (particulier ou général) ; 3) leur durée (temporaire ou permanente) ; 4) leur domaine (fonctionnement ou investissement) ; 5) leur cadre (institutionnalisé ou non). Devant une telle variété de formes de coopération, il est nécessaire de s’interroger sur leurs différentes visées, qui peuvent en partie expliquer leur diversité. Plus précisément, s’agit-il de coopérer pour s’assurer plus de légitimité ou plus d’efficacité ? Peut-on combiner les deux ? Quels types et formats de coopération doivent être privilégiés pour y parvenir ? Les articles du Dossier, qui couvrent différents types et formats de coopération de défense au XXIe siècle, interrogent leur légitimité et leur efficacité tout en prenant en compte les spécificités régionales des cas étudiés. Les articles du Forum, quant à eux, étudient plus particulièrement les coopérations de défense de la France et montrent l’intérêt de combiner – au lieu d’opposer comme c’est souvent le cas – différents formats de coopération, afin de gagner à la fois en efficacité et en légitimité. Ces contributions sont complétées par une série de recensions et de lectures critiques des ouvrages les plus récents abordant les coopérations de défense au XXIe siècle. Enfin, la postface revient sur les coopérations de défense comme objet d’étude majeur des questions stratégiques et propose un programme de recherche pour le futur.

S'inscrire

Arrivée de Sandra Seubert

invitée au CEVIPOF
jusqu'en juin 2020
  • Sandra SeubertSandra Seubert

Sandra Seubert est professeure à Goethe University Frankfurt.

Projet de recherche : European Citizenship: challenges and prospects for a transnational citizenship regime

The research project analyses to what extent EU citizenship can be understood as a laboratory for transformations of citizenship. It is concerned with understanding the challenges and prospects for future development. Based on this analysis, it aims at constructing the normative foundations of a transnational citizenship regime. Methodologically it is based on the idea of “normative realism”: deducing reform proposals from normative ideals, but (re)constructing them in a way that firmly relates to the practices and structures of politics.

sandra.seubert@sciencespo.fr


 

#METSEM 24

"Du code dans ma thèse"
19 sept 2019 - 10h - Salle Lavau
  • F.Ecormier-Nocca - R. de Mourat - G. Levrier @Sciences poF.Ecormier-Nocca - R. de Mourat - G. Levrier @Sciences po

Avec Florence Ecormier-Nocca (CEE, Sciences Po), Robin de Mourat (médialab, Sciences Po) et Guillaume Levrier (Cevipof, Sciences po) pour une séance intitulé "Du code dans ma thèse" et modérée par Paul Girard (directeur technique du médialab, Sciences Po).

Résumé de la séance :

Le lien intime entre recherche, méthodes et outils s'organise le plus souvent en équipes où collaborent chercheurs et ingénieurs de recherche, qu'il s'agisse d'appliquer une méthode existante ou d'en développer de nouvelles. Quelle forme prend ce lien dans le cadre d'un doctorat en sciences humaines et sociale ? Si la formation méthodologique encourage l'usage de logiciels existants, la pratique du développement informatique se démocratise et les doctorants sont de plus en plus souvent amenés à développer leurs propres outils de recherche.

Le recours à ces développements spécifiques conduit à repenser la place de la programmation dans le travail de doctorat -et plus généralement de recherche- et à questionner le lien entre le code, son auteur et sa recherche. A la fois chercheurs et promoteurs de leur propres outils/méthodes, les doctorant.e.s sont directement confronté.e.s à cette question fondamentale de la recherche méthodologique.

Pour cette séance, nous invitons 3 doctorant.e.s de disciplines différentes à présenter leur pratique de développement informatique dans le cadre de leur thèse de doctorat avant de participer à une discussion, qui mettra en perspective la dichotomie des rôles ingénieur-chercheur dans le travail de recherche.

Inscrivez-vous à la séance